24h du Mans et 1ère manche Women’s Cup 2017

Une semaine de folie… tellement de choses à raconter que je ne pense pas tout pouvoir vous transmettre à travers ce compte-rendu ! Je vais faire de mon mieux en tout cas.

Je me suis donc rendue au Mans avec ma moto habituelle (Suzuki GSXR #52) pour participer à la 1ère manche de la Women’s Cup, course de vitesse exclusivement féminine en course annexe des 24h du Mans.

18035448_10158613563300008_437936005_n

Parallèlement à cette course, j’étais engagée dans une équipe 100% féminine, le Girls Racing Team #19 pour les 24h du Mans, sur une Yamaha R1, en tant que 4ème pilote.

Je finirai finalement cette course mythique dans un team italien, le Special Team Ducati #81 en tant que pilote titulaire et avec la victoire en catégorie Sportwin !

17880534_10155269213492425_3166597538710948202_o

Lundi :

Nous arrivons sur le Circuit Bugatti après de nombreuses heures de route. Arnaud et Pierrot m’accompagnent pour la semaine. Nous rejoignons l’équipe du Girls Racing Team #19 afin de monter l’hospitality qui sera notre lieu de campement pour la semaine, et qui accueillera la trentaine de bénévoles prévus. Le Girls Racing Team est composé de 4 pilotes pour les 24h du Mans : Muriel Simorre, Melissa Paris, Amandine Creusot, et moi-même.

33683107496_cba1ea5068_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Mardi :

Une journée d’essai est réservée aux pilotes des 24h. Nous roulerons donc sur la Yamaha R1 une dernière fois avant l’épreuve des qualifications prévue le jeudi. Aucun problème avec la moto et les pilotes. Nous connaissons la R1 puisque nous avons pu nous entraîner 3 jours à Valencia et 2 jours lors des Pré-Mans.

17917578_1486136251417825_4333803012682855674_o

Crédit photo :  Marc Fleury

Le soir a lieu le briefing des pilotes des 24h.

Mercredi :

Cette journée est réservée aux contrôles administratifs des pilotes et aux contrôles techniques des motos. C’est là que je commence à galoper dans tous les sens… Contrôle 24h ici, contrôle Women’s Cup là-bas… Briefing des pilotes Women’s Cup… Photos officielles des pilotes… et en plus une session d’essais libres de 30 minutes réservée à la Women’s Cup. Aucun problème avec ma GSXR puisque je reprends les mêmes réglages que l’année passée. Les essais se passent bien, même si les grosses différences de niveaux entre les pilotes rendent ceux-ci relativement dangereux…

17973730_1504699089560944_1578948390067298329_o

Crédit photo : Thomas Benoit

Ah oui, j’oubliais, ce fameux mercredi 12 avril était aussi la date de mon anniversaire où je soufflais mes 29 bougies… Je remercie toute l’équipe et mon chéri qui n’ont pas manqué de me réserver une belle soirée pour l’occasion !

Jeudi :

Les choses sérieuses commencent… Aujourd’hui ont lieu les premières sessions d’essais qualificatifs des 24h pour chaque pilote, ainsi que celles de la Women’s Cup.

En Women’s Cup, je réalise la pôle position des 77 concurrentes présentes en 1’45’9 avec ma Suzuki GSXR.

17884259_1406226746082768_2171243121558485106_n

Crédit photo : Pixelmotards

Pour les qualifs des 24h où je suis « pilote rouge », je réalise un meilleur temps en 1’42’4 avec la Yamaha R1 du Girls Racing Team, qui sera le meilleur chrono de cette matinée au sein de l’équipe. Une petite chute viendra mettre fin à ma session à quelques minutes de la fin, rien de grave, je pourrai ramener la moto au box.

17814495_1406226616082781_2639316158176104101_o

Crédit photo : Pixelmotards

Le jeudi soir ont lieu les essais de nuit de 20h30 à 22h. Nous nous relayons avec les filles pour toutes pouvoir tester ces conditions différentes. En effet, les sensations n’ont rien à voir… Les lumières, les ombres, les sons, viennent perturber tous nos repères, mais cela rend la chose magique !

17814314_1406226709416105_2099158915497863600_o

Vendredi :

Jour des deuxièmes sessions d’essais qualificatifs.

En Women’s Cup, je confirme la pôle position en 1’46’3. Impossible pour moi d’améliorer ce chrono en raison des différences de niveaux, m’obligeant à me faufiler entre les pilotes moins rapides.

Michel Grimaud

Crédit photo : Michel Grimaud

Pour les qualifs des 24h, je ne chercherai pas à améliorer mon chrono de la veille en 1’42’4 qui était déjà au-delà de mes espérances et qui restera le meilleur chrono du team.

Toutes les filles de notre équipe du Girls Racing Team parviendront à se qualifier et placer la moto sur la 53ème ligne de la grille de départ des 24h du Mans, sur 60 équipages inscrits.

17990394_1273859926016552_875125690001170084_o

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Après toutes ces bonnes nouvelles, il est temps pour moi d’aller rendre mon bracelet de pilote auprès de la Commission accompagnée de notre Team Manager. Un moment assez difficile pour moi, même si c’était convenu comme ça depuis plusieurs jours, car j’ai espéré jusqu’au bout un retournement de situation. Car comme beaucoup d’entre vous se le sont demandés, malgré mon meilleur temps en qualifs, je n’avais malheureusement pas l’expérience de mes coéquipières en course d’endurance. Muriel et Pierre, qui gèrent le team, avaient donc décidé, à juste titre, de sélectionner les pilotes qui ont déjà fait leurs preuves et qui font partie de l’équipe depuis plusieurs années. Contrairement à moi, qui arrive en remplacement de la Hollandaise Jolanda Van Westrenen, et qui n’ait participé seulement qu’à des courses de vitesse.

Aurélie Robil 1

Crédit photo : Aurélie Robil

Il était donc convenu que je qualifie la moto en tant que pilote titulaire et qu’ensuite je cède ma place à une pilote moins rapide mais plus expérimentée. Quelques minutes après ce moment de déception, j’apprends que la Team Manager du Special Team Ducati #81 me cherche pour me proposer d’intégrer son équipe. Il lui manque deux pilotes en raison de chute et de pilotes non-qualifiés de par leurs chronos. Une réelle chance pour moi ! Je pars donc rencontrer l’équipe et inspecter la moto, une Ducati Panigale. Nous ne parvenons pas facilement à nous comprendre car la majorité des membres du team sont italiens et ne parlent pas français, seulement quelques-uns.

Bref, cela ne sera pas un frein pour moi, qui accepte de rejoindre leur team ! Une opportunité comme celle-ci, ça ne se refuse pas…

17966322_1407635009275275_482030060426210299_o

Vendredi soir a eu lieu la visite des stands, où les spectateurs peuvent venir à la rencontre des pilotes… séance de dédicaces intensive pendant 1h30 !

17966446_1080830395393624_9010530724205206674_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Samedi :

Le warm-up pour les derniers essais des motos avant la course est prévu de 10h à 10h50. Lorsque j’arrive au box, la Ducati présente une importante fuite d’huile après seulement quelques tours de piste avec Daniele Barbero à son guidon (pilote officiel du Team). Les mécaniciens se mettent au travail, mais je n’aurai pas le temps de pouvoir essayer la moto. Mon coéquipier, Thomas Guilbot, qui comme moi, vient d’être intégré au team, ne pourra pas la tester non plus.

Je ne vous cache pas qu’à ce moment là, on se demandait vraiment où on allait avec Thomas… Se lancer dans une course de 24h, en Championnat du Monde, avec une moto complètement inconnue, sacré défi ! De plus, nous ne donnions pas long feu à cette Ducati qui avait présenté apparemment durant cette semaine, de nombreux soucis mécaniques.

Il est maintenant midi, c’est l’heure du départ de la course Women’s Cup. Je remonte donc sur ma Suzuki et regagne la 1ère place sur la grille de départ. Le monde dans les tribunes est impressionnant… Nous aurons 12 tours à boucler avant de franchir la ligne d’arrivée, où je ne prendrai aucun risque en raison de la course des 24h juste après. Je prends un bon départ et tente de suite d’imposer un bon rythme. Erika, qui est une très grande amie, mais qui sur piste est une grande rivale, de par son niveau et son expérience, me double dans les premiers tours. Je m’accroche et ne me laisse pas distancer. Nous arrivons rapidement sur les pilotes attardées entre lesquelles nous devons nous faufiler. Chose qu’Erika fait très bien et qui parvient à prendre un peu d’avance sur moi. Je reviens finalement dans sa roue, mais passerai le drapeau à damiers à la seconde place, à plus de 20 secondes d’avance sur la 3ème. J’aurai pas contre, le meilleur tour en course en 1’45’1.

Michel Grimaud 1

Crédit photo : Michel Grimaud

Après ce magnifique podium au goût de Champagne, il est temps de se reconcentrer pour la suite.

17966040_10154684647572199_2528758719319369457_o

Avant la procédure de départ de cette course des 24h du Mans, les pilotes et le public rendent un dernier hommage à Anthony Delhalle qui nous a quitté brutalement il y a quelques semaines. Un moment rempli d’émotions…

Les motos entrent ensuite en piste pour se positionner sur la grille de départ. Nous sommes à la 59ème position. La Marseillaise résonne dans les tribunes dans les voix de milliers de spectateurs. Un moment très fort qui fait frissonner !

17972138_1081121678697829_4064555304097037765_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Il est maintenant 15h, le départ est donné. Daniele Barbero  part pour son premier relais. C’est ensuite mon tour de partir…On me parle italien, anglais, pour essayer de m’expliquer quelques trucs sur la moto, mais je ne comprends pas tout ! Pas grave, je me dis que je devrais bien m’en sortir ! La poignée de gaz se tourne bien de la même manière après tout !

Me voilà partie en piste, où j’essaie d’analyser le comportement de la moto, me faisant quelques frayeurs lors des rétrogradages en raison d’une option dont je n’ai pas du tout l’habitude (blipper). Le point neutre à plus de 200 km/h dans la Dunlop, je vous garantis que ça fait peur… Mais une fois quelques tours passés et l’apprentissage de ce bicylindre bien débuté, je réalisais quasi les mêmes chronos qu’avec ma GSXR, ce qui m’a valu les applaudissements du team une fois mon premier relais terminé.

17880425_1818247508502049_7072120776721862884_o

Crédit photo : Shooting 78

J’ai donc enchaîné les relais d’environ 1h toutes les 2h, où j’ai dû apprendre à m’économiser physiquement. Le but principal étant de terminer la course, nous ne recherchions pas les chronos.

Moi qui pensais que cette Ducati n’irait pas loin, je commençais à croire qu’arriver au bout était réalisable.

PBA_1724M_2175

Crédit photo : Esprit Racing

Mon dernier relais de nuit et le premier du matin ont été pour moi les plus difficiles. La fatigue et les douleurs musculaires commençaient à vraiment se faire ressentir. Heureusement, nous pouvions compter sur l’ostéopathe pour s’occuper de nous entre les relais.

17990318_1083336035143060_1188581888153246084_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Nous n’avons eu aucun souci mécanique jusque dans la matinée du dimanche matin ou le collecteur de la moto s’est fissuré, obligeant un arrêt prolongé au box pour réparer. Nous repartons plus tard avec une moto bridée, présentant nettement moins de puissance, et avec la consigne de ne pas trop pousser la moto dans les tours afin de l’économiser et espérer qu’elle puisse rallier l’arrivée.

17990667_693996337446604_2007832481390601209_o

Crédit photo : Sébastien Virieux

Dimanche 14h, il reste une heure de course. Alessia, la Team Manager m’annonce que l’équipe souhaite que je fasse le dernier relais, celui de l’arrivée, le plus beau cadeau qu’on puisse faire… je ne les remercierai jamais assez pour leur confiance et ce moment exceptionnel.

17973807_1898408330443585_3275055106700538184_o

Crédit photo : Tat Photographie

Dernier relais, je reste concentrée afin de ne faire aucune faute de pilotage, et je prie pour que la moto tienne le coup… Elle n’a plus de puissance et semble être mal au point. Je regarde l’horloge sur la voie des stands lors de chaque tour qui me paraît interminable ! Enfin à 15h pétante, le drapeau à damiers s’agite, signant la fin de cette mythique course d’endurance. Un dernier tour d’honneur magique, entouré par des milliers de spectateurs, les commissaires de piste très nombreux agitant tous leurs drapeaux sur le circuit…

17990638_10212392459197382_3701725218544866038_o

L’arrivée aux stands a été pour moi le moment le plus émouvant où je n’ai pu contenir mes larmes, des larmes de bonheur, qui coulent encore lorsque j’écris ces lignes. Tous les teams réunis devant les box, laissant juste une allée pour le passage des motos et pilotes. Une haie d’honneur sous des tonnerres d’applaudissements, de rires, et de larmes.

17991880_1408978425807600_1722257049203978069_n

A peine descendue de la moto en parc fermé et ayant juste eu le temps de sécher mes larmes, nous sommes amenés avec mon équipe directement sur le podium, puisque nous terminons 37ème au général, mais surtout nous finissons 1er de notre catégorie Supertwin !!!

17880534_10155269213492425_3166597538710948202_o

Un trophée inespéré, en course de Championnat du Monde d’Endurance. C’est ave des étoiles plein les yeux que je monte sur ce podium pour la seconde fois du week-end.

Un team qui était pour moi inconnu, tout comme cette moto… La vie fait parfois bien les choses ! Cette course et cette équipe resteront en tout cas à jamais gravés dans ma mémoire et je ne les remercierai jamais assez de m’avoir permise de réaliser ce rêve et d’avoir cru en moi jusqu’au bout.

17973642_10207755002107500_1131733817209692648_o

 

REMERCIEMENTS :

Je remercie toute l’équipe du Special Team Ducati. Alessia, la Team Manager, qui m’a fait confiance. Merci à toute l’équipe du Girls Racing Team qui m’a permise aussi d’être là et de vivre ce rêve également. Merci à tous les bénévoles, mécaniciens, ostéopathes, cuisiniers, panneauteurs, commissaires de piste… Merci à tous les photographes, journalistes. Merci à Cedric Fact. Merci à Thierry Sortais. Merci à tous pour vos nombreux messages de soutien et d’encouragements. Merci à Pierrot, Laurent, mon papa, mon chéri Arnaud de m’avoir accompagnée. Un grand merci à ma maman qui a été exceptionnelle durant ce week-end de course et qui a été aux petits soins pour moi.

Aurélie Robil

Crédit photo : Aurélie Robil

Merci à tous les donateurs, à mes sponsors et partenaires : Bychonner, AcidMoto.ch, Ipone, Jum’Hotel, Hôpitaux Universitaires de Genève, Icon, Ixon, Fly-Design, Parts Europe, Accessbk, Brigitte Moto, Alain Cottard, Cottard Motos, Formrider, Ixon, l’Aspiracing, Yam 74, Dark Angels, Mag’Motardes, Meuf In Bike, Auto-Moto Ecole Viuz, Les chipies d’Eugénie, Team Attaque Gros Gaz, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, MXCOM, Feux Follets, E. Leclerc Sts-Geosmes, EMC, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Base Secrète, Transports Bucheron International, Bar-Restaurant Le Couac Poisy, Usipole, ESI Glisse-Passion, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, AMC 52, Les Pachas d’Amandine, ADH Team, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Le Journal de la Haute-Marne, Team Poireau 52.

17990429_1869299349949397_7354917437747503359_o

Crédit photo : Lydia Truglio Beaumont

Prochain RDV les 29 et 30 Avril 2017 sur le Circuit de Carole pour le Promosport !

 

17972268_1348228305224105_2582561279952442538_o

 

 

Lédenon, 1ère course des Coupes de France Promosport

Avant de me lancer dans la rédaction du compte-rendu de cette 1ère course, je souhaitais juste mettre un petit mot sur les essais Pré-Mans qui ont eu lieu les 28 et 29 mars sur le Circuit Bugatti, en vue des 24h du Mans Moto prévues les 15 et 16 avril 2017.

33683107496_cba1ea5068_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

En effet, je rejoins le Girls Racing Team pour cette épreuve mythique du Championnat du Monde d’Endurance, qui est le seul team féminin engagé, en remplacement de la pilote hollandaise Jolanda Van Westrenen. Je roulerais sur une Yamaha R1 2017, numéro #19, avec mes coéquipières françaises Muriel Simorre et Amandine Creusot, et une pilote américaine Melissa Paris.

Après avoir réalisé 3 jours d’essais sur le circuit espagnol de Valencia il y a 3 semaines, nous avons pu confirmer les réglages de la moto lors de ces deux jours d’essais sur le Circuit Bugatti du Mans. Les chronos se sont améliorés à chaque session, et nous sommes assez homogènes. Les mécaniciens sont appliqués et rigoureux et l’entente entre les pilotes est top. Cela promet donc une belle course à venir ! Même si je suis promue au poste de 4ème pilote puisque je suis remplaçante, je compte bien m’appliquer à qualifier au mieux cette moto. Les chronos ont déjà fait leurs preuves lors des pré-Mans.

32910220533_06525dc81a_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

A la suite de ces deux jours de tests, nous nous sommes dirigés avec Arnaud (qui m’accompagnait au Mans) vers le Circuit du Lédenon (30) où je devais remonter en selle le lendemain matin pour les essais libres en vue de la Coupe Promosport. Je retrouve donc toute la Team Suzuki Cottard Moto avec qui je roulerai cette saison.

Jeudi et vendredi : Les essais

Moi qui pensait me réadapter facilement à ma moto, il me faudra tout de même quelques tours de piste pour retrouver mes repères sur ma Suzuki. Le pilotage de cette fameuse Yamaha R1 me paraissait bien plus facile. Mais ce fût vite oublié ! Les chronos reviennent rapidement.

17547126_1032218070211518_160702558953751384_o

Crédit photo : Jacques Maury

Pour Arnaud, qui lui n’a quasiment pas roulé depuis une année suite à une blessure et des ennuis mécaniques… c’est bien plus compliqué ! Il doit peaufiner les réglages de sa R1 et reprendre le rythme.

Le beau temps fût de la partie durant ses deux jours d’essais libres, mais cela n’a pas duré !

Samedi matin : Les qualifs

A l’oreille dans le camping-car, nous ne souhaitions déjà pas mettre un pied dehors… il pleuvait des cordes ! Lédenon étant réputé pour être assez glissant sous la pluie, les pilotes n’étaient pas très joyeux en pré-grille… Arnaud n’avait jamais roulé sur le mouillé avec sa moto alors il tente quelques réglages. Quant à moi, je connais parfaitement les réglages pour avoir déjà roulé dans ces conditions avec la Suzuki, et la pluie, bizarrement, ça me détend…

17492852_1257114871024391_2660214821984669816_o

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Nous sommes 61 engagés en catégorie 1000 Promosport. Il y a donc deux séries de qualifications.

Je pars en série 1, où dès le 1er tour, des drapeaux jaunes surgissent de partout en raison des chutes. Je reste concentrée et prends le temps de faire chauffer un peu mes pneus durant quelques tours, et j’essaie de ressentir si grip il y a, ou pas… ! J’améliore mon chrono de tour en tour quand un drapeau rouge viendra mettre fin à cette session en raison d’une chute plus grave. Je me qualifie à la 12ème place sur 31 pilotes dans ma série, en 1’53’56.

Arnaud part en série 2, pas vraiment rassuré. Un festival de chutes également… Le but est clairement de rester sur ses roues pour le coup ! Il se qualifie 15ème sur 30 pilotes dans sa série, en 1’57’66.

17634569_1927136800852869_1935736568058233399_n

Au cumul des deux séries, nous nous positionnons à la 18ème place pour moi, et à la 33ème place pour Arnaud sur les 61 pilotes engagés.

Arnaud est déçu mais compte bien se rattraper. Quant à moi, je réalise là une de mes meilleures qualifs et je suis évidemment satisfaite.

Samedi après-midi : Demi-finales

Vu le grand nombre de pilotes, nous sommes à nouveau séparés en deux groupes pour les demi-finales où seulement les 18 premiers seront d’office sélectionnés pour la course finale du dimanche. Les autres devront passer par la consolante et faire partie des 6 premiers pour espérer participer eux aussi à la finale. Nous sommes placés sur la grille de départ en fonction de nos résultats des qualifications.

Arnaud part en demi-finale 1, à la 17ème place sur la grille de départ. Il ne pleut plus mais la piste est mouillée. Il prend un bon départ et gagne des places de tour en tour pour terminer à la 11ème position sur une piste qui commence à sécher, donc qualifié directement pour la finale. Meilleur chrono en 1’47’81.

thumbnail_Arnaud-BorderMaker

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Je pars en demi-finale 2, à la 9ème place sur la grille de départ. La piste commence à sécher par endroits, mais reste assez piégeuse. Plusieurs pilotes tombent dans les 1ers tours de chauffe, la course n’étant pas encore commencée… Le départ est lancé, je suis 5ème au premier virage et tente de rester accrochée au groupe de tête, jusqu’à ce qu’un pilote me double et chute de suite devant moi, provoquant un drapeau rouge donc un arrêt de course. Nous devons reprendre de nouveau le départ, à la même place que l’initial. Je repars, de nouveau 5ème au 1er virage… mais cette fois j’assure mes arrières, le but est toujours de rester sur mes roues, et je sais que les 18 premiers seront qualifiés, j’ai donc de la marge… Quelques pilotes me doubleront et je terminerai cette course à la même place qu’au départ, c’est-à-dire 9ème, sur une piste bien séchante à la fin, avec un meilleur chrono en 1’43’44. Qualifiée directement pour la finale également.

17632093_10155032095821827_4509496142395681807_o

Crédit photo : Jean-Noël Majastre

Dimanche après-midi : La finale

La 1ère course où nous sommes réellement concurrents Arnaud et moi (bagarre de la serpillière…) ! Je pars de la 17ème place sur la grille de départ et Arnaud n’est pas loin derrière, à la 22ème place. J’espérais la pluie, mais non, cette fois c’était sec… Un peu plus d’appréhension pour moi car si j’ai pu sortir mon épingle du jeu sur le mouillé, je sais que sur le sec et en particulier sur ce circuit très difficile, ce sera plus compliqué. En effet, des pilotes bien plus rapides que moi sur le sec sont placés derrière moi sur la grille de départ. Et le scénario que j’avais imaginé s’est déroulé exactement comme prévu… Je me suis faite enfermée dans le 1er virage au départ, perdant de nombreuses places. Mon manque d’agressivité et le temps que j’ai mis à me mettre dans le rythme ne m’ont pas aidé. Dans le 4ème tour, Arnaud me double, je m’accroche et j’essaie même de le repasser, mais Monsieur n’est très certainement pas décidé à se faire doubler par sa chère et tendre… Il m’emmènera tout de même jusqu’au drapeau à damier ! Nous terminons donc à la 28ème place pour Arnaud et 29ème place pour moi avec un chrono en 1’30’59.

17635309_1032450240188301_2381261429320098832_o

Crédit photo : Jacques Maury

Arnaud est déçu de sa course car il n’a pas réussi à refaire les mêmes chronos que les saisons passées. Pour ma part, je suis plutôt satisfaite de ce 1er week-end de course où je ne suis pas passée par la consolante et où j’ai pu améliorer mes chronos. De plus, nous n’avons pas fait partie du nombre impressionnant de 96 chutes enregistrées sur la journée du samedi !

Nous remercions Pierrot, Martine, Suleyman, et Dominique Mougey pour leur aide. Merci au Team Cottard Motos et aux photographes Etienne Maurin French Arrogance, Jacques Maury et Jean-Noël Majastre.

Merci à tous nos sponsors, partenaires et donateurs : Bychonner, AcidMoto.ch, Ipone, Jum’Hotel, Hôpitaux Universitaires de Genève, Icon, Parts Europe, Accessbk, Brigitte Moto, Alain Cottard, Cottard Motos, Formrider, Ixon, l’Aspiracing, Yam 74, Dark Angels, Mag’Motardes, Meuf In Bike, Auto-Moto Ecole Viuz, Les chipies d’Eugénie, Team Attaque Gros Gaz, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, MXCOM, Feux Follets, E. Leclerc Sts-Geosmes, EMC, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Base Secrète, Transports Bucheron International, Bar-Restaurant Le Couac Poisy, Usipole, ESI Glisse-Passion, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, AMC 52, Les Pachas d’Amandine, ADH Team, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Le Journal de la Haute-Marne.

17635391_1259041487498396_2288757816298021190_o

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

 RDV la semaine prochaine au Mans sur le Circuit Bugatti pour les 24h du Mans, ainsi que la 1ère course de la Women’s Cup !

 

Soirée de soutien !

Venez nombreux à notre soirée de soutien qui se déroulera cette fois en Haute-Savoie !

Repas « Diots-Crozets », apéro offert, DJ, buvette, expo des motos, 18€ par personne, 15€ pour les -15 ans, gratuit pour les -10 ans.

Rdv le samedi 25 mars 2017 à 19h30 à la Salle des Fêtes de Poisy.

Merci de réserver au 06 43 26 85 59, et d’envoyer vos règlements par chèque à l’ordre M.A. RACING TEAM, à l’adresse suivante :

M.A. RACING TEAM
594, Route du Collège
74330 POISY

Faites passez le mot autour de vous, bonne ambiance garantie, nous vous attendons nombreux !

Merci de votre soutien !!!

16603089_1339020492803394_5199116479202169419_n

 

Dernière manche du Promosport 2016

C’est dans le Gers que nous nous rendons pour la dernière manche du Championnat de France Promosport, sur le Circuit de Nogaro. Un circuit qui m’avait plutôt réussi l’année passée puisque j’avais terminé sur le podium en catégorie Promodécouverte. Arnaud a commencé à équiper sa Yamaha R1 2016 qui vient tout juste de finir son rodage, et participera aux deux jours d’essais pour tester sa nouvelle monture. Il ne participera par contre pas à la course, car la moto n’est pas encore assez préparée, et il préfère prendre ses marques afin d’être prêt pour la prochaine saison.

14258258_920177661458899_842887123971618613_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Jeudi et vendredi : Les essais

Je reprends rapidement mes repères, et améliore dès la deuxième session mon meilleur chrono de l’année passée. J’ai quelques difficultés à emmener la moto dans les parties très sinueuses, mais après quelques réglages, tout va pour le mieux ! Je suis régulière en 1″37 durant ces deux jours d’essai, je ne parviens pas à descendre le chrono. Mon pneu arrière étant déjà bien usé, je reste prudente aux accélérations.

14238132_10210990799311834_8654866879809042752_n

Crédit photo : Philippe Iniguez

Pour Arnaud, tout se passe pour le mieux, il est ravi de sa nouvelle acquisition, qui d’origine, semble déjà bien convenir. Cela promet une belle saison 2017.

Samedi matin : Les qualifs

Il ne fait pas trop chaud, la température est idéale pour cette séance qualificative. J’espère pouvoir gagner au moins une seconde par rapport à mes temps d’essais. Avec les pneus neufs, je pense y parvenir ! Je suis régulière en 1″36, et je parviens à effectuer deux tours en gros 1″35. Je me qualifie donc à la 21ème position sur 32 pilotes, avec un meilleur temps en 1″35″83.

14324694_1064709833598230_6596773222925908493_o

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Samedi après-midi : Course finale 1

Etant donné que nous ne sommes que 32 pilotes, il n’y a pas de demi-finales, ni de consolante… tout le monde est directement qualifié pour les courses finales.

14324685_921516101325055_588946382703300499_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Je pars donc de la 7ème ligne sur la grille de départ, à la 21ème place. Je prends un départ moyen puisque je me fais coincer dans les premiers virages. Après quelques tours, je me retrouve bouchonnée par plusieurs pilotes que je n’arrive pas à doubler…. même scénario que sur d’autres courses du coup ! C’est-à-dire que vu que je n’arrive pas à doubler, les pilotes derrière moi en profitent eux pour me doubler… mais j’analyse les trajectoires su pilote devant pour savoir à quel moment je vais pouvoir m’imposer. Je finis finalement par le passer en lui faisant l’intérieur dans le fameux virage de l’escargot, et reviens rapidement sur les deux autres. Lorsque j’arrive dans la roue d’un de ces pilotes, le drapeau a damier s’agite, me plaçant à la 21ème position, comme au départ.

14212829_864756056957721_3249626548379485072_n

Crédit photo : Jacques Maury

Un peu déçue, et surtout en colère après moi-même après cette 1ère course. Je n’arrive pas à être encore vraiment incisive sur les dépassements, il y a encore un peu de travail à faire sur ce point pour l’année prochaine. Je sais que j’aurais pu mieux faire si j’avais doubler ce pilote plus tôt.

14231306_1431651613517705_806551287244206155_o

Crédit photo : Junior Photographie

Dimanche après-midi : Course finale 2

Il fait chaud, une chaleur étouffante… les 16 tours vont être difficiles à boucler physiquement ! Cette fois, je suis bien remontée, et je ne compte pas me laisser faire. Toujours placée à la 21ème place sur la grille, je prends un excellent départ, et parviens à gagner quelques places. Je me fais passer par plusieurs pilotes, mais c’est pas grave…  Je m’accroche et j’essaie de ne pas me faire distancer par le peloton devant moi ! Le rythme est soutenu, et je vois qu’Arnaud et Pierrot m’indiquent via le panneau que l’écart se creuse entre moi et le pilote derrière… Je lâche un peu, la course commence à être difficile physiquement et j’ai pas mal de difficultés à supporter la chaleur. Je me fais distancer, je suis donc toute seule, personne devant, ni derrière pour terminer les derniers tours. Je termine cette fois à la 18ème place, avec 10 secondes d’avance sur le pilote derrière moi. Seule féminine sur cette manche.

14249888_921122041364461_6773433411255117095_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Ravie de terminer 2016 sur une belle place, et ravie également de ma saison. 33ème au Championnat, seule féminine classée, grâce à mes trois petits points marqués lors de la course de Bresse. Il est clair que je n’aurais jamais pensé progresser autant sur cette première année en 1000 Promo avec une nouvelle moto. Je connais les points à travailler pour m’améliorer davantage, alors il n’y a plus qu’à !

14289773_921515947991737_2087045069795244462_o-1

Crédit photo : Philippe Saccaro

L’année prochaine, je repars donc pour une saison complète en Championnat de France Promosport, toujours en 1000 Promo, et je garde ma moto actuelle, Suzuki 1000 GSXR 2015, puisqu’elle semble me convenir. Parallèlement au Promosport, je participerai aussi à la Coupe Féminine organisée par la FFM qui se présentera sous 3 ou 4 courses, si mon budget le permet.

14241430_1728408467419542_2554559384227424119_o

Crédit photo : F. Ferranti – Just a Pics

Un grand merci à toute mon équipe, Pierrot, Arnaud, Martine, mes parents, Laurent, les amis venus donner un coup de main ou m’encourager durant cette saison. Merci à mon préparateur moto et mécanicien Dominique Mougey, ainsi qu’au Team Cottard. Merci aux photographes, en particulier à Philippe Saccaro qui me suit depuis mes débuts en compétition. Merci à Motors TV pour leurs interviews cette saison. D’ailleurs, vous pourrez me voir mercredi 14 septembre lors de l’émission « Wheelies » sur la chaîne télévisée MOTORS TV !

14311383_919937511482914_2228898284601599986_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Merci aux donateurs, ainsi qu’à nos sponsors et partenaires : M.A. Racing Team, Circuit de Bresse, IPONE, Transports ODRION, Parts Europe, ICON, Feux Follets, G. Collinot Ostéopathe animalier, Creastik, Team Attaque Gros Gaz, Jum’Hotel, Auberge des 3-Jumeaux, Base Secrete, Crac1Max, Accessbk.fr, Mag’Motardes, Meuf in Bike, Brigitte Moto, Cheneval Design, Dafy-Moto Archamps, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Concession Suzuki AM MOTO RACING Troyes, Journal de la Haute-Marne, Viuz Auto-Moto Ecole, Ecole de ski Internationale Les Saisies, Kutvek,Carrosserie Roussel, Transports Bucheron International, E. LECLERC St-Geosmes, Garage de Cherrey, AMC 52, Usipole, Les Pachas d’Amandine, Mon Petit Atelier, MOTOSPORT 70.

14258352_920177644792234_1858739667972491016_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Merci à tous de votre soutien !!!

Prochain RDV, à noter dans vos agendas : Samedi 3 Décembre 2016, soirée cancoillotte et Dj à la Salle des Fêtes de Vaux-sous-Aubigny ! Plus d’infos prochainement…

14310274_921516117991720_3315264935887182297_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

 

Avant-dernière course du CDF Promosport !

C’est sur le Circuit de la Bresse que se déroule cette 7ème épreuve. Un tracé que je connais bien puisque celui-ci est le plus près de chez nous, nous y allons donc nous y entraîner assez souvent. Arnaud ne roule toujours pas en 1000 Promo, toujours dans l’attente de sa nouvelle moto. En attendant il a pu se faire plaisir tout de même durant ce week-end sur le petit circuit de karting ouvert également aux deux roues. C’est avec sa 250 Ninja qu’il s’est donc amusé comme un gosse…

14034821_10209169114161026_5255180989648296897_n

Crédit photo : Martial Fournier

Jeudi et vendredi : Les essais

De la pluie le jeudi… Je ne crois pas avoir déjà roulé à Bresse sur une piste mouillée en entrainement, alors on assouplit la moto et je me lance. Le grip semble bon, je ne prends pas de risque, je valide les réglages et tout se passe bien. J’ai quand même pu rouler aussi sur piste sèche où j’ai amélioré mon record de deux dizièmes. Mon meilleur chrono datait de la course Promodécouverte de l’année dernière, en 1″31″5.

Jacques Maury

Crédit photo : Jacques Maury

Vendredi, beau temps ! Je pars ultra motivée, ayant battu mon record la veille, ce qui ne m’arrive jamais en essais libres… Je suis habituellement toujours à 2 secondes de mes chronos de course. J’effectue plusieurs sessions où nous peaufinons les réglages de la moto, et j’améliore encore mon chrono en 1″30″7.

14086363_853228538110473_1226786423850576946_o

 

Crédit photo : Jacques Maury

Samedi matin : Les qualifs

Il pleut… La météo ne s’était pas trompée ! On chausse les pneus pluie et on y va. Nous sommes seulement 24 pilotes sur cette course. Je suis donc avec tous ceux qui jouent le Championnat… ça roule fort devant ! Je termine ces qualifs à la 17ème place avec un chrono en 1″43″00.. Je suis seule féminine sur cette manche.

14124953_1321344354550687_5709167046904518923_o

Crédit photo : Fabrice Wanham

Vu que nous sommes peu nombreux, il n’y a pas de demi-finales, ni de consolante, tout le monde est d’office qualifié pour les deux courses finales.

Samedi après-midi : Course finale 1

La piste est mouillée, mais il ne pleut plus. La course est réduite de 3 tours en raison des conditions météo, ce qui nous fait 18 tours à boucler. Je prends un bon départ où je gagne plusieurs places. Quelques chutes dans les premiers tours, mais aussi de belles glisses de l’arrière aux accélérations pour d’autres pilotes, me rappellent de rester concentrée, car la course est longue. La piste devient séchante au fur et à mesure des tours, ce qui est assez piégeux. Des zones encore bien humides, d’autres où la piste sèche, pas le droit à l’erreur. Je me bataille avec un pilote durant plusieurs tours jusqu’à la fin pour la 13ème place, mais celui-ci finira par m’avoir. Je termine donc cette première course à la 14ème place avec un meilleur temps en 1″39″85.

Jacques Maury1

Crédit photo : Jacques Maury

Moi qui est passé tout l’hiver a penser que j’allais toujours finir dernière ou presque… Cerise sur le gâteau, voilà donc que je marque deux points au Championnat !

Dimanche après-midi : Course finale 2

Il fait beau, cette fois, ce sera bagarre sur le sec ! Je pars un peu stressée, ma crainte est de ne pas tenir finir physiquement. 21 tours à boucler sur le Circuit de Bresse, le circuit qui est pour moi, le plus technique et le plus physique du Championnat. Je prends un bon départ et gagne quelques places, mais un drapeau rouge interrompt la course suite à plusieurs chutes.

martial1

Crédit photo : Martial Fournier

Nous devons de nouveau reprendre une procédure de départ. Je reprends un bon départ, et tente de tenir le rythme du groupe devant moi, je finis par lâcher un peu, mais parviens tout de même à doubler plusieurs pilotes. Je terminerai la course toute seule, personne devant, et le pilote derrière moi à 7 secondes. Pas de prise de risque inutile, d’autant plus que la course commence à être difficile physiquement. Très peu de moments où souffler sur cette piste, beaucoup de freinage… J’ai mal aux bras ! Mais même si le corps fatigue, le mental prend le relais, hors de question pour moi de me laisser aller… alors je continue, avec de plus en plus de difficultés à emmener ma moto dans la chicane ! Pourtant, mes chronos seront réguliers tel un métronome en 1″30 durant tous les tours.

thumbnail_1000 - 052 22-BorderMaker

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Je termine cette 2ème course finale à la 15ème place, avec un point de plus de marqué au Championnat.

3 petits points au total, pas lourd c’est sûr, mais qui me permettent de me classer sur ce Championnat de France, ce qui n’était pas du tout un objectif pour moi cette saison.

thumbnail_1000 - 052 29-BorderMaker

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Ravie de mon week-end en tout cas !

Merci à toute mon équipe et ma famille d’avoir fait le déplacement pour venir m’encourager. Merci à Pierrot et Dominique Mougey pour la mécanique sur la moto. Merci au Team Cottard. Merci à Tony Dominguez, c’est aussi grâce à lui que j’ai pu faire ce résultat. Merci également à Pierre-Alain Uldry pour son reportage pour ACIDMOTO.CH, pas simple de s’exprimer devant la caméra !

14079630_10208426058783270_1711365165712931521_n

Crédit photo : Pierre-Alain Uldry – Acidmoto.ch

Merci à nos donateurs, ainsi qu’à nos partenaires et sponsors : M.A. Racing Team, Circuit de Bresse, IPONE, Transports ODRION, Parts Europe, ICON, Feux Follets, G. Collinot Ostéopathe animalier, Creastik, Team Attaque Gros Gaz, Jum’Hotel, Auberge des 3-Jumeaux, Base Secrete, Crac1Max, EMC, Accessbk.fr, Mag’Motardes, Meuf in Bike, Brigitte Moto, Cheneval Design, Dafy-Moto Archamps, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Concession Suzuki AM MOTO RACING Troyes, Journal de la Haute-Marne, Viuz Auto-Moto Ecole, Ecole de ski Internationale Les Saisies, Kutvek,Carrosserie Roussel, Transports Bucheron International, E. LECLERC St-Geosmes, Garage de Cherrey, AMC 52, Usipole, Les Pachas d’Amandine, Mon Petit Atelier, MOTOSPORT 70.

6-BRE-1000-C1-2375

Crédit photo : Photopress

Prochaine et dernière épreuve du Championnat sur le Circuit de Nogaro le week-end du 10 et 11 septembre 2016.

14047131_852979881468672_7923837860909892710_o

Crédit photo : Jacques Maury

 

 

 

Week-end d’émotions à Magny-Cours lors du Promosport

Nous rejoignons le circuit de Magny-Cours mercredi soir, et nous nous installons sous un soleil de plomb. Arnaud n’a toujours pas de moto, mais en a commandé une qu’il attend impatiemment ! C’est sur une Yamaha R1 qu’il tentera d’effectuer la dernière course du Championnat Promosport, à Nogaro, si la moto est prête… Sinon il faudra attendre la saison 2017 ! Il a quand même pu se défouler lors des essais jeudi et vendredi avec une 250 Ninja Kawasaki… pas vraiment puissant, mais il s’est bien amusé, et on peut dire que ces quelques sessions l’ont plutôt détendu !

13909025_896443230499009_2055263235792340065_o

Crédit photo: Philippe Saccaro

Jeudi et vendredi : Les essais

Je réalise 3 sessions de roulage le jeudi matin. La pluie étant annoncée l’après-midi, j’avais anticipé ! Et vu que le week-end de course est prévu sous un beau soleil, aucun intérêt à prendre des risques à rouler sous la pluie en essais. Je suis dans des chronos plutôt corrects, et les réglages de la moto me conviennent bien. Je réalise 3 sessions le vendredi également.

13908889_1232990596731796_6753277221160910803_o

Crédit photo: Thomas Benoit

Vendredi soir, un hommage est rendu à Cathy, qui a perdu la vie lors du Promosport au Mans suite à un terrible accident dans les paddocks…

5-MAG-AMV-0111

Samedi matin : Les qualifs

Nous sommes 55 pilotes en catégorie 1000 Promosport, il y a donc deux séries de qualifications. Je pars en 2ème série. Nous ne sommes pas nombreux sur la piste, et je me retrouve seule durant quelques tours. C’est dans ces circonstances que je parviens au mieux à réaliser mes chronos. Ceux-ci descendent au fur et à mesure des tours, je suis en 1″49 régule, et je réalise le 14ème meilleur temps de ma série en 1″48″860. Ce qui me classe 28ème au général.

13938037_1034798279922719_8917502890177650255_o

Crédit photo: Etienne Maurin, French Arrogance

Samedi après-midi : Demi-finale

Nous sommes également répartis sur deux demi-finales, en fonction de nos temps de qualifs. Je pars en 2ème série, à la 13ème place. Les 16 premiers pilotes de chaque demi-finale seront d’office qualifiés pour la finale. Les autres devront passer par la consolante…

Nous avons 11 tours à boucler. Je prends un départ correct, mais perds quelques places ensuite. Je reste à la 15ème place durant quelques tours jusqu’au dernier tour où les deux pilotes devant moi partent à la faute, me permettant ainsi de terminer cette demi-finale à la 13ème place.

13987618_10210670383501639_2551687010695434608_o

Crédit photo: Philippe Iniguez

J’évite donc cette fois la consolante et me qualifie directement pour la grande finale du dimanche.

Dimanche : La finale

La journée commence affreusement mal… Après l’hommage à Cathy le vendredi soir, c’est une dramatique chute au départ de la course Promosénior qui coûte la vie à Robert Doron. Le paddock s’éteint et l’ambiance y est très lourde. Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille et ses proches. Nous réaliserons un tour d’honneur l’après-midi en sa mémoire.

6-MAG-AMD-7128

Le moral n’est pas vraiment au rendez-vous au départ de cette course. Je pars de la 26ème place. Contente d’être déjà arrivée en finale, je ne me mets pas la pression, je ferai ce que je pourrai. De plus, il fait très chaud, et le circuit de Magny-Cours est assez physique, surtout en 1000 cc. Nous avons 12 tours à boucler au lieu des 15 prévus, en raison des conditions particulières de ce triste jour.

RIMG2128

Crédit photo: Laurent Baudot

Je prends un bon départ où je passe dans la terre ou presque au premier virage pour éviter un pilote qui se rabat sur moi. J’essaie de prendre un bon rythme et de rester au contact du groupe mais j’ai quelques diffficultés. Une grosse glisse de l’arrière à la sortie du virage 180 dans le 1er tour me rappelle de faire attention… Je me fais distancer par les pilotes devant, mais je m’accroche. A quasiment tous les tours, j’aperçois des pilotes par terre, ça glisse ! Je fatigue et la chaleur est insupportable, je me concentre pour ne pas faire la même erreur que certains et ne pas finir au sol durant ces derniers tours. Je termine cette course finale à la 25ème place sur 44 pilotes pilotes qualifiés.

PBN_16PSPNMC_2191

Crédit photo: Pascal Bléjean

Très contente de ce résultat, avec toujours un chrono qui progresse, puisque j’améliore mon meilleur temps d’une seconde par rapport à l’année passée, et 1ère féminine.

Je remercie toute mon équipe, qui était très nombreuse durant ce week-end dans la Nièvre, entre famille et amis. Merci à mon mécanicien Dominique Mougey qui est au top. Merci au Team Cottard de m’accueillir. Merci aux photographes présents pour leurs magnifiques clichés.

13938282_1396869450329255_5208504419198029357_o

Crédit photo: Junior Photographie

Merci à nos donateurs, ainsi qu’à nos partenaires et sponsors : M.A. Racing Team, Circuit de Bresse, IPONE, Transports ODRION, Parts Europe, ICON, Feux Follets, G. Collinot Ostéopathe animalier, Creastik, Team Attaque Gros Gaz, Jum’Hotel, Auberge des 3-Jumeaux, Base Secrete, Crac1Max, EMC, Accessbk.fr, Mag’Motardes, Meuf in Bike, Brigitte Moto, Cheneval Design, Dafy-Moto Archamps, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Concession Suzuki AM MOTO RACING Troyes, Journal de la Haute-Marne, Viuz Auto-Moto Ecole, Ecole de ski Internationale Les Saisies, Kutvek,Carrosserie Roussel, Transports Bucheron International, E. LECLERC St-Geosmes, Garage de Cherrey, AMC 52, Usipole, Les Pachas d’Amandine, Mon Petit Atelier, MOTOSPORT 70.

13882579_1062600473831260_7719131701642143548_n

Les 3 féminines du 1000 Promosport !

Crédit photo: Anouck Borne

RDV le week-end du 20 et 21 août 2016 sur le Circuit de La Bresse pour l’avant-dernière manche du Championnat de France Promosport.

 

Le Mans, 5ème manche du CDF Promosport

C’est sur le sublime circuit Bugatti que nous nous rendons cette fois. Arnaud ayant vendu sa moto et n’en n’ayant pas encore trouvé une nouvelle, il ne peut participer à cette course. Nous arrivons le mercredi après-midi sous un soleil de plomb, qui durera tout le week-end, pour la première fois de l’année en Promosport !

13715990_1146442748727837_828951086639958364_n

Jeudi et vendredi : Les essais

Je commence à connaître ce circuit, donc je reprends rapidement mes marques. J’améliore même mon meilleur temps de l’année passée de plus d’une seconde lors de la 2ème session d’essai du jeudi.

B03I0928-Modifier

Crédit photo : Philippe Saccaro

Le vendredi, des soucis mécaniques viennent perturber ma journée. Après ma première session du matin, ma cartouche d’échappement est complètement explosée. Elle se fissurait de plus en plus depuis ma chute sur le circuit de Carole et je tentais de la garder en état le plus longtemps possible… J’avais donc un silencieux tout neuf avec moi, mais impossible de le monter car le manchon ne convenait pas (pas le bon diamètre, ni la même inclinaison, un vrai casse-tête !). C’est donc vers le SERT (Suzuki Endurance Racing Team) que Dominique Mougey (préparateur moto, qui effectue la mécanique sur ma moto) m’emmène pour trouver une solution. Je suis accueillie par Petit Paulo qui va passer un bon moment à me dépanner. Il trouve un manchon au bon diamètre, le coupe et le soude à plusieurs reprises, afin de trouver la bonne inclinaison. Dominique, Pierrot, et Petit Paulo se démènent dans les ateliers du SERT pour que je puisse rouler de nouveau l’après-midi. Un grand merci à eux !

13726590_1146958135342965_2912693397468352252_n

Nous retournons au circuit juste à temps pour ma 2ème session de la journée, mais au moment de partir en piste, je m’aperçois qu’il y a un énorme jeu dans ma poignée d’accélérateur. Nous devons donc démonter. Quand le problème est résolu, la session est déjà terminée.

Samedi matin : Les qualifs

Nous sommes 79 pilotes en catégorie 1000 Promosport, rarement aussi nombreux… Et sur cette manche, nous sommes aussi 3 féminines, ce qui est encore plus rare ! Mes concurrentes, je les connais bien, ce sont des amies qui habitent à côté de chez moi et qui roulaient auparavant en catégorie 600 Promosport. Deux soeurs, qui « envoient du lourd » !

13765863_1221960897834766_1764312367527977028_o

Crédit photo : Thomas Benoit

Vu le grand nombre d’engagés, nous sommes divisés en 2 groupes pour les séances qualificatives. Je pars en 2ème série et me qualifie à la 24ème place sur 39 pilotes, avec un chrono en 1″47″005. Cela me situe 52ème sur 79 pilotes au classement général et 1ère féminine.

Un drôle de ressenti durant cette séance où j’ai l’impression que je vais perdre l’avant lorsque je prends les freins sur l’angle.

CDF Promosport Le Mans

Crédit photo : Philippe Iniguez

Samedi après-midi : Demi-finale

Nous sommes également divisés en 2 séries, en fonction des chronos des qualifs. Seulement les 20 premiers de chaque série seront qualifiés d’office pour la grande finale du dimanche après-midi. Ceux qui ne seront pas qualifiés devront participer à la course consolante le dimanche matin où seulement les 4 premiers seront repêchés pour la finale également.

B03I9739-Modifier

Crédit photo : Philippe Saccaro

Je pars dans la 2ème série, 26ème sur la grille de départ. Cela me semble compliqué de gagner 6 places, mais je ferai ce que je pourrai… Les feux s’éteignent, le départ est lancé, je me retrouve enfermée à l’extérieur du 1er virage et perds des places. Je commence à remonter mais me retrouve dans la roue d’un pilote que je ne parviens pas à doubler. Gaëlle me double et il s’en suit une grosse bataille avec elle. On se redouble à plusieurs reprises mais toujours toutes les deux bouchonnées par ce pilote… Gaëlle parvient finalement à le doubler à 2 tours de la fin. Je tente de faire de même à l’entrée de la chicane Dunlop, mais manque de me mettre à terre suite à une belle glisse de l’avant. Durant toute la course, j’ai toujours ce mauvais ressenti de dribble sur l’avant à chaque freinage, ce qui ne met pas du tout en confiance. Je finis donc 2 places derrière Gaëlle. Je termine à la 24ème position, avec un meilleur chrono en 1″47″229. Cela ne suffit donc pas pour être qualifiée pour la finale.

13731861_1224547444242778_8426085622809094352_o

Crédit photo : Thomas Benoit

Dimanche matin : Course consolante

Suite à ce problème de dribble de la roue avant, je décide de changer de jantes. En effet, mes pneus sont montés sur mes jantes réservées habituellement aux pneus pluie et peut-être ont-elles un souci… Lorsque je les emmène chez Dunlop pour les faire contrôler, il s’avère que la jante, mais aussi un des disques sont voilés ! Je ne m’en étais jamais aperçue auparavant, car la vitesse et les freinages sont moins importants sur piste mouillée.

13662028_888915107918488_3950431125440985779_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Je pars donc 7ème sur la grille de départ de la consolante. Cela va être difficile de faire partie des 4 repêchés, car de nombreux pilotes très rapides qui ont chuté lors des demi-finales,sont bien décidés à s’imposer durant cette course.

Lors du tour de chauffe, je constate que ce souci de dribble a disparu. Je me sens déjà plus confiante ! Je prends un bon départ où je gagne plusieurs places, mais je me fais rapidement repasser par de nombreux pilotes bien plus rapides. C’est la guerre, les pilotes très « chauds » se touchent et ça chute… Je reste souvent à l’écart dans ces moments par peur d’être entraînée dans une chute, mais cela me pénalise car les pilotes derrière moi profitent de mon hésitation pour me passer ! Gaëlle, que j’avais doublée au départ, me repasse, puis double également les deux pilotes devant moi. Je la vois partir, ce qui me pousse à la suivre. Je parviens donc à doubler ces 2 pilotes et je la rattrape jusqu’à revenir dans sa roue. Je peux la passer au freinage, mais n’ose pas m’imposer et puis je vois le drapeau à damiers…Trop tard…

B03I1582-Modifier

Crédit photo : Philippe Saccaro

Manque d’agressivité : je ne suis pas assez incisive sur les dépassements et je le paye souvent ! Je termine donc 10ème de cette consolante, 2ème féminine à 13 centièmes de Gaëlle, mais avec un meilleur chrono en 1″46″00 qui est le 5ème meilleur temps de la course ! Record battu de 2,6 secondes par rapport à l’année passée !

13754515_1148192821886163_809592913448354861_n

Aucunement déçue de ne pas être qualifiée pour la finale, puisque mon objectif chrono est pleinement rempli et j’ai réalisé une belle progression ! L’année prochaine sera la bonne j’espère, du moins pour ce circuit, où il y a toujours un niveau élevé avec de nombreux pilotes engagés.

EO0A3859-Modifier

Dominique Mougey, préparateur moto

Crédit photo : Philippe Saccaro

Un grand merci à toute mon équipe : Arnaud, Pierrot, Martine, Pierre-Yves, Sacha, Vincent. Merci à Dominique Mougey qui a eu beaucoup de travail ce week-end. Merci à Alain Cottard pour son accueil. Merci à Petit Paulo du SERT sans qui je n’aurais pas pu continuer mon week-end. Merci à Thierry Sortais pour sa superbe peinture et sa générosité. Merci aux photographes Philippe Saccaro, Thomas Benoit, Etienne Maurin, Philippe Iniguez, ainsi qu’à tous les autres.

13707613_1148192848552827_2803919986686052004_n

Thierry Sortais, un artiste !

Merci à nos donateurs, ainsi qu’à nos partenaires et sponsors : M.A. Racing Team, Circuit de Bresse, IPONE, Transports ODRION, Parts Europe, ICON, Feux Follets, G. Collinot Ostéopathe animalier, Creastik, Team Attaque Gros Gaz, Jum’Hotel, Auberge des 3-Jumeaux, Base Secrete, Crac1Max, EMC, Accessbk.fr, Mag’Motardes, Meuf in Bike, Brigitte Moto, Cheneval Design, Dafy-Moto Archamps, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Concession Suzuki AM MOTO RACING Troyes, Journal de la Haute-Marne, Viuz Auto-Moto Ecole, Ecole de ski Internationale Les Saisies, Kutvek,Carrosserie Roussel, Transports Bucheron International, E. LECLERC St-Geosmes, Garage de Cherrey, AMC 52, Usipole, Les Pachas d’Amandine, Mon Petit Atelier, MOTOSPORT 70.

EO0A3864-Modifier

Crédit photo : Philippe Saccaro

Une énorme pensée au Team TLB et plus particulièrement Olivier, qui ont perdu l’une des leurs ce week-end sur ce circuit. Sincères condoléances à la famille et aux proches de Cathy.

RDV le week-end du 6 et 7 août pour la 6ème manche du Championnat de France Promosport sur le circuit de Magny-Cours.

13737562_1026657197403494_5065006208386546138_o

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

 

 

 

 

 

X-ROADSTERS, une course hors du commun !

La X-Roadsters a lieu tous les ans sur le circuit de Carole, lors de la Grande Fête Nationale de la Moto. C’est une course assez originale, puisque le circuit est très varié : piste sèche, piste mouillée, terre avec sauts, sable… Et tout ça au guidon d’une moto de type roadster ou sportive, qui est initialement conçue pour la route ou la piste. Pour couronner le tout, nous sommes priés de nous déguiser, ainsi que nos motos, et nos stands. C’est donc dans une ambiance festive et décontractée que nous attaquons ce week-end qui s’annonce chaud, tant niveau météo que côté course !

13626587_1138913152814130_6303111598941684283_n

Crédit photo : Mécanique Photographie

Il était hors de question pour moi de réaliser cette épreuve avec ma moto habituelle car le risque de chute est tout de même bien présent. J’ai donc récupéré une moto de type roadster, une Suzuki 600 GSR de 2006 complètement d’origine. Je l’ai donc décorée pour l’occasion, l’ornant de strass et paillettes, de pouet-pouet, et de ruban rose… Une vraie moto de fille !

BB7R8579

Crédit photo : RG Photographie

Samedi : Les essais libres

Je n’ai essayé qu’une seule fois cette moto auparavant, alors il faut me refaire la main, car la conduite est complètement différente de ma moto habituelle et celle-ci a surtout moins de chevaux. Je n’ai également jamais roulé sur du sable ou de la terre, et j’ai encore moins pratiqué les sauts ! Alors cette course est vraiment une première à tous les niveaux…

13584683_1568463796791623_6436730143301623512_o

Crédit photo : Jérôme Languet

J’effectue les trois sessions d’essais prévues durant la journée, et je m’aperçois que je n’ai pas du tout opté pour les bons pneus. En effet, les parties terre et sable ne sont pas si grandes que je le pensais, et il y a tout de même des bons bouts de piste sèche. J’avais choisi des pneus Metzeler bas de gamme, pensant que ceux-ci feraient l’affaire… Mais aucun feeling avec ! J’ai trop l’habitude des Dunlop avec lesquels on roule en Promosport, qui adhèrent beaucoup plus.

Christophe Dubief2

Crédit photo : Christophe Dubief

Dimanche : Qualifs et course

Les qualifs se déroulent le matin, il fait déjà une chaleur insupportable ! Je me qualifie 10ème de ma série, ce qui me place 20ème une fois les deux séries de qualifications passées, sur une trentaine de pilotes.

13653075_1211627002201489_2023207543039805020_o

Crédit photo : Thomas Benoit

La course a lieu à 16h30, il fait chaud, très chaud ! Je pars donc 20ème sur la grille de départ. Nous avons 15 tours à boucler. Je prends un excellent départ où je gagne de nombreuses places, mais que je reperds ensuite. De nombreuses chutes et accrochages ont lieu, mais sans moi ! Je finis cette course à la 19ème place et seconde féminine, derrière la Championne de France des Rallyes Routiers Moto, Sonia Barbot, que je félicite !

13662146_1211627005534822_7930409630971408577_o

Crédit photo : Thomas Benoit

Je remercie Arnaud qui m’a bien assistée, ainsi que toutes les personnes venues nous rendre visite sur le paddock. Encore de belles rencontres ! Merci également à tous les photographes présents.

13669355_1569172173387452_6211211206843249182_o

Crédit photo : Jérôme Languet

Merci à nos donateurs, ainsi qu’à nos partenaires et sponsors : M.A. Racing Team, Circuit de Bresse, IPONE, Transports ODRION, Parts Europe, ICON, Feux Follets, G. Collinot Ostéopathe animalier, Creastik, Team Attaque Gros Gaz, Jum’Hotel, Auberge des 3-Jumeaux, Base Secrete, Crac1Max, EMC, Accessbk.fr, Mag’Motardes, Meuf in Bike, Brigitte Moto, Cheneval Design, Dafy-Moto Archamps, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Concession Suzuki AM MOTO RACING Troyes, Journal de la Haute-Marne, Viuz Auto-Moto Ecole, Ecole de ski Internationale Les Saisies, Kutvek,Carrosserie Roussel, Transports Bucheron International, E. LECLERC St-Geosmes, Garage de Cherrey, AMC 52, Usipole, Les Pachas d’Amandine.

13615243_1136814083024037_7255179887965621614_n

RDV le week-end du 23 et 24 juillet pour le PROMOSPORT sur le circuit du Mans !

 

Promosport Pau-Arnos

C’est à plus de 8h de route de chez nous que nous nous rendons cette fois sur le circuit de Pau-Arnos. Un circuit que j’affectionne particulièrement pour son tracé et son dénivelé. Nous y sommes allés qu’une fois il y a deux ans, alors il va falloir retrouver ses repères ! C’est sous le déluge que nous arrivons mercredi après-midi… La pluie nous suit sur chacune des courses, on commence à avoir l’habitude, mais cela devient tout de même insupportable ! Arnaud ne pourra malheureusement pas prendre part à cette course en raison de soucis mécaniques.

thumbnail_IMG_7922-BorderMaker

Crédit photo : Etienne Maurin, French Arrogance

Jeudi et vendredi : Les essais

Toutes les sessions que j’ai pu effectuer jeudi se sont déroulées sur une piste assez piégeuse, sèche mais avec de grosses taches d’humidité par endroits. Je me remets vite le circuit en tête. Vendredi, la piste était sèche, seulement un virage était bien humide. Je réalise des chronos plutôt encourageants avec un pneu arrière complètement détruit.

thumbnail_IMG_7987-BorderMaker

Crédit photo : Etienne Maurin, French Arrogance

Samedi matin : Les qualifs

Qualifs sur une piste mouillée, donc en pneus pluie. Nous assouplissons la moto, en espérant que les réglages conviennent car nous n’avons pas pu tester la moto aux essais sous la pluie. La moto va parfaitement. Je me qualifie à la 19ème position sur 31 pilotes avec un chrono en 1″34″305.

13428463_1125256720846440_184547370855472849_n

Samedi après-midi : 1000 Promo, Course finale 1

La météo a été fluctuante toute la journée. Le départ est à 18h05, et nous nous demandons bien quels pneus nous allons devoir monter. La piste est finalement séchante mais avec de grosses taches d’humidité par endroits, et le ciel est couvert… La majorité des pilotes fait le choix de partie en pneus pluie, et moi également. Le départ est assez difficile sur ce circuit car on a vraiment l’impression d’être dans un entonnoir et on ne voit pas du tout où l’on va, alors on suit le mouvement en se frôlant les uns avec les autres ! Je prends un pas trop mauvais départ, et je me dis qu’il ne faut surtout pas que je lâche le groupe de devant. Je m’accroche, mais finis par me faire distancer. Je vois que mes panneauteurs m’indiquent que j’ai de plus en plus d’avance sur les pilotes derrière moi, alors je ne cherche pas à prendre de risque. De plus, la piste devient vraiment sèche, et la moto devient difficile à piloter. Les pneus pluie deviennent de la pâte à modeler, ce qui donne énormément de mouvements à la moto, ne mettant pas du tout en confiance. Je termine cette première course finale à la 18ème place, avec plus de 10 secondes d’avance sur les pilotes suivants.

thumbnail_Ambiance 16-BorderMaker

Crédit photo : Etienne Maurin, French Arrogance

Dimanche après-midi : 1000 Promo, Course finale 2

Nous sommes la dernière catégorie à rentrer en piste dimanche à 18h25, toute la journée à patienter, en espérant cette fois pouvoir rouler sur une piste sèche dans de bonnes conditions. Et cela a été le cas ! 1ère fois en 4 jours que nous pouvons rouler sur une piste complètement sèche, et en plus, il fait presque chaud ! 21 tours à boucler, j’ai un peu peur de subir physiquement les derniers tours, car ce circuit vallonné est assez difficile. Je prends un bon départ, mais me fais rapidement distancer. Je m’accroche comme je peux ! Comme la course de la veille, je vois mes panneauteurs qui m’indiquent de plus en plus d’avance sur les pilotes derrière moi. J’ai tout de même un pilote devant moi en ligne de mire et donne tout pour essayer de le rattraper. Je finirai par le rattraper mais pas à le doubler… Cela m’a tout de même permis de réaliser mon meilleur chrono dans les derniers tours en 1″24″852, alors que la fatigue commençait à se faire ressentir. Je finis cette course à la 19ème place, même position qu’au départ.

thumbnail_IMG_8134-BorderMaker

Crédit photo : Etienne Maurin, French Arrogance

Je repars ravie de ce week-end de course, très satisfaite de ma moto, et avec un beau chrono, que j’améliore de 4 secondes par rapport à ma dernière course il y a deux ans sur ce circuit.

Je remercie toute mon équipe, ma maman, Laurent, Arnaud, Pierrot, Martine.

Merci à toute l’équipe Suzuki, en particulier à Alain Cottard, Motosport 76, qui m’a fait une belle surprise en réalisant un superbe panneau à mon nom, et Dominique Mougey qui s’occupe de ma moto et qui me la règle parfaitement !

13435327_1124041467634632_5778520091646494316_n

Merci au photographe Etienne Maurin, French Arrogance, pour ces beaux clichés !

Merci à nos donateurs, ainsi qu’à nos partenaires et sponsors : M.A. Racing Team, Circuit de Bresse, IPONE, Transports ODRION, Parts Europe, ICON, Feux Follets, G. Collinot Ostéopathe animalier, Creastik, Team Attaque Gros Gaz, Jum’Hotel, Auberge des 3-Jumeaux, Base Secrete, Crac1Max, EMC, Accessbk.fr, Mag’Motardes, Meuf in Bike, Brigitte Moto, Cheneval Design, Dafy-Moto Archamps, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Concession Suzuki AM MOTO RACING Troyes, Journal de la Haute-Marne, Viuz Auto-Moto Ecole, Ecole de ski Internationale Les Saisies, Kutvek,Carrosserie Roussel, Transports Bucheron International, E. LECLERC St-Geosmes, Garage de Cherrey, AMC 52, Usipole.

13423732_1124825514222894_1982898572665788449_n

Prochain RDV les 9 et 10 Juillet 2016 pour la Grande Fête Nationale de la Moto, X-ROADSTERS, sur le circuit de Carole. Une course qui n’a rien à voir avec le Championnat de France Promosport, et que je fais vraiment pour le fun, dont l’objectif premier est de m’amuser ! Je quitterai donc ma 1000 GSXR pour une 600 GSR, avec nettement moins de chevaux, mais pour sauter sur des tas de terre dans la boue, ça conviendra mieux !

La prochaine manche du Promosport se déroulera le 23 et 24 Juillet 2016 sur le circuit du Mans.

13507163_1126168240755288_8677803261261829848_n

 

 

 

 

Promosport Croix-en-Ternois

Croix-en-Ternois, un des circuits les plus éloignés de chez nous, dans le Pas-de-Calais… En général, il fait froid, il pleut, et quand on y va, on se jure de ne plus jamais y retourner ! Mais l’ambiance est tellement sympa, les gens accueillants, et beaucoup de spectateurs se déplacent malgré la météo pour venir encourager les pilotes. Alors, on y retourne quand même ! On est arrivé sur le circuit le mardi soir pour pouvoir faire une petite journée de roulage le mercredi avant les essais. Arnaud ne connaissant encore que très peu sa moto, il fallait qu’il puisse rouler un peu. C’était en effet la reprise pour lui, après plusieurs mois d’arrêt suite à un ligament sectionné au niveau du pouce.

13266067_1107867965918649_4159503391747472022_n

Mercredi : Journée d’entrainement

Le circuit est petit, on réalise le tour sous la minute. Les repères reviennent vite et les chronos sont pas trop mal. Tout se passe pour le mieux jusqu’à ce que cette petite pluie du Nord arrive en début d’après-midi, rendant de suite la piste très glissante, entraînant la chute de plusieurs pilotes dont Arnaud… Il se refait un peu mal au pouce, et a quelques égratignures mais rien de grave. La moto est moins belle, mais est réparable. Nos papas passent l’après-midi à refaire la moto propre pour pouvoir re-rouler aux essais et passer les contrôles techniques. Un grand merci au passage à tous les pilotes qui nous ont aidés !

13217337_1002619666518946_3401066747205616728_o

 Crédit photo : Didier Loncou

Jeudi et vendredi : Les essais

Jeudi : La moto d’Arnaud ne démarre pas, il doit l’emmener en concession Kawasaki pour changer l’antenne qui semble être le souci (merci à Jocelyn Hars, concession JFK à Dunkerque !). De retour seulement le soir sur le circuit, il ne pourra pas rouler ce jour, mais la moto démarre, ouf !

En ce qui me concerne, je fais quelques sessions, je profite du beau temps, la moto va bien, mais les chronos ne descendent pas…

C81P7857_2

 Crédit photo : Frédéric Gbehi (Pixelmotards.fr)

Vendredi : Matinée pluvieuse. Arnaud teste la Kawa mais ne restera pas longtemps en piste car elle semble avoir un problème électronique. Elle met des coups de gaz lorsqu’elle est sur l’angle…

C81P9596AM

Crédit photo : Frédéric Gbehi (Pixelmotards.fr)

Pour moi, les chronos ne sont vraiment pas tops. Je pense que mon cerveau a bien intégré la chute sous la pluie à la prise des freins à Carole ! Mais bon, je ne m’inquiète pas, ça va revenir. L’après-midi, la piste est sèche, je pars en session dans le but d’améliorer mes chronos, mais en milieu de session, je ressens deux gros accoups en sortie de courbe, je pense avoir perdu ma chaîne, mais non… je sors de piste, la couronne est morte, j’ai de la limaille de fer plein la jante arrière. La chaîne est usée. On change tout le kit chaine…et on en profite pour la faire belle avec les polys de course pour passer le contrôle technique. Arnaud roule sur le sec, mais toujours le même souci, il est très très en colère…..

C81P7801_2

Crédit photo : Frédéric Gbehi (Pixelmotards.fr)

Samedi matin : Les qualifs

Nous sommes 37 pilotes au total en 1000 Promo. Nous sommes donc divisés en 2 groupes pour les qualifs. Arnaud et moi sommes dans la même série. Il décide de rouler malgré le problème électronique de la moto. La piste est sèche. Arnaud réalise le 12ème temps de notre série en 56″37, et je le suis avec le 13ème temps en 56″83. Une fois les deux série de qualifs réalisées, Arnaud se place 23ème au général et moi 28ème.

G96C7954

Crédit photo : Balpix

Samedi après-midi : Demi-finales

Comme aux qualifications, nous sommes divisés en deux groupes. Il y a donc deux demi-finales ou nous sommes positionnés sur la grille de départ en fonction de notre place aux qualifs. Seulement les 10 premiers des deux demi-finales seront sélectionnés d’office pour la course finale du dimanche.

C81P7875_AM

Crédit photo : Frédéric Gbehi (Pixelmotards.fr)

Arnaud part dans la première demi-finale, 12ème sur la grille de départ. Il ne terminera pas sa course, agacé par sa moto.

Je pars dans la deuxième demi-finale, 14ème sur la grille de départ. Je terminerai cette course à la même place. Dur physiquement… Il y a peu d’endroits sur ce petit circuit où l’on peut souffler !

N’étant pas dans les 10 premiers, nous devons passer par la consolante le dimanche matin ou seulement les 8 premiers seront repêchés pour la finale également.

13240503_1109102655795180_1647422075190417966_n

Crédit photo : Philippe Saccaro

Dimanche matin : La consolante

Arnaud décide tout de même de rouler, mais il sait d’avance qu’il ne pourra pas faire grand chose. La moto qui accélère sur l’angle, c’est déjà pas terrible, mais sous la pluie, c’est presque dangereux… Il part 15ème et moi 7ème. Je prends un excellent départ ou je passe à la 2ème place, je me demande ce que je fais là… J’entends les moteurs ronronner derrière moi, mais je suis bien décidée à ne pas me laisser faire ! Quelques-un parviendront à me doubler, mais je terminerai à la 4ème place avec un meilleur chrono sous la pluie en 1″02″63, qualifiée pour la finale !!! Arnaud, quant à lui, abandonne au 13ème tour… forcément déçu de ce week-end.

G96C0130

Crédit photo : Balpix

Dimanche après-midi : La course finale

Je suis déjà tellement contente d’être arrivée en finale que je ne me fixe pas d’objectif pour cette course, seulement de me faire plaisir et de faire ce que je peux, en restant sur mes roues. La piste est très piégeuse, elle est déclarée WET, elle est sèche mais il reste de grosses tâches d’humidité par endroits. Malgré cela, tous les pilotes décident de partir en pneus secs. Les tours de chauffe se font au ralenti, car la piste est déjà glissante, un des pilotes tombe même dans ces tours. Le départ est lancé, je pars de la 23ème position et je gagne de suite de nombreuses places avant le premier virage. Le rythme est rapide, mais hésitant, pas facile de trouver les bonnes trajectoires, sèches. Après seulement quelques tours, quelques gouttes de pluie…puis une pluie de plus en plus soutenue. La piste est détrempée, et nous devons finir nos 27 tours avec des pneus secs.

Je n’aurais jamais pensé faire ça un jour, on s’entraîne rarement dans ces conditions ! Beaucoup de concentration, de douceur, de souplesse, et de la motivation, voilà les qualités requises pour terminer une course sur ses roues dans des conditions aussi difficiles. Beaucoup de pilotes ont abandonné, préférant ne pas risquer de casser la moto. Moi, à ce moment là, c’était mon défi, terminer la course, peu importe la place ! Beaucoup de glisses, il fallait vraiment faire attention, mais j’ai quand même réussi à me faire plaisir en me faisant parfois peur…c’était bizarre ! Je termine 18ème, super contente… sur les 37 pilotes que nous étions au départ ! Seule féminine, pour ne pas changer !

13226750_1108276042544508_6150359524905934400_n

Un grand merci à nos papas Pierrot et Fab, merci à Jean-Jacques Naud, merci à Alain Cottard et à toute l’équipe Moto Sport 76, merci à Dominique Mougey pour la mécanique et ses précieux conseils, merci à Thibaut et Charlotte pour le panneautage, merci aux nombreux photographes pour leurs superbes clichés malgré la météo, merci à toutes les personnes venues nous encourager.

13254796_10155023611333538_2796786031076456798_o

Crédit photo : Etienne Maurin (French Arrogance)

Merci à nos donateurs, ainsi qu’à nos partenaires et sponsors : M.A. Racing Team, Circuit de Bresse, IPONE, Transports ODRION, Parts Europe, ICON, Feux Follets, G. Collinot Ostéopathe animalier, Creastik, Team Attaque Gros Gaz, Jum’Hotel, Auberge des 3-Jumeaux, Base Secrete, Crac1Max, EMC, Accessbk.fr, Mag’Motardes, Meuf in Bike, Brigitte Moto, Cheneval Design, Dafy-Moto Archamps, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Concession Suzuki AM MOTO RACING Troyes, Journal de la Haute-Marne, Viuz Auto-Moto Ecole, Ecole de ski Internationale Les Saisies, BV GRAFX, Kutvek, Concession Kawasaki Technic Moto Meythet, Carrosserie Roussel, Transports Bucheron International, E. LECLERC St-Geosmes, Garage de Cherrey, AMC 52, Usipole, NEXX.

C81P9709_4

Crédit photo : Frédéric Gbehi (Pixelmotards.fr)

RDV le week-end du 18 Juin pour la prochaine course en Championnat de France Promosport sur le Circuit de Pau-Arnos !