Superbe résultat pour une 1ère participation au Bol d’Or !

Lundi : Installation

Nous retrouvons nos coéquipiers Fabien Lambert et Marc Bachelier, ainsi que quelques membres du team afin de mettre en place l’hospitality dans le paddock. Ce lieu nous permettra tout au long de la semaine de nous y retrouver et de nous y restaurer. Nous installons également le matériel et les motos en box.

21762592_1563893393649435_8849537624533615729_o

Il est important de préciser que c’est grâce à Fabien que nous avons pu intégrer ce team qu’il a créé. Nous le remercions pour sa confiance.

21544003_1459418030773144_1475896537232246348_o

Mardi : Journée d’essais

4h d’essais libres étaient destinées aux pilotes du Bol d’Or. Cette journée n’est pas obligatoire et bien évidemment payante en supplément de l’engagement pour la course. La majorité des teams y participent afin de valider les motos et de se remettre dans le rythme avant les qualifications.

21753337_1493651124046859_4105166569885623099_o

Nos chronos lors des essais pré-bol deux semaines auparavant, étaient plutôt encourageants pour une première sur ce circuit et cette moto. Nous espérions donc les améliorer assez facilement ce jour. Mais la météo en aura décidé autrement puisque un vent très fort a décidé de souffler. A plus de 300 km/h, celui-ci n’est pas vraiment le bienvenu. Enfin, dans la ligne droite, ce n’est pas tant dérangeant, mais dans les courbes, c’est assez déstabilisant !

21753319_1190101687799827_7978287631621820072_o

Nous finirons donc avec des chronos pas vraiment satisfaisants… mais cela dit, les autres pilotes n’ont pas l’air d’être à l’aise non plus !

Nous en profitons pour travailler encore les réglages de la moto avec l’aide de mon mécanicien Dominique Mougey (qui est à mes côtés toute la saison en Promosport) et qui connaît cette moto parfaitement.

21552090_1460038834044397_2306490855151707011_o

Mercredi : Journée off

Les motos doivent passer aux vérifications techniques. Beaucoup de travail pour les mécaniciens qui s’activent afin que celles-ci soient validées.

Pour nous pilotes, notre seul rendez-vous est celui du briefing en fin de journée.

21616175_1563893693649405_75873670519510344_n

Nous prenons aussi le temps de faire connaissance avec les membres de notre team qui arrivent au fil de la semaine.

Jeudi : Journée non-stop

Après la journée off où les pilotes ont pu prendre du bon temps… Celle d’aujourd’hui n’est pas la même !

21731797_1493650590713579_6539081754380488729_o

Le jeudi matin, nous débutons par 2h d’essais libres. Nous testons la moto avec le réservoir 24 litres, qu’on ne ressent pas vraiment au niveau du gabarit. Tout se passe pour le mieux. Le stress commence à monter car les qualifs approchent ! Nous avons une première série qualificative cet après-midi, et une seconde le lendemain. Nous nous lançons dans des calculs afin de connaître le chrono maxi pour être qualifié (le chrono de chaque pilote doit être dans les 110% du premier de sa série pour pouvoir prendre le départ de la course). Nous estimons qu’il faudrait faire un temps inférieur à 2’09, ce qui est déjà bien rapide.

Jeudi après-midi, il fait beau, peu de vent, la moto se comporte bien… Il va falloir tourner la poignée !!!

21543795_1416927398376470_581353682503505443_o

Fabien (brassard bleu) part en premier et se qualifie en 2’07’6. Arnaud (brassard jaune) se qualifiera en 2’05’8. Vient mon tour (brassard rouge) avec un chrono en 2’07’4, puis Marc (brassard vert) en 2’09’4.

21743703_1493649247380380_288941597713819206_o

Marc est notre 4ème pilote, c’est-à-dire qu’il prendra part à la course en cas de problème pour l’un des pilotes (blessure, maladie…) et il peut toujours espérer être recruté par un autre team en cas de besoin, comme cela avait été mon cas lors des 24h du Mans.

Nos chronos sont déjà satisfaisants et nous permettront d’être tous qualifiés !

21640745_1190268834449779_598123972754541936_o

Jeudi soir, pour terminer cette journée, nous prenons part aux essais de nuit. Un moment attendu par tous, car la nuit, tout est assez différent au niveau des sensations. Les lumières et les ombres, le bruit, les repères sont modifiés, mais c’est ce qui rend ce moment si magique ;) Enfin, on redescend sur terre !! Nous ferons que peu de tours chacun en raison du timing assez serré, et surtout, il ne faut prendre aucun risque. Nous irons nous coucher tous sur nos deux oreilles, tant nous sommes soulagés d’être qualifiés pour la course.

21587194_1189024794574183_323413165777394108_o

Vendredi : 2ème série qualificative

Vendredi matin, une deuxième série de qualifications a lieu pour permettre aux pilotes de tenter d’améliorer leur chrono et donc de positionner la moto à une meilleure place sur la grille de départ. Mais il ne fait pas chaud du tout ce matin… alors le grip de la piste risque d’être moins bon qu’hier. Etant déjà qualifié à coup sûr, nous ne tenterons pas le diable pour pouvoir gagner au mieux seulement quelques places sur la grille. Seulement Marc parviendra à améliorer son temps en 2’07’6.

 21457859_1493666060712032_428117753607439183_o

Après tout cela, en soirée, arrive le moment de la pit-walk. Un moment assez attendu pour tout le monde, celui qui permet de prendre du bon temps avec le public, qui vient en général très nombreux, pour visiter les stands, et s’entretenir avec les pilotes le temps d’un autographe. J’en profite pour remercier toutes les personnes venues nous encourager !

21688277_10214296694915302_7750685702473576278_o

Vendredi soir, nous accueillons les derniers membres de notre équipe, qui sera finalement au complet.

Samedi : La course

Après un warm-up de 45 minutes le matin où nous peaufinons les derniers détails, nous nous préparons au grand départ. Nous décidons de qui fera le départ et de qui fera l’arrivée car ce sont les deux moments les plus « beaux ». Arnaud, de par son meilleur chrono aux qualifs, fera le départ. Fabien, qui est à l’origine du team, souhaite me laisser l’opportunité de franchir le drapeau à damier. Je le remercie encore pour ce geste que je déclinerai. En effet, ayant déjà connu ce moment magique lors des 24h du Mans cette année, j’estime que cette fois, c’est à lui de vivre cela !

21752767_1189528067857189_201831115043060465_o

14h, le soleil est au rdv. Nous entrons en piste et positionnons la moto à la 51ème position sur 59. Un commissaire intervient pour nous demander de nous décaler à la 52ème place… Je n’étais pas vraiment superstitieuse auparavant, mais je dois dire que je le suis de plus en plus avec ce numéro ! (le #52 est mon numéro de course, mon numéro fétiche, en plus d’être celui de mon département d’origine. Il m’a porté bonheur plus d’une fois, notamment aux 24h du Mans, où nous étions sur l’emplacement 52 dans le paddock…) Bref, personne n’est content de perdre une place sur cette grille, sauf moi ! Car je suis certaine que ça nous portera bonheur ;)

21586812_1445919318826691_1723625144428773853_o

21641029_1418012151601328_376801695016749595_o

15h pétante, le départ retentit, tous les pilotes courent en direction de leur moto, c’est parti pour 24h de course !

Arnaud remonte plusieurs places lors de son premier relais, mais nous annonce s’être fait tamponné par un autre pilote dans le premier virage et a le genou tout gonflé. Heureusement, notre super kiné Marie s’occupera bien de lui, et cela fût vite de l’histoire ancienne.

21731848_1493648604047111_6923316159483347102_o

Nous enchaînons les relais toutes les 45 minutes. La moto consomme environ 0.9l/tour, ce qui est assez énorme. Tout se passe pour le mieux. Après 3h de course, nous sommes 44ème.

21728886_1638026736272144_115479896289240721_o

C’est là que les ennuis commencent… Un problème de pneu nous oblige à changer l’arrière prématurément. Des gros bouts de gomme s’arrachent, ce qui ressemble à un défaut de pneu. Ensuite intervient la chute de Fabien vers 19h30, à cause d’une usure trop prononcée du pneu avant. Heureusement pas de mal pour lui ni pour la moto. Celle-ci rechignera cependant à démarrer pendant de nombreuses dizaines de minutes, obligeant les mécaniciens à tout démonter pour trouver le problème. Ce qui nous fera perdre plusieurs places.

21762356_380262879058780_8999628991712286420_o

Nous repartons, motivés à bloc, avec des chronos très réguliers. Aucun souci jusqu’à 00h30 où je tombe en panne dans la ligne droite du Mistral. Tout s’est coupé, plus de jus… Je me mets en bord de piste et rejoins les commissaires. Cela ressemble à un faux contact, le compteur clignote bizarrement. Après plusieurs essais, la moto finit par redémarrer, mais n’ayant pas confiance pour repartir sur la piste, je décide de rentrer au box par les voies de sécurité. Celles-ci m’ont amenées en plein dans le public derrière les stands… fantastique, je n’aurais pas rêver mieux ! Non, c’est ironique bien évidemment. Une belle galère du coup pour regagner mon box, les gars de la sécurité ont juste halluciné je crois ! Mon équipe en tout cas était bien contente de me voir arriver car elle se demandait bien où je pouvais être. J’explique mon problème, les mécaniciens redémontent et détectent une anomalie au niveau de l’interrupteur de contact. C’est reparti !

21762595_1464875820227365_7747232855253358094_o

On enchaînera ensuite les relais sans problème jusqu’au bout, si ce n’est la casse improbable d’une platine de repose-pied…mais qui ne nous aura pas empêchés de continuer ! Et les courbatures non plus d’ailleurs !

21687414_1901638316519030_3606325148156886454_n

Nous remontons dans le classement et terminons notre 1er Bol d’Or à la 25ème place au général, et 12ème en catégorie Superstock. Nous sommes juste ravis ! Malgré tous nos ennuis, nous sommes parvenus, grâce à toute l’équipe à franchir la ligne d’arrivée, qui était notre objectif premier !

21458182_1494137497331555_2477526219247117164_o

Nous remercions toute notre équipe : Nos coéquipiers Fabien et Marc, nos mécaniciens Dominique Mougey, Stéphane Menard, Bernard, Pierrot, Tom, Gaz Naz, notre team manager Dominique Beauvais, aux pneus Daniel et Damian, notre pompier Guillaume et nos ravitailleurs Jean-Luc et (oups, j’ai mangé son prénom), notre kiné Marie, nos cuisiniers Phiphi et Marc, nos panneauteurs Laurent, Mikit, Amélie, Candice, Cécile, Marc, notre umbrella-girl Anouck, notre photographe Philippe Iniguez, nos supers agents de communication Cédric et Stefan, nos mamans qui ont été aux petits soins pour nous, et aussi Sandrine, Gégé, Laura, Alex, Quentin et tous les autres dont les noms nous auraient échapper, nous nous en excusons !

Merci également à tous nos partenaires et sponsors qui sont venus nous encourager sur place, Juliette de chez Ipone, Serge de Fly-Design, Pierre des suspensions EMC, Alain Cottard de Cottard Motos, Johann de Color-System. Merci aussi à François Etterlé et Raphaël Roudil.

Merci aux nombreux photographes, notamment Philippe Saccaro, Etienne Maurin French Arrogance, Jérôme DM, Alexandrine Garnier, Junior Photographie et tous les autres.

Merci aux partenaires et sponsors du Team Flam Racing.

21743714_1493369550741683_8795518080630556932_o

En compagnie de Serge, notre partenaire « Fly-Design » qui fabrique les polys !

Merci à nos partenaires et sponsors qui nous suivent chaque année et qui nous permettent de réaliser des rêves comme celui-ci : Bychonner, AcidMoto.ch, Ipone, Jum’Hotel, Hôpitaux Universitaires de Genève, Icon, Ixon, Fly-Design, Parts Europe, Accessbk, Brigitte Moto, Cottard Motos, Formrider, l’Aspiracing, Dark Angels, Mag’Motardes, Meuf In Bike, Auto-Moto Ecole Viuz, Les chipies d’Eugénie, Team Attaque Gros Gaz, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, MXCOM, Feux Follets, E. Leclerc Sts-Geosmes, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Base Secrète, Transports Bucheron International, Bar-Restaurant Le Couac Poisy, Usipole, ESI Glisse-Passion, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, AMC 52, Les Pachas d’Amandine, ADH Team, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Le Journal de la Haute-Marne, Team Poireau 52, Suspensions EMC, Concession Yamaha Yam 74, Motosport 70.

21743839_1640463826028435_1251551753643326678_o

Un grand merci également à tous les participants de notre cagnotte pour votre générosité, votre soutien et surtout votre confiance : Fabrice, Cinthia, Sandro, Patrick, Sabine, Steffie, Mylène, Olivier, Lise-Marie, Valérie et Gab, Baptiste, Marthe, Lucile, Léo, Sebastien, James, Thibaud, Sengul, Eliane et Jean-Jacques, Isabelle, Stéphane P., Francis, Martine, Anouck, Lucie, Nolween, Didier, Jacques, Sacha, Stéphane A., Pierre, Nancy et Francky.

21743735_1493650980713540_4070108567710809470_o

 Merci à tous de nous avoir permis de vivre, en couple, cette aventure extraordinaire ! Rideau tiré sur cette saison 2017 sur une très belle note… En espérant que 2018 soit aussi belle !

 

En attendant le Bol d’Or… !

bol-dor-2017

Mardi 29 et mercredi 30 août se déroulaient les essais « pré-bol » sur le Circuit Paul Ricard du Castellet. Ces deux journées d’essais sont exclusivement réservées aux teams concourants au Bol d’Or, Bol d’Argent ou Bol Classic.

Avec Arnaud, et son papa qui s’occupe de la mécanique, nous avons donc rejoint nos coéquipiers Fabien Lambert et Marc Bachelier, ainsi que notre préparateur moto, Stéphane Menard. Nous avons découvert avec les yeux écarquillés la beauté du site, très grand, entretenu et très luxueux, ce qui change radicalement de certains circuits sur lesquels nous pouvons rouler en course habituellement !

Impressionnée par les paddocks et les boxs avec leurs salles annexes climatisées, je ne tardais pas à vouloir découvrir le circuit. En effet, Arnaud et moi n’avions jamais roulé sur cette piste.

Je pars donc avec mon vélo faire un petit tour de reconnaissance… enfin, un petit tour, c’est vite dit ! Car quand on arrive sur la ligne droite du « Mistral », on a du mal à en voir le bout ! Plus d’1,5 km de distance, alors en vélo, faut pédaler et celle-ci est relativement longue, mais en moto, va falloir tourner la poignée à fond pendant un sacré moment !

Mardi matin, début des essais. Nous avons environ 5h de roulage par jour pour apprendre à connaitre notre nouvelle moto, ainsi que le circuit. Cinq heures à diviser par 4 pilotes, en enlevant tous les arrêts des drapeaux rouges interrompant les sessions, ça fait qu’il reste en fait peu de temps !

21167055_1545102732195168_5426748504462248021_o

Notre moto : la toute nouvelle Suzuki GSXR-1000 2017, équipée par les partenaires du Team Flam Racing. Quelques-uns de nos fidèles partenaires personnels ont aussi répondu présents comme la sociéte FLY-DESIGN qui nous a généreusement fourni les polys de piste, IPONE qui nous a fourni huile, produits nettoyants et lubrifiants, ainsi que ICON-PARTS EUROPE qui équipe tous mes coéquipiers en casques. Merci également à BRIGITTE MOTO pour les équipements pilotes. Nous pouvons aussi compter sur notre sponsor USIPOLE tourneur-fraiseur, qui nous a fabriqué quelques pièces mécaniques. Sans oublier, bien évidemment, la Concession Suzuki COTTARD MOTOS, qui me soutenait déjà cette saison et qui nous soutiendra tout au long de cette épreuve du Championnat du Monde d’Endurance. Alain, nous te remercions grandement !

21122417_1545102872195154_5825880429034250987_o

Il fallait donc s’habituer à cette nouvelle moto, récente, avec des assistances électroniques, ce qui change radicalement par rapport à ma moto habituelle, plus ancienne. Surtout, nous devions nous concentrer sur les réglages afin de la mettre la plus au point possible et qu’elle puisse convenir à tous les pilotes. Les premiers tours de piste sont assez compliqués, beaucoup de nouveautés à gérer et un tracé que je trouve, en plus d’être très rapide, assez technique. Durant ces deux jours, nous avons pu réaliser environ 6 sessions de 20 minutes chacun. Les chronos s’amélioraient lors de chaque série pour arriver à des temps plutôt encourageants et pouvant être encore bien améliorés.

21246407_1548439381861503_9101158425535520953_o

Crédit photo : Mez Photo

Nous repartons des « pré-bol » avec quelques interrogations au niveau des réglages, mais nous espérons bien pouvoir résoudre tout cela la semaine du Bol d’Or avec mon fidèle et très compétent mécanicien, Dominique Mougey. Nous aurons la journée du mardi pour pouvoir effectuer des essais ainsi que le warm-up avant les qualifications pour pouvoir valider tout ça. De plus, nous aurons une équipe technique qui saura nous donner de précieux conseils.

MOTO-ENDURANCE-2015-PAUL-RICARD-LE-DEPART-du-BOL-DOR-Photo-Arnaud-DELMAS-MARSALET-758x380

Nous vous donnons donc RDV le samedi 16 septembre à 15h pour le départ en direct sur les chaînes télévisées Eurosport ou l’Equipe 21. Nous vous invitons également à nous suivre via Facebook sur la page « Team Flam Racing » où des lives et des interviews en direct seront réalisés. Nous porterons le numéro #76.

DSC_1109

Nous vous remercions de votre soutien. Merci à nos donateurs, ainsi qu’à tous nos sponsors et partenaires : Bychonner, AcidMoto.ch, Ipone, Jum’Hotel, Hôpitaux Universitaires de Genève, Icon, Ixon, Fly-Design, Parts Europe, Accessbk, Brigitte Moto, Cottard Motos, Formrider, l’Aspiracing, Dark Angels, Mag’Motardes, Meuf In Bike, Auto-Moto Ecole Viuz, Les chipies d’Eugénie, Team Attaque Gros Gaz, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, MXCOM, Feux Follets, E. Leclerc Sts-Geosmes, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Base Secrète, Transports Bucheron International, Bar-Restaurant Le Couac Poisy, Usipole, ESI Glisse-Passion, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, AMC 52, Les Pachas d’Amandine, ADH Team, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Le Journal de la Haute-Marne, Team Poireau 52, Suspensions EMC, Concession Yamaha Yam 74, Motosport 70.

Promosport Magny-Cours, dernière course du Championnat pour nous !

Nous arrivons mercredi soir sur le circuit de Magny-Cours où la météo s’annonce plutôt clémente pour notre dernier week-end en course de vitesse.

Jeudi et vendredi : Les essais

Les essais se passent plutôt bien pour Arnaud. Pour ma part, toujours un peu déçue des chronos, mais comme souvent, je ne m’inquiète pas plus que ça. Je sais qu’avec des pneus neufs, les qualifications devraient mieux se passer.

20626639_1163851200424876_6261959110566872288_o

Samedi matin : Les qualifications

Nous sommes 60 pilotes, donc divisés en deux séries pour les qualifications. Je pars en série 1. Une petite pluie fine commence à tomber alors que nous sommes en pré-grille. La piste est déclarée WET mais pas assez mouillée pour mettre les pneus pluie. Connaissant le grip très mauvais à Magny-Cours, je ne suis pas vraiment rassurée. Le 1er virage est très glissant, mais sèche très vite au fil des tours. J’ai du mal à prendre confiance et ne parviens pas à prendre rapidement un bon rythme. Je me qualifierai 22ème de ma série en 1’49’43, ce qui me classera 46ème au général.

20604225_1522911067747668_7677169255457081309_n

Crédit photo : Lucie Ferreira

Pour Arnaud qui part en série 2, la piste est complètement sèche de suite. Il se classe 14ème de sa série en 1’46’22, ce qui le positionne 21ème au général.

thumbnail_RIMG3105

Crédit photo : Laurent Baudot

Samedi après-midi : Courses demi-finales

Comme lors des qualifications, nous sommes divisés en deux courses en fonction des chronos. Seulement les 17 premiers de chaque demi-finale seront qualifiés directement pour la finale. Les autres devront participer à la course consolante pour espérer y accéder.

Arnaud part dans la 1ère demi-finale de la 11ème place sur la grille de départ. Il gagne 4 places dans le 1er tour puis continue sa remontée pour terminer à la 6ème position (dans la roue des 4ème et 5ème pilotes) avec un meilleur temps amélioré en 1’44’77 ! Il bat son record personnel et se qualifie donc directement.

20626970_1163021983841131_7674092093228836635_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Pour ma part, je pars en 2ème demi-finale de la 23ème place sur la grille de départ. Il va falloir sacrément tourner la poignée pour espérer faire partie des 17 premiers. Je prends un excellent départ où je gagne 6 places d’office. J’essaie de prendre de suite un bon rythme pour assurer une avance sur mes concurrents dont certains derrière sont bien plus rapides. Je me ferai redoubler par quelques-uns et terminerai à la 18ème place avec un chrono équivalent à celui des qualifications. Pour une place, je dois donc participer à la consolante pour espérer avoir mon ticket d’entrée en finale.

20626807_10155450846051827_7477854080375103516_o

Crédit photo : Jean-Noël Majastre

Dimanche matin : Consolante

Je pars motivée, bien décidée à défendre ma place. Seulement les 10 premiers seront repêchés pour la finale. Je pars 2ème sur la grille de départ sur 26 pilotes. Après analyse des chronos des autres pilotes, ça risque d’être juste pour moi, mais je devrais y arriver !

Je fais le holeshot au départ et effectue les deux premiers tours en tête, ce qui me met un peu la pression quand même ! Je me fais ensuite doubler par des pilotes lors de chaque tour… pour terminer à la 6ème place. Ouf, qualifiée ! Je vais partir de loin en finale, mais au moins j’y suis ;) J’améliore mon chrono en 1’48’91.

lucie1

Crédit Photo : Lucie Ferreira

Dimanche après-midi : Course finale

Arnaud part de la 11ème place sur la grille, et moi de la 40ème, sur 44 pilotes. Nous avons 15 tours à boucler. Il fait chaud… J’ai un peu peur physiquement, car ce circuit est assez difficile en raison de ses chicanes très rapides où il est difficile d’emmener la moto. De plus, ayant enchaîner les 11 tours en consolante le matin, et avec des pneus du coup un peu plus fatigués que les autres, ça va être chaud !

Arnaud gagne quelques places au départ puis se bataillera tout au long de la course avec un pilote, pour finir devant lui, en 8ème position. Suite au déclassement d’un pilote devant lui pour non-conformité de la moto, il passe à la 7ème position, prenant des points importants pour le championnat.

20643373_10155450823046827_7619820678352127881_o

Crédit photo : Jean-Noël Majastre

En ce qui me concerne, je réalise un excellent départ et gagne 12 places d’office. De plus, plusieurs pilotes se tamponnent devant moi dans le 1er virage, entraînant une chute et quelques bacs à graviers sans gravité pour certains, qui reprendront la piste. Je regagne 2 places dans le 2ème tour mais les reperds ensuite. Je termine cette course à la 31ème place. Suite au déclassement de ce pilote pour non-conformité de la moto, je gagne aussi une place pour terminer à la 30ème position et 1ère féminine.

20626572_1163016810508315_7728670390106941171_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Un beau dernier week-end en Coupe de France Promosport 2017, même si pour ma part je ne bats pas cette fois mon record personnel (même si j’en suis très proche!).

Nous remercions Pierrot et Martine,ainsi que toute notre équipe, amis , famille, venus nous aider et nous encourager. Merci à mon mécanicien Dominique Mougey. Merci aux photographes Philippe Saccaro qui nous accorder un bon moment vendredi soir pour de magnifiques clichés. Merci également à Jean-Noël Majastre, Lucie Ferreira, Jacques Maury et tous les autres. Merci à Cottard Motos.

Merci à nos donateurs, ainsi qu’à tous nos sponsors et partenaires : Bychonner, AcidMoto.ch, Ipone, Jum’Hotel, Hôpitaux Universitaires de Genève, Icon, Ixon, Fly-Design, Parts Europe, Accessbk, Brigitte Moto, Cottard Motos, Formrider, l’Aspiracing, Dark Angels, Mag’Motardes, Meuf In Bike, Auto-Moto Ecole Viuz, Les chipies d’Eugénie, Team Attaque Gros Gaz, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, MXCOM, Feux Follets, E. Leclerc Sts-Geosmes, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Base Secrète, Transports Bucheron International, Bar-Restaurant Le Couac Poisy, Usipole, ESI Glisse-Passion, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, AMC 52, Les Pachas d’Amandine, ADH Team, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Le Journal de la Haute-Marne, Team Poireau 52, Suspensions EMC, Concession Yamaha Yam 74, Motosport 70.

20617033_1162239657252697_4837981142060518864_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Une belle saison où Arnaud se classe 15ème au général du Championnat en seulement 5 courses sur 8 (absent à Carole et Croix, et reste une manche à Nogaro). Pour ma part, je n’aurai pas pris de points cette année dans cette catégorie où le niveau est de plus en plus élevé, mais les chronos descendent et j’acquières de plus en plus d’expérience, ce qui m’est très bénéfique pour la suite. Je termine également 1ère féminine lors de chaque course où nous avons été souvent trois avec mes concurrentes, amies, pilotes, Gaëlle et Natacha Rémy, avec qui j’ai été ravie de rouler cette saison.

7-MAG-AMD-7464

Crédit photo : Gérard Délio – CDF Promosport

Arnaud a prévu de garder sa Yamaha R1 pour la prochaine saison, quant à moi je me sépare désormais de ma Suzuki GSXR 2015 après deux saisons passées avec elle. En effet, avec l’aide de Suzuki France, de Cottard Motos, et de mon mécanicien Dominique Mougey, je roulerai en 2018 sur la nouvelle Suzuki GSXR 1000.

20643454_1164726607004002_3041300497534926344_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Nous pensons refaire le 1000 Promosport, ainsi que la Women’s Cup pour moi. Nous espérons également pouvoir rouler sur plusieurs épreuves du Championnat du Monde d’Endurance comme les 24h du Mans et le Bol d’Or.

D’ailleurs, puisque nous venons d’avoir confirmation officielle, je vous annonce que nous participerons avec Arnaud au prochain Bol d’Or 2017 !!!!!!!!! Nous faisons en effet partie des 59 équipages sélectionnés ! Nous serons tous les deux pilotes titulaires pour le Team Flam Racing, accompagnés par Fabien Lambert et Marc Bachelier, sur la nouvelle Suzuki GSXR 1000. Nous sommes ravis, de plus, de pouvoir partager cette expérience ensemble !

20664093_10210938026861490_8813973512357830836_n

Rdv donc les 16 et 17 septembre pour le Bol d’Or !

 

 

Promosport Le Mans

Nous voilà repartis sur la route en direction de la Sarthe et de son beau circuit Bugatti. Tracé que je connais bien, puisque j’ai eu la chance d’y rouler lors des 24h du Mans cette année. Pour Arnaud, cela fait deux années qu’il n’a pas posé ses roues ici. Nous rejoignons les paddocks ainsi que l’équipe Cottard Motos.

20316899_1994129387487879_175022733_o

Crédit photo : Raphaël Lavanant

Jeudi et vendredi : Les essais

Très peu de sessions sont prévues pendant ces deux jours, en raison du nombre important de catégories. Ayant déjà roulé avec ma GSXR ici, je connais déjà les réglages à faire sur la moto.

20280676_1153192344824095_2449576359121263917_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

 Pour Arnaud, la moto se comporte rapidement bien, juste quelques problèmes de freins, qui seront finalement résolus. Les chronos sont assez corrects et nous devrions pouvoir les améliorer bien évidemment avec les pneus neufs lors des qualifications.

Samedi matin : Les qualifs

Ayant appris une triste nouvelle la veille au soir, c’est le coeur noué que je pars en pré-grille. Mais pour elle, je suis décidée à tourner la poignée.

Nous sommes 71 pilotes, nous sommes donc répartis en 2 groupes. Nous partons avec Arnaud dans la même série, la piste est sèche.

20232236_10214395631223856_5092534004320311107_o

Crédit photo : Infos-Motopiste.fr

Après quelques tours seulement, un drapeau rouge interrompt la session suite à une chute, ce qui nous laissera ensuite peu de temps pour faire un chrono.

Arnaud se qualifie en 14ème position de notre série en 1’42’9, ce qui le classe 26ème au général sur les 71 concurrents. Quant à moi, je me qualifierai 24ème sur notre série en 1’45’1, ce qui me classe 46ème au général.

20287034_1154776871332309_2298863339235848403_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Samedi après-midi : Demi-finale

Comme aux qualifs, nous sommes divisés en 2 groupes et placés sur la grille de départ en fonction de nos chronos des qualifs. Nous sommes également dans la même demi-finale avec Arnaud. Il faut espérer faire partie des 18 premiers pour être qualifié directement pour la finale, sinon il faudra passer par la consolante.

20068274_10213722181513419_28096675_n

Crédit photo : Steffie Naud

Arnaud part 12ème et moi 22ème… ça s’annonce tendu pour moi ! Le niveau est relativement élevé et les places sont chères pour la finale. Beaucoup de pilotes resteront sur la touche !

Je prends un très bon départ, mais reperd tous les bénéfices au 1er virage où un pilote nous fait un freinage suicide et manque de peu de nous emporter sur son passage… le bruit des freins nous a averti, et heureusement nous avons tiré tout droit.

Je repars en piste à la 25ème place, reste qq tours derrière 2 pilotes avec qui je bataillerai un peu. Je finis par doubler les 2 pour finir à la 23ème place, avec un chrono amélioré en 1’44’8.

Je bats mon record personnel avec cette moto. Mais je reste bien loin de mon chrono lors des qualifs des 24h du Mans (1’42’4). En effet, les pneus et la R1 y étaient bien pour quelque chose !

20347808_1993705667530251_2042984030_o

Crédit photo : Raphaël Lavanant

Pour Arnaud, il bataillera tout au long de sa course et remontera ses adversaires pour terminer à la 9ème place avec un meilleur temps amélioré en 1’42’4.

Arnaud est donc qualifié directement pour la finale. Pour moi, je n’échapperai pas à la consolante cette fois…

Dimanche matin : La consolante

Les 8 premiers seulement seront repêchés pour la finale, pour les autres, ce sera terminé. Je pars 9ème, avec en fond de grille, des pilotes habituellement bien plus rapides que moi qui ont chuté la veille en demi-finale. Je pense que ça ne va pas être simple, mais je suis bien décidée à ne pas me laisser faire et surtout me qualifier !

Je prends un top départ et gagne 6 places. Je suis 3ème au premier virage et ne tarde pas à doubler les deux pilotes devant moi. Pour la première fois en 1000 Promo, je réalise 2 tours en tête, je savoure ce moment car je sais que ça ne va pas durer ! Deux pilotes me doublent mais l’un d’eux chute, entraînant un drapeau rouge, et donc un arrêt de course.

Nous repartons dans l’ordre du tour précédent, je pars donc en pôle position. Les pilotes bien plus rapides partant fond de grille sont juste derrière moi et ne tardent pas à me doubler, car nous repartons pour 5 tours seulement. Je termine à la 5ème place sur 34 concurrents, mais en fait 4ème au cumul des 2 départs… qualifiée donc pour la finale, avec un chrono en 1’44’9. Objectif remplit !

20248426_1154483424694987_8062865917077022149_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Dimanche après-midi : La finale

Pas le temps de se reposer qu’il faut déjà repartir en course ! Arnaud part de la 16ème place et moi de la 37ème. La piste est sèche mais la pluie menace.

_DSC0399-2

Crédit photo : Damien Lacombe

Je ne gagne pas de place au départ. Après quelques tours, de petites gouttes d’eau viennent perturber la course, moins de confiance, je ralentis et me fais doubler. La piste reste sèche, je rattaque mais le rythme est soutenu et je ne parviens pas à le maintenir. Ayant une quinzaine de seconde d’avance sur le pilote derrière moi, je termine ma course sans prendre de risque.

Je finis à la même place qu’au départ, c’est-à-dire 37ème sur 44 pilotes en finale.

Pour Arnaud, il perd plusieurs places au départ et perd aussi confiance avec ces gouttes de pluie. Mais il ne se laissera pas faire et parviendra à remonter sur les pilotes devant lui pour terminer à la 14ème place, avec un super chrono en 1’41’7 ! Il marque donc des points au championnat et se classe actuellement à la 17ème position au classement général.

20248314_1153535321456464_7283101936208681252_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Nous remercions toute notre équipe ainsi que tout le Team Cottard Motos. Merci à mon super mécanicien Dominique Mougey, ainsi que Pierrot et Daniel. Merci aux amis venus nous rendre visite et nous encourager. Merci aux photographes. Merci à Julien Diguet pour la commande d’embrayage express. Merci à Thierry Sortais pour la visite (devenant habituelle) de la loge du PC Médical.

20247988_1508250069213768_2557989081046605325_o

Merci à nos donateurs, ainsi qu’à tous nos sponsors et partenaires : Bychonner, AcidMoto.ch, Ipone, Jum’Hotel, Hôpitaux Universitaires de Genève, Icon, Ixon, Fly-Design, Parts Europe, Accessbk, Brigitte Moto, Cottard Motos, Formrider, l’Aspiracing, Dark Angels, Mag’Motardes, Meuf In Bike, Auto-Moto Ecole Viuz, Les chipies d’Eugénie, Team Attaque Gros Gaz, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, MXCOM, Feux Follets, E. Leclerc Sts-Geosmes, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Base Secrète, Transports Bucheron International, Bar-Restaurant Le Couac Poisy, Usipole, ESI Glisse-Passion, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, AMC 52, Les Pachas d’Amandine, ADH Team, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Le Journal de la Haute-Marne, Team Poireau 52, Suspensions EMC, Concession Yamaha Yam 74.

20228889_1508878595817582_3991941466861302414_n

Prochaine course le week-end du 5 et 6 août à Magny-Cours, qui sera la dernière de l’année pour nous en Championnat de France !

 

Promosport Alès !

Plus de deux ans que nous n’avons pas posé nos roues sur ce circuit. Il va falloir trouver les bons réglages pour les motos et ne pas trop traîner à se remettre dans le bain car les séances d’essais libres sont assez courtes (15 minutes), ce qui nous laisse peu de marge.

19758294_10159019647220008_479871936_n

Jeudi et vendredi : Les essais libres

Pas simple de reprendre ses repères, mais après la 1ère séance, les chronos commencent à descendre. Petit à petit, nous parvenons à bien régler nos motos avec l’aide de Pierrot et mon mécanicien Dominique Mougey. Nous constatons par contre, que la piste est vite glissante dès que la chaleur monte.

19575337_1136443573165639_7728229971452764330_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

A la fin de ces deux jours, je ne suis pas vraiment rassurée, les chronos sont réguliers mais pas très satisfaisants. Il faudrait que je gagne au moins 2 secondes aux qualifs demain pour espérer avoir une bonne place. Avec des pneus neufs, ça ira déjà mieux… Pour Arnaud, il semble bien rouler, il ne souhaite pas avoir de chronos durant les essais libres pour se concentrer sur son pilotage.

Samedi matin : Les qualifs

Il fait un temps idéal, pas trop chaud, impeccable ! Nous sommes divisés en 2 séries pour les qualifications. Nous partons avec Arnaud en série 1.

19692614_1975536612679554_492657796_n

Il se qualifiera en 1’19’15 dans les derniers tours, ce qui le classera 8ème de sa série, et 17ème au général sur 46 pilotes. Lorsqu’il sort de piste, il n’est pas du tout satisfait, la moto ne va pas, elle dribble de l’avant. Nous nous rendons finalement compte que le pneu avant présente des déformations (défaut de fabrication). Le pneu est donc ramené chez Dunlop, qui constate effectivement le problème. Vu que le règlement oblige les pilotes à rouler qu’avec un seul train de pneu pour le week-end de course (pneus stickés à nos numéros), Arnaud avec son pneu de nouveau neuf sera contraint par la FFM de partir dernier lors de la demi-finale… Inutile de vous dire que cela l’a bien enervé !

19693780_1161778873922103_3208307595462205892_o

Crédit photo : Jacques Maury

En ce qui me concerne, les pneus neufs font leur effet, je gagne déjà 1,5s dans le premier tour. Je parviendrai à améliorer mon chrono et me qualifierai en 15ème position en 1’20’37 dans ma série, ce qui me classera 31ème sur les 46 pilotes. Contente d’avoir pu battre mon record personnel encore une fois, et d’avoir gagné ces 2 secondes tant attendues.

19620236_1159738200792837_3325525201797695240_o

Crédit photo : Jacques Maury

Samedi après-midi : Demi-finale

Comme les qualifications, il y a deux séries en demi-finale. Les 16 premiers de chaque demi-finales seront d’office qualifiés pour la finale. Les autres devront passer par la course consolante le lendemain matin pour espérer être sélectionnés. Avec Arnaud, nous sommes de nouveau tous les deux en série 1.

Je pars 15ème sur la grille de départ. Dans le tour de chauffe, je me fais percuter l’arrière de la moto dans le premier virage rapide à droite, j’évite la chute de justesse, ouf… je m’apercevrai après la course que mon échappement a pris un bon coup !

19693553_1487217097983732_1581779028831745781_o

Je prends un bon départ et gagne quelques places que je reperdrai dans les premiers tours. Je suis alors 17ème quand ils se met à pleuvoir quelques gouttes, puis une belle averse. Je m’attends à ce que la direction de course nous arrête vu l’intensité de la pluie, et surtout le fait que nous soyons tous en pneus secs, mais non ! On devra rouler sur des oeufs pour encore pas loin de 10 tours ! C’est ma chance… je sais que je suis à l’aise dans ces conditions alors que d’autres serrent les fesses. Je commence donc à remonter sur les autres concurrents lors de chaque tour, et je passe de la 17ème à la 12ème place. Ravie que cette pluie m’ait permise de me qualifier directement pour la finale, car sinon je pense que je serais passée par la consolante !

19620169_1136443826498947_2580198527539171754_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Pour Arnaud, couteau entre les dents, il part en colère à la dernière place (23ème) et est bien décidé à remonter rapidement ! Chose faite puisqu’il gagne déjà 8 places dans le 1er tour, me double dans le 2ème tour, et continue sur sa lancée. Sous la pluie, plutôt à l’aise, il gagne encore quelques places pour terminer à la 9ème position, avec un meilleur temps amélioré en 1’18’5. Qualifié également pour la finale.

19702850_1161779113922079_6940276578021559312_o

Crédit photo : Jacques Maury

Dimanche après-midi : La finale

Arnaud part en 17ème position et moi à la 23ème. Le soleil tape mais un petit vent bien agréable est heureusement là.

19693366_1161797067253617_2471847027980552907_o

Crédit photo : Jacques Maury

Je pars bien décidée à défendre ma place autant que je peux. En effet, des pilotes bien plus rapides partaient derrière moi, la pluie ayant perturbé les résultats lors de la demi-finale.

Je prends un bon départ, les pilotes sont chauds, se tamponnent, coupent les trajectoires, bref tout ce que j’aime pas ! Je reste à l’écart et raccroche le groupe de devant. Je termine à la 27ème place sur 42 pilotes sans pouvoir améliorer mon meilleur temps car la piste était bien glissante.

19667674_1136443673165629_4746917085983157301_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Pour Arnaud, il gagne quelques places au départ et attaque de nouveau une belle remontée pour terminer à la 10ème place !

19727297_10156236732283538_351522471_o

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Je suis pour ma part plutôt contente de ce week-end de course . Arnaud pense qu’il aurait pu faire une bien plus belle place si il n’avait pas eu ce souci de pneu évidemment… il a quand même pu montrer de quoi il était capable pour le coup !

19727194_10156236732303538_982152464_o

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Nous remercions toute notre équipe : Pierrot, Martine, Marie-Christine, Nico et Aimée, Alex, Cardi, et Vincent. Merci à mon mécanicien Dominique Mougey. Merci aux photographes : Philippe Saccaro, Etienne Maurin, Jacques Maury et sa femme, Jean-Noël Majastre.

Félicitations à mon coéquipier Alex Sarrabayrouse qui remporte cette finale avec la nouvelle Suzuki GSXR !

Merci à nos donateurs, ainsi qu’à tous nos sponsors et partenaires : Bychonner, AcidMoto.ch, Ipone, Jum’Hotel, Hôpitaux Universitaires de Genève, Icon, Ixon, Fly-Design, Parts Europe, Accessbk, Brigitte Moto, Cottard Motos, Formrider, l’Aspiracing, Dark Angels, Mag’Motardes, Meuf In Bike, Auto-Moto Ecole Viuz, Les chipies d’Eugénie, Team Attaque Gros Gaz, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, MXCOM, Feux Follets, E. Leclerc Sts-Geosmes, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Base Secrète, Transports Bucheron International, Bar-Restaurant Le Couac Poisy, Usipole, ESI Glisse-Passion, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, AMC 52, Les Pachas d’Amandine, ADH Team, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Le Journal de la Haute-Marne, Team Poireau 52, Suspensions EMC, Concession Yamaha Yam 74.

19511437_1484498714922237_7127100983869091076_n

Prochain RDV le week-end du 22 et 23 Juillet pour le Promosport sur le Circuit Bugatti au Mans !

 

 

1000 Promosport, sous le soleil de Pau-Arnos !

Après de très longues heures de route à traverser la France, nous voici enfin arrivés sur le Circuit de Pau-Arnos mercredi soir. Un circuit que nous apprécions pour son dénivelé et sa particularité d’être entouré de verdure. Malheureusement, vu la distance, nous ne pouvons venir nous y entraîner et venons donc seulement une fois par an pour le Promosport.

18893129_1460082544030521_3125307364735765600_n

Jeudi et vendredi : Les essais

Je reprends les mêmes réglages que l’année passée qui semblaient bien me convenir. Arnaud est entouré de l’équipe EMC pour peaufiner ceux de ses suspensions. Etant donné la chaleur insupportable l’après-midi et la piste humide le vendredi matin, nous ne faisons que peu de sessions d’essais sur ces 2 jours. Nous nous rendons par contre compte qu’il n’y a que peu de grip sur cette piste chaude.

10974150_913787128660068_303549486773401497_o

Crédit photo : Jacques Maury

Samedi matin: Les qualifs

Nous sommes 41 pilotes dont 2 féminines. Nous sommes séparés en 2 séries pour les qualifications. Arnaud et moi sommes tous les deux dans la deuxième. Je réalise mon meilleur temps en 1’24’2 dans les premiers tours, mais c’est alors que je vois Arnaud par terre. Rien de grave, il se relevait, mais disons que cela m’a un peu perturbé ! Je sors de piste, Arnaud arrive, la moto n’a pas de mal, ouf ! Il a glissé de l’avant… Nous repartons pour tenter d’améliorer nos chronos. Arnaud parviendra malgré sa chute à faire un meilleur temps ensuite en 1’22’5, qui le classera 16ème au général. Quant à moi, je ne ferai pas mieux, et me qualifierai en 32ème position.

19104890_10156159397848538_1815706472_o

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Samedi après-midi : Demi-finale

Comme lors des qualifications, nous sommes divisés en 2 demi-finales. Nous serons de nouveau dans la même série avec Arnaud. Une chaleur insupportable… 15 tours à faire pour tenter de rentrer dans les 15 premiers qui seront d’office qualifiés pour la finale du lendemain. Les autres passeront par la course consolante pour une dernière chance de se faire repêcher.

19113253_1962194160680466_1565473473_n

Arnaud part 8ème et moi 16ème. Il perd une place au départ, mais ne manque pas de la reprendre dans les tours qui suivent, ainsi qu’une place supplémentaire. Il terminera à la 7ème position, une belle performance.

19125211_10156159398113538_69895022_o

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

En ce qui me concerne, je prends un bon départ et gagne 4 places, je tente de suite de m’accrocher et de prendre un bon rythme. Un pilote me double et je finis par me faire distancer. Je vois que mon panneauteur m’indique de plus en plus d’avance sur le pilote derrière moi… je suis alors à la 13ème position. Je ne prends donc pas de risque et j’essaie de m’économiser pour terminer cette course épuisante en raison de la chaleur. Je confirme ma 13ème place à l’arrivée et suis du coup d’office qualifiée pour la finale du lendemain, sans passer par la consolante !

19092916_1140226552744002_8390425555237505341_o

Crédit photo : Jacques Maury

Après tout ça, nous méritons bien un petit saut dans la piscine pour nous rafraîchir ;)

19025287_1461034150602027_5596144642086580265_o

Une pensée pour ma copine et concurrente Gaëlle qui chutera lors de cette course, pas de mal pour elle heureusement, mais elle ne pourra défendre sa place en consolante, sa moto n’étant plus en état.

Dimanche après-midi : La finale

19142961_1142173445882646_1231282527374232765_o

Crédit photo : Jacques Maury

20 tours à boucler. Heureusement, il fait moins chaud que la veille, j’appréhendais… Arnaud part de la 14ème place et moi de la 25ème. Arnaud ne prend pas un très bon départ, mais il finira par regagner les places perdues. Malheureusement, le groupe de devant s’est déjà détaché, il reste juste un pilote devant lui, qu’il parviendra, après une bonne bagarre à doubler dans les derniers tours. Il terminera à la 12ème place. Pour ma part, je ne perds pas de place au départ mais me fait ensuite doubler par qq pilotes. Je m’accroche. Un pilote qui vient de me dépasser part à la faute, et j’en vois aussi d’autres chuter. Je termine cette course à la 26ème place. Nous n’améliorerons pas nos chronos de qualifs en course, mais par contre nous avons tous les deux battu nos records personnels, ce qui est plutôt satisfaisant.

19059114_1137677792998878_8085165412150507640_n

Crédit photo : Jacques Maury

Nous remercions toute notre équipe, Pierrot, Gino, et Dominique Mougey. Merci à mes coéquipiers de box pour leur aide au panneautage. Merci aux photographes, Etienne Maurin – French Arrogance, et Jacques Maury. Félicitations à mon super coéquipier Suzuki, Alex Sarrabayrouse qui remporte la victoire en 1000 Promo !

 18922821_1462643293774446_4713450358548352675_o

Merci à nos donateurs, ainsi qu’à tous nos sponsors et partenaires : Bychonner, AcidMoto.ch, Ipone, Jum’Hotel, Hôpitaux Universitaires de Genève, Icon, Ixon, Fly-Design, Parts Europe, Accessbk, Brigitte Moto, Cottard Motos, Formrider, l’Aspiracing, Dark Angels, Mag’Motardes, Meuf In Bike, Auto-Moto Ecole Viuz, Les chipies d’Eugénie, Team Attaque Gros Gaz, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, MXCOM, Feux Follets, E. Leclerc Sts-Geosmes, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Base Secrète, Transports Bucheron International, Bar-Restaurant Le Couac Poisy, Usipole, ESI Glisse-Passion, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, AMC 52, Les Pachas d’Amandine, ADH Team, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Le Journal de la Haute-Marne, Team Poireau 52, Suspensions EMC, Concession Yamaha Yam 74.

19092641_1331335376935673_935548098785572287_o

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Prochaine course le week-end du 1er et 2 juillet pour le Promosport sur le Circuit d’Alès !

 

 

Finale Women’s Cup pour Margaux , WERC pour Arnaud !

Nous arrivons mercredi soir sur le circuit de Magny-Cours. Les paddocks sont déjà bien remplis puisque se déroulent ce week-end également la course d’endurance des 12h de Magny-Cours, ainsi que les courses annexes de vitesse. Arnaud participe à l’une d’entre elles, la Promotion Cup 1000 WERC, qu’il avait déjà pu réaliser à Ledenon il y a quelques semaines. En ce qui me concerne, je participe donc à la dernière manche du Championnat Women’s Cup.

18839580_1133629310070393_3203869845399616908_o

Crédit photo : Jacques Maury

Jeudi : Les essais

Nous réaliserons seulement 2 sessions d’essais chacun. Un peu juste pour reprendre ses repères mais le tarif des essais étant assez excessifs, nous n’avons pas souhaité en prendre davantage. Les essais se sont plutôt bien déroulés pour Arnaud et moi, malgré une chaleur étouffante et une piste assez glissante.

 _MG_8591

Crédit photo : Aline, Instant Présent Photographie

Vendredi : Les qualifications

Nous avons tous les deux, deux séries d’essais qualificatifs. Une dans la matinée, et une dans l’après-midi.

18944578_10158856391700008_979375453_n

Pour Arnaud, il assure plutôt bien sa 1ère session et termine à la 11ème position sur 39 pilotes, avec un meilleur temps en 1’47’4. Pour la 2ème session, il se qualifie à la 13ème position en améliorant légèrement son chrono en 1’47’3. Cela le classe 13ème au général des essais. Pas vraiment satisfait de ce résultat, mais il compte bien se rattraper en course.

18870776_10211870536374893_814918528_n

Pour moi, les qualifs se déroulent sans encombre malgré toujours ces grosses différences de niveaux entre les filles qui rendent les essais particulièrement dangereux. Je me qualifie en 2ème position en 1’51’2 lors de la 1ère série, et j’améliorerai en 1’50’9 lors de la 2ème série. Je conserverai cette 2ème place sur 39 pilotes concurrentes. Chrono assez décevant pour moi puisque je suis loin de mon record personnel (1’48’8 lors du Promosport 2016). Les tours clairs se faisant très rares, il m’a été difficile de progresser dans le trafic.

Samedi matin : 1ère course pour Arnaud

Il part de la 13ème place. Il prend un bon départ où il gagne quelques places. Il remontera petit à petit ses concurrents pour terminer la course à la 7ème position, avec des chronos réguliers en 1’46. Malgré un mauvais ressenti sur la moto qui glissait beaucoup à l’accélération, il est plutôt content de ce résultat. Nous nous apercevrons plus tard que notre manomètre était complètement faussé.

18920763_1133629846737006_919207500371490794_o

Crédit photo : Jacques Maury

La seconde course est prévue dans l’après-midi. N’ayant qu’une paire de jante, il n’a pas eu le temps de faire changer ses pneus pour mettre les pluie avant que la météo se transforme en déluge. Il ne participera donc pas à cette manche.

_MG_9967

Crédit photo : Aline, Instant Présent Photographie

Samedi après-midi : Finale Women’s Cup

18927239_10213177717342155_1594396159_o

Il pleut des cordes et le circuit de Magny-Cours est particulièrement glissant sous la pluie. Il n’y a aucun grip. De nombreuses chutes ont lieu dans les courses précédentes. Il va falloir être prudente. Pour valider ma place sur le podium du général au Championnat, je dois impérativement rester sur mes roues. Je manque déjà de m’envoler dans le tour de chauffe à la sortie d’Adélaïde à la remise des gaz et j’évite la chute de justesse.

18922702_10213428728022338_6096401615873120423_o

Crédit photo : Thomas Benoit

Je pars de la 2ème place. Je prends un très bon départ et réalise le holeshot. Mais Erika ne tarde pas à me déposer littéralement à la sortie du grand virage d’Estoril. Un drapeau rouge interviendra peu de temps après en raison d’une première chute. Nous reprenons un nouveau départ pour une course réduite à 6 tours. Je réalise de nouveau le holeshot mais Erika ne tarde pas à me doubler. Ce 1er tour a été assez serré entre elle et moi, mais elle a fini par prendre de l’avance. Elle réaccélérait bien plus fort que moi en sortie de courbe. Je pense que l’électronique était vraiment un point fort dans ces conditions. N’ayant aucune aide électronique sur ma moto, je dois vraiment être douce sur la poignée de gaz car je n’ai pas le droit à l’erreur. Je reste donc à distance d’Erika, je ne souhaite pas risquer la chute. De plus, même si je parvenais à la doubler, elle gagnerait tout de même le Championnat et je finirais aussi à la 2ème place. Je ne prends donc pas de risque et continue ma course. Je franchirai le drapeau à damiers à la 2ème place, qui me valide aussi ma 2ème place au Championnat. Meilleur chrono en 2’10’1 sous la pluie.

 18815209_1391404364287351_3775505631783437158_o

Nous remercions toute notre équipe, nos parents, Laurent. Merci aux photographes, Thomas Benoit, Jean-Noël Majastre, Aline de l’Instant Présent Photographie, Jacques Maury. Merci à toutes les filles de la Women’s Cup pour cette super ambiance dans les paddocks ! Je souhaite un très bon rétablissement aux filles qui ont malheureusement chuté.

18813538_1456376257734483_2165690384695658095_n

Crédit photo : Jérémy Develle

Merci à nos donateurs, ainsi qu’à tous nos sponsors et partenaires : Bychonner, AcidMoto.ch, Ipone, Jum’Hotel, Hôpitaux Universitaires de Genève, Icon, Ixon, Fly-Design, Parts Europe, Accessbk, Brigitte Moto, Cottard Motos, Formrider, l’Aspiracing, Dark Angels, Mag’Motardes, Meuf In Bike, Auto-Moto Ecole Viuz, Les chipies d’Eugénie, Team Attaque Gros Gaz, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, MXCOM, Feux Follets, E. Leclerc Sts-Geosmes, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Base Secrète, Transports Bucheron International, Bar-Restaurant Le Couac Poisy, Usipole, ESI Glisse-Passion, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, AMC 52, Les Pachas d’Amandine, ADH Team, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Le Journal de la Haute-Marne, Team Poireau 52, Suspensions EMC, Concession Yamaha Yam 74.

18944530_10158856370270008_1221190516_n

 

Women’s Cup pour Margaux, Werc 1000 pour Arnaud, un week-end au top !

Pendant le Promosport à Croix-en-Ternois se déroulait aussi la 2ème manche de la Women’s Cup à Lédenon. J’ai du faire un choix, et j’ai donc privilégié le Championnat féminin, où je me classe actuellement en 2ème position. Arnaud a souhaité me suivre et s’est inscrit à une course parallèle, la WERC Promotion Cup 1000 (un autre championnat français).

18554004_10158758055370008_1157880613_o

Vendredi : Les essais

Nous avons pu rouler en entraînement le lundi et mardi avec mon partenaire l’Aspiracing, où les chronos étaient satisfaisants. Nous ne réaliserons donc que deux sessions d’essais libres ce vendredi pour se mettre dans le bain. Je décide d’en faire une avec les WERC 1000 où le niveau est assez homogène, et une avec les filles de la Women’s Cup. En effet, vu la grosse différence de niveau entre les pilotes féminines, il était, je pense, bien trop dangereux de rouler dès le matin dans cette catégorie, certaines filles ne connaissant pas du tout le circuit, le risque de percussions étant bien présent. De plus, le circuit du Lédenon est un des plus dangereux de France en raison de son dénivelé et de plusieurs virages en aveugle, je préférais donc limiter les risques.

_MGD4336_ld

Crédit photo : Michel Grimaud

Samedi matin : Les qualifications

Nous avons, tous les deux, deux sessions de qualifications.

Arnaud part de bonne heure pour sa 1ère session. Les conditions sont plutôt bonnes. Il part prudemment et améliore ses chronos de tour en tour. Il se classe à la 5ème position sur 37 pilotes avec un meilleur temps en 1’28’7, ce qui lui convient parfaitement.

18555079_10158758058685008_900951749_n

Pour sa 2ème session, plus tard dans la matinée, la piste est bien plus chaude. Nous diminuons donc les pressions des pneus. Cependant, le grip n’est pas bon. Arnaud sort en cours de séance car il glisse beaucoup à l’accélération. Après avoir de nouveau baisser la pression, il repart mais ne parviendra pas à améliorer, avec un chrono identique au précédent, soit 1’28’7, ce qui le classe 8ème sur cette série.

Au général des essais, cela le place 9ème au général, qui sera donc sa position sur la grille de départ des courses.

_MGD4440_ld

Crédit photo : Michel Grimaud

En ce qui me concerne, en Women’s Cup, je souhaite prendre le moins de risque possible. Je me conditionne donc pour pouvoir tenter de réaliser un bon chrono dans les premiers tours et sortir rapidement, toujours dans un but de sécurité.

Pour ma 1ère session, je parviens à avoir quelques tours assez clairs au début. Je réalise un chrono dans mon 3ème tour en 1’30’8, qui me classe en pôle position sur 39 pilotes.

18422249_1433936946645081_8998578981950815841_o

Pour la 2ème session, lorsque j’arrive en pré-grille, de nombreuses pilotes sont déjà installées devant moi. Je me dis qu’il va vite falloir les doubler dans le 1er tour pour pouvoir espérer faire un chrono rapidement, mais je n’y parviendrai pas. Les filles sont rapidement dispersées sur le circuit en raison des grosses différences de niveau, et je dois slalomer entre elles. Je me classe cette fois 2ème de cette session avec un chrono en 1’31’1.

Je conserve tout de même la pôle position grâce à mon premier chrono !

18449374_1433608880011221_3056878064326772540_o

Samedi après-midi : Course 1 pour Arnaud (vitesse)

Arnaud se lance pour sa 1ère course, une course de vitesse de 18 tours, sous un beau soleil. Il part donc de la 9ème place. Il réalise un départ prudent où il ne perd pas de place, et s’accroche de suite au groupe de tête qui va prendre de l’avance sur le reste du plateau. Il tient la cadence. A mi-course, il augmente le rythme et regagne 3 places. Il termine 5ème (à 1 dixième du pilote de devant !) et améliore son chrono en 1’28’4. Très content de cette position !

_MGD4142_ld

Crédit photo : Michel Grimaud

Dimanche matin : Course 2 pour Arnaud (course longue)

La particularité du championnat WERC est que sur la plupart des week-ends, il y a deux courses. L’une de vitesse, et une autre plus longue d’1h avec un arrêt au stand pour ravitaillement essence.

Arnaud doit toujours partir de la 9ème place, mais en raison d’un abandon devant lui, les pilotes gagnent une place. Il part donc 8ème. Il fait très chaud, nous avons bien baissé les pressions des pneus. La plupart des pilotes partent avec des pneus neufs. Arnaud partira lui avec des pneus usés pour des raisons budgétaires. La course est réduite à 50 minutes pour des raisons de timing suite à des chutes dans les courses précédentes.

_MGD4460_ld

Crédit photo : Michel Grimaud

Il prend un bon départ et accroche de nouveau le groupe de tête. Il observe ses concurrents durant quelques tours et ne tarde pas à les dépasser pour remonter jusqu’à la 2ème place. Une erreur de la part du pilote en tête de course lui permet rapidement de passer 1er !!! Nous sommes alors comme des fous au stand ! Il enchaîne les tours en 1’28 régulier et la forme physique ne semble pas être un problème pour lui, sous ce soleil de plomb. C’est après que tout se complique… Sa moto n’étant pas équipée pour les courses d’endurance, la trappe du réservoir de sa moto et le derrick (remplisseur rapide d’essence) ne sont pas adaptés. Nous savons donc d’avance que nous allons perdre toute l’avance qu’il a pris sur les autres concurrents lors du ravitaillement (qui est un arrêt obligatoire pour tous les pilotes), ce qui n’a pas loupé…

18493167_10212586054188200_1677261806_o

Après l’arrêt ravitaillement, Arnaud se retrouve à la 15ème position lors de son retour en piste. Il cravache pour remonter et finira cette course à la 10ème position. Après analyse de la situation, le 1er gagne 39 secondes sur Arnaud au ravitaillement, et Arnaud finira à 34 secondes derrière lui. Le podium était donc largement jouable… On le saura pour la prochaine fois ! Il ne s’attendait pas vraiment à faire des résultats aussi beaux. De plus, il réalisera le 2ème meilleur temps en course en 1’27’7 qui est désormais son record sur le circuit.

_MGD4451_ld

Crédit photo : Michel Grimaud

Dimanche après-midi : Course Women’s Cup Margaux

Je pars donc en pôle position sur la grille de départ. Je sais que la bagarre avec Erika (qui est juste derrière moi) va être rude. De plus, nous savons que nous allons rapidement revenir sur les pilotes attardées et qu’il faudra faire preuve de prudence pour les dépassements. Après un premier départ, où de nombreuses chutes ont lieu dans le 1er tour, un drapeau rouge est agité et nous devons prendre un nouveau départ pour 12 tours, au lieu de 17 tours prévus initialement.

_MGD5353_ld

Crédit photo : Michel Grimaud

Lors du second départ, je conserve la 1ère place et essaie de suite d’instaurer un très bon rythme. Je distance quelque peu Erika et réalise mon meilleur chrono dans le 2ème tour en 1’29’0. Nous rattrapons rapidement les dernières et commençons alors une course de slalom où je suis bien moins incisive qu’Erika sur les dépassements. Elle finira par me rattraper et me doubler dans le 7ème tour. Je parviendrai tout de même à réaliser plusieurs tours en 1’29 malgré le trafic. Je termine cette course à la 2ème position et avec un objectif chrono bien rempli puisque je suis enfin passée sous la barre des 1’30 à Lédenon qui est un vrai cap !

18485292_10210733775275217_6978888550682215470_n

Crédit photo : Karine Sliz

Nous remercions toute notre équipe : Pierrot, Martine, Fab, Cédric, Suleyman, ainsi que tous nos coéquipiers de box et Christian Rémi pour le prêt du derrick. Merci au PLV Racing, merci au photographe Michel Grimaud pour ces beaux clichés, merci à Marc Mothre et toute l’équipe du WERC pour l’organisation au top d’un championnat que l’on ne connaissait pas vraiment. Merci aux filles de la Women’s Cup qui ne se sont pas découragées sur ce circuit complexe, et qui ont assuré une super ambiance. Bon rétablissement à celles qui ont malheureusement chuté.

_MGD5414_ld

Crédit photo : Michel Grimaud

Merci à nos donateurs, ainsi qu’à tous nos sponsors et partenaires : Bychonner, AcidMoto.ch, Ipone, Jum’Hotel, Hôpitaux Universitaires de Genève, Icon, Ixon, Fly-Design, Parts Europe, Accessbk, Brigitte Moto, Cottard Motos, Formrider, l’Aspiracing, Dark Angels, Mag’Motardes, Meuf In Bike, Auto-Moto Ecole Viuz, Les chipies d’Eugénie, Team Attaque Gros Gaz, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, MXCOM, Feux Follets, E. Leclerc Sts-Geosmes, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Base Secrète, Transports Bucheron International, Bar-Restaurant Le Couac Poisy, Usipole, ESI Glisse-Passion, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, AMC 52, Les Pachas d’Amandine, ADH Team, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Le Journal de la Haute-Marne, Team Poireau 52, Suspensions EMC, Concession Yamaha Yam 74.

Nicolas Ravasio

Crédit photo : Nicolas Ravasio

Prochain RDV le week-end du 3 et 4 juin sur le Circuit de Magny-Cours pour la dernière manche de la Women’s Cup et la WERC 1000 pour Arnaud du coup !

Promosport Carole

Pour des raisons professionnelles, Arnaud ne peut participer à cette 2ème manche des Coupes de France Promosport. C’est donc seule, mais tout de même accompagnée de son papa, Pierrot, que je rejoins la capitale. Nous arrivons mercredi soir sur le circuit pour retrouver toute l’équipe Suzuki Cottard Motos. Après installation dans le paddock, nous méritons bien une bonne nuit de sommeil car les essais sont prévus de bonne heure le lendemain.

18194124_1422694557769320_6202755375568442694_n

Jeudi et vendredi : Les essais

La 1ère séance d’essai est prévue à 8h30. La piste est très froide. Je préfère sacrifier cette session qui pour moi est plus risquée que bénéfique. Je roulerai un peu plus tard. J’ai quelques difficultés à me réadapter à ma moto après tous ces changements au Mans et les 24h sur la Ducati. J’ai aussi du mal à retrouver mes repères sur ce tout petit circuit où je ne viens jamais m’entraîner en raison de la distance. J’effectue plusieurs sessions d’essais mais les chronos descendent peu, et la moto ne se comporte pas comme je le voudrais. Elle a énormément de mouvement lors des phases de freinage. Avec mes mécaniciens, Pierrot et Dom, nous essayons quelques modifications pour le lendemain.

18198342_1422693841102725_6446939717315520014_n

Crédit photo : RG Photographie

Vendredi, la météo est compliquée durant toute la journée, avec des pluies intermittentes. J’ai l’impression que nous avons passé la journée à changer les roues (pneus pluie, pneus secs). Je parviens à valider de nouveaux réglages sous la pluie (même si je n’en suis pas vraiment satisfaite), mais pas sur le sec. Ce sera donc la surprise le lendemain matin aux qualifs qui s’annoncent sur piste sèche.

20170429_Promo_Carole_YQ1319

Crédit photo : Pascal Bléjean – Esprit Racing

Samedi matin : Les qualifs

Nous sommes 48 pilotes en catégorie 1000 Promosport. Nous sommes donc partagés sur deux séries de qualifs. Je pars en série 2 à la fraîche à 8h50. Non seulement on se caille grave, mais en plus la piste reste humide par endroits. Il va falloir être prudente.

18278392_1688597528111582_1081444179397649588_o

Crédit photo : Jérôme Photographie

La moto présente moins de mouvement, mais je ne suis pas vraiment à l’aise tout de même. J’analyse bien la piste les premiers tours pour repérer les tâches d’humidité. Je n’ai de plus, pas du tout confiance au bitume de ce circuit (cela fait 3 années que je chute tous les ans lors du Promosport !). Les chronos descendent petit à petit. Je me classe 19ème de ma série en 1’05’9, ce qui me positionne 30ème au général des essais sur 48 pilotes. Pas vraiment satisfaite de ce résultat…

18193058_1687413328230002_1688725008158457094_o

Crédit photo : Jérôme Photographie

Samedi après-midi : Demi-finale

Tout comme les qualifications, nous sommes séparés en deux demi-finales en fonction de notre place et chronos lors des essais. Seulement les 12 premiers de chaque demi-finale seront d’office qualifiés pour la finale. Les autres devront tenter d’être repêchés en consolante le dimanche matin.

18198294_1422694384436004_6668204089547143229_n

Je sais d’avance que ça s’annonce compliqué pour espérer être qualifiée. Je pars 15ème sur la grille de départ. Je prends un bon départ mais qui ne servira à rien car le drapeau rouge est déjà agité aprés seulement quelques virages. En effet, plusieurs accrochages ont eu lieu entre des pilotes, entraînant des chutes… Ils ont l’air bien énervé et jouent déjà des coudes, ce qui ne me rassure pas du tout !

18194833_1422694181102691_4963066531139373679_n

Crédit photo : LL Photographie

Un deuxième départ est donné. Je tente de me mettre tout de suite dans le rythme mais me fais doubler par quelques pilotes, dont un qui finalement me gênera durant plusieurs tours. Dans sa roue, je peux le doubler à de nombreuses reprises mais n’ose pas m’imposer de peur de l’accrocher… Je me pose trop de questions… et quand je me décide finalement à le dépasser, la fin de la course est déjà proche. Je terminerai  à la même place qu’au départ, c’est-à-dire 15ème.  Déçue, et avec un chrono vraiment pas à la hauteur de mes espérances puisque j’ai roulé moins vite que lors des qualifs avec une piste qui était bien plus piégeuse. Pas grave, je tenterai de nouveau ma chance en consolante…

PBA_PC_1196

Crédit photo : Pascal Bléjean – Esprit Racing

Dimanche matin : Consolante

Nous sommes 21 pilotes en consolante. Seulement les 6 premiers seront repêchés pour la finale. Je pars de la 6ème position mais je sais que des pilotes bien plus rapides sont derrière en raison de chute ou problèmes mécaniques lors de la demi-finale. La course s’annonce donc tendue.

Malheureusement, durant le tour de chauffe, j’aperçois mon bocal de frein qui se trouve être complètement à l’envers. La patte de fixation vient de casser, ce qui m’oblige à sortir de piste. Nous n’aurons pas le temps de réparer avant que les feux s’allument pour le départ.

Margaux

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Comme chaque année sur ce circuit, je repars déçue… mais bon, au moins cette fois, la moto est entière !

Je remercie énormément mon beau-père Pierrot et Dominique Mougey pour la mécanique. Merci à mon papa et à Arnaud. Merci à Alain Cottard ainsi qu’à tous mes coéquipiers de paddock qui ont assuré comme des chefs ! Merci au PLV. Merci aux photographes. Merci à Eliane Naud pour la couture et Julien Lap pour la fibre ! Un grand merci également à Laurent Mallejac « Mon Petit Atelier » qui m’a gâté à nouveau par ses sublimes œuvres.

18194989_1422694274436015_1877885374079707685_n

Merci à tous les donateurs, à mes sponsors et partenaires : Bychonner, AcidMoto.ch, Ipone, Jum’Hotel, Hôpitaux Universitaires de Genève, Icon, Ixon, Fly-Design, Parts Europe, Accessbk, Brigitte Moto, Cottard Motos, Formrider, l’Aspiracing, Dark Angels, Mag’Motardes, Meuf In Bike, Auto-Moto Ecole Viuz, Les chipies d’Eugénie, Team Attaque Gros Gaz, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, MXCOM, Feux Follets, E. Leclerc Sts-Geosmes, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Base Secrète, Transports Bucheron International, Bar-Restaurant Le Couac Poisy, Usipole, ESI Glisse-Passion, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, AMC 52, Les Pachas d’Amandine, ADH Team, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Le Journal de la Haute-Marne, Team Poireau 52.

18199253_1422694131102696_709054942613415801_n

Crédit photo : BL Photographie

Prochain RDV, le week-end du 13 et 14 mai sur le Circuit du Lédenon, pour la 2ème manche de la Women’s Cup ! Arnaud sera aussi de la partie puisqu’il participera à la WERC en course de vitesse.

 

24h du Mans et 1ère manche Women’s Cup 2017

Une semaine de folie… tellement de choses à raconter que je ne pense pas tout pouvoir vous transmettre à travers ce compte-rendu ! Je vais faire de mon mieux en tout cas.

Je me suis donc rendue au Mans avec ma moto habituelle (Suzuki GSXR #52) pour participer à la 1ère manche de la Women’s Cup, course de vitesse exclusivement féminine en course annexe des 24h du Mans.

18035448_10158613563300008_437936005_n

Parallèlement à cette course, j’étais engagée dans une équipe 100% féminine, le Girls Racing Team #19 pour les 24h du Mans, sur une Yamaha R1, en tant que 4ème pilote.

Je finirai finalement cette course mythique dans un team italien, le Special Team Ducati #81 en tant que pilote titulaire et avec la victoire en catégorie Sportwin !

17880534_10155269213492425_3166597538710948202_o

Lundi :

Nous arrivons sur le Circuit Bugatti après de nombreuses heures de route. Arnaud et Pierrot m’accompagnent pour la semaine. Nous rejoignons l’équipe du Girls Racing Team #19 afin de monter l’hospitality qui sera notre lieu de campement pour la semaine, et qui accueillera la trentaine de bénévoles prévus. Le Girls Racing Team est composé de 4 pilotes pour les 24h du Mans : Muriel Simorre, Melissa Paris, Amandine Creusot, et moi-même.

33683107496_cba1ea5068_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Mardi :

Une journée d’essai est réservée aux pilotes des 24h. Nous roulerons donc sur la Yamaha R1 une dernière fois avant l’épreuve des qualifications prévue le jeudi. Aucun problème avec la moto et les pilotes. Nous connaissons la R1 puisque nous avons pu nous entraîner 3 jours à Valencia et 2 jours lors des Pré-Mans.

17917578_1486136251417825_4333803012682855674_o

Crédit photo :  Marc Fleury

Le soir a lieu le briefing des pilotes des 24h.

Mercredi :

Cette journée est réservée aux contrôles administratifs des pilotes et aux contrôles techniques des motos. C’est là que je commence à galoper dans tous les sens… Contrôle 24h ici, contrôle Women’s Cup là-bas… Briefing des pilotes Women’s Cup… Photos officielles des pilotes… et en plus une session d’essais libres de 30 minutes réservée à la Women’s Cup. Aucun problème avec ma GSXR puisque je reprends les mêmes réglages que l’année passée. Les essais se passent bien, même si les grosses différences de niveaux entre les pilotes rendent ceux-ci relativement dangereux…

17973730_1504699089560944_1578948390067298329_o

Crédit photo : Thomas Benoit

Ah oui, j’oubliais, ce fameux mercredi 12 avril était aussi la date de mon anniversaire où je soufflais mes 29 bougies… Je remercie toute l’équipe et mon chéri qui n’ont pas manqué de me réserver une belle soirée pour l’occasion !

Jeudi :

Les choses sérieuses commencent… Aujourd’hui ont lieu les premières sessions d’essais qualificatifs des 24h pour chaque pilote, ainsi que celles de la Women’s Cup.

En Women’s Cup, je réalise la pôle position des 77 concurrentes présentes en 1’45’9 avec ma Suzuki GSXR.

17884259_1406226746082768_2171243121558485106_n

Crédit photo : Pixelmotards

Pour les qualifs des 24h où je suis « pilote rouge », je réalise un meilleur temps en 1’42’4 avec la Yamaha R1 du Girls Racing Team, qui sera le meilleur chrono de cette matinée au sein de l’équipe. Une petite chute viendra mettre fin à ma session à quelques minutes de la fin, rien de grave, je pourrai ramener la moto au box.

17814495_1406226616082781_2639316158176104101_o

Crédit photo : Pixelmotards

Le jeudi soir ont lieu les essais de nuit de 20h30 à 22h. Nous nous relayons avec les filles pour toutes pouvoir tester ces conditions différentes. En effet, les sensations n’ont rien à voir… Les lumières, les ombres, les sons, viennent perturber tous nos repères, mais cela rend la chose magique !

17814314_1406226709416105_2099158915497863600_o

Vendredi :

Jour des deuxièmes sessions d’essais qualificatifs.

En Women’s Cup, je confirme la pôle position en 1’46’3. Impossible pour moi d’améliorer ce chrono en raison des différences de niveaux, m’obligeant à me faufiler entre les pilotes moins rapides.

Michel Grimaud

Crédit photo : Michel Grimaud

Pour les qualifs des 24h, je ne chercherai pas à améliorer mon chrono de la veille en 1’42’4 qui était déjà au-delà de mes espérances et qui restera le meilleur chrono du team.

Toutes les filles de notre équipe du Girls Racing Team parviendront à se qualifier et placer la moto sur la 53ème ligne de la grille de départ des 24h du Mans, sur 60 équipages inscrits.

17990394_1273859926016552_875125690001170084_o

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Après toutes ces bonnes nouvelles, il est temps pour moi d’aller rendre mon bracelet de pilote auprès de la Commission accompagnée de notre Team Manager. Un moment assez difficile pour moi, même si c’était convenu comme ça depuis plusieurs jours, car j’ai espéré jusqu’au bout un retournement de situation. Car comme beaucoup d’entre vous se le sont demandés, malgré mon meilleur temps en qualifs, je n’avais malheureusement pas l’expérience de mes coéquipières en course d’endurance. Muriel et Pierre, qui gèrent le team, avaient donc décidé, à juste titre, de sélectionner les pilotes qui ont déjà fait leurs preuves et qui font partie de l’équipe depuis plusieurs années. Contrairement à moi, qui arrive en remplacement de la Hollandaise Jolanda Van Westrenen, et qui n’ait participé seulement qu’à des courses de vitesse.

Aurélie Robil 1

Crédit photo : Aurélie Robil

Il était donc convenu que je qualifie la moto en tant que pilote titulaire et qu’ensuite je cède ma place à une pilote moins rapide mais plus expérimentée. Quelques minutes après ce moment de déception, j’apprends que la Team Manager du Special Team Ducati #81 me cherche pour me proposer d’intégrer son équipe. Il lui manque deux pilotes en raison de chute et de pilotes non-qualifiés de par leurs chronos. Une réelle chance pour moi ! Je pars donc rencontrer l’équipe et inspecter la moto, une Ducati Panigale. Nous ne parvenons pas facilement à nous comprendre car la majorité des membres du team sont italiens et ne parlent pas français, seulement quelques-uns.

Bref, cela ne sera pas un frein pour moi, qui accepte de rejoindre leur team ! Une opportunité comme celle-ci, ça ne se refuse pas…

17966322_1407635009275275_482030060426210299_o

Vendredi soir a eu lieu la visite des stands, où les spectateurs peuvent venir à la rencontre des pilotes… séance de dédicaces intensive pendant 1h30 !

17966446_1080830395393624_9010530724205206674_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Samedi :

Le warm-up pour les derniers essais des motos avant la course est prévu de 10h à 10h50. Lorsque j’arrive au box, la Ducati présente une importante fuite d’huile après seulement quelques tours de piste avec Daniele Barbero à son guidon (pilote officiel du Team). Les mécaniciens se mettent au travail, mais je n’aurai pas le temps de pouvoir essayer la moto. Mon coéquipier, Thomas Guilbot, qui comme moi, vient d’être intégré au team, ne pourra pas la tester non plus.

Je ne vous cache pas qu’à ce moment là, on se demandait vraiment où on allait avec Thomas… Se lancer dans une course de 24h, en Championnat du Monde, avec une moto complètement inconnue, sacré défi ! De plus, nous ne donnions pas long feu à cette Ducati qui avait présenté apparemment durant cette semaine, de nombreux soucis mécaniques.

Il est maintenant midi, c’est l’heure du départ de la course Women’s Cup. Je remonte donc sur ma Suzuki et regagne la 1ère place sur la grille de départ. Le monde dans les tribunes est impressionnant… Nous aurons 12 tours à boucler avant de franchir la ligne d’arrivée, où je ne prendrai aucun risque en raison de la course des 24h juste après. Je prends un bon départ et tente de suite d’imposer un bon rythme. Erika, qui est une très grande amie, mais qui sur piste est une grande rivale, de par son niveau et son expérience, me double dans les premiers tours. Je m’accroche et ne me laisse pas distancer. Nous arrivons rapidement sur les pilotes attardées entre lesquelles nous devons nous faufiler. Chose qu’Erika fait très bien et qui parvient à prendre un peu d’avance sur moi. Je reviens finalement dans sa roue, mais passerai le drapeau à damiers à la seconde place, à plus de 20 secondes d’avance sur la 3ème. J’aurai pas contre, le meilleur tour en course en 1’45’1.

Michel Grimaud 1

Crédit photo : Michel Grimaud

Après ce magnifique podium au goût de Champagne, il est temps de se reconcentrer pour la suite.

17966040_10154684647572199_2528758719319369457_o

Avant la procédure de départ de cette course des 24h du Mans, les pilotes et le public rendent un dernier hommage à Anthony Delhalle qui nous a quitté brutalement il y a quelques semaines. Un moment rempli d’émotions…

Les motos entrent ensuite en piste pour se positionner sur la grille de départ. Nous sommes à la 59ème position. La Marseillaise résonne dans les tribunes dans les voix de milliers de spectateurs. Un moment très fort qui fait frissonner !

17972138_1081121678697829_4064555304097037765_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Il est maintenant 15h, le départ est donné. Daniele Barbero  part pour son premier relais. C’est ensuite mon tour de partir…On me parle italien, anglais, pour essayer de m’expliquer quelques trucs sur la moto, mais je ne comprends pas tout ! Pas grave, je me dis que je devrais bien m’en sortir ! La poignée de gaz se tourne bien de la même manière après tout !

Me voilà partie en piste, où j’essaie d’analyser le comportement de la moto, me faisant quelques frayeurs lors des rétrogradages en raison d’une option dont je n’ai pas du tout l’habitude (blipper). Le point neutre à plus de 200 km/h dans la Dunlop, je vous garantis que ça fait peur… Mais une fois quelques tours passés et l’apprentissage de ce bicylindre bien débuté, je réalisais quasi les mêmes chronos qu’avec ma GSXR, ce qui m’a valu les applaudissements du team une fois mon premier relais terminé.

17880425_1818247508502049_7072120776721862884_o

Crédit photo : Shooting 78

J’ai donc enchaîné les relais d’environ 1h toutes les 2h, où j’ai dû apprendre à m’économiser physiquement. Le but principal étant de terminer la course, nous ne recherchions pas les chronos.

Moi qui pensais que cette Ducati n’irait pas loin, je commençais à croire qu’arriver au bout était réalisable.

PBA_1724M_2175

Crédit photo : Esprit Racing

Mon dernier relais de nuit et le premier du matin ont été pour moi les plus difficiles. La fatigue et les douleurs musculaires commençaient à vraiment se faire ressentir. Heureusement, nous pouvions compter sur l’ostéopathe pour s’occuper de nous entre les relais.

17990318_1083336035143060_1188581888153246084_o

Crédit photo : Philippe Saccaro

Nous n’avons eu aucun souci mécanique jusque dans la matinée du dimanche matin ou le collecteur de la moto s’est fissuré, obligeant un arrêt prolongé au box pour réparer. Nous repartons plus tard avec une moto bridée, présentant nettement moins de puissance, et avec la consigne de ne pas trop pousser la moto dans les tours afin de l’économiser et espérer qu’elle puisse rallier l’arrivée.

17990667_693996337446604_2007832481390601209_o

Crédit photo : Sébastien Virieux

Dimanche 14h, il reste une heure de course. Alessia, la Team Manager m’annonce que l’équipe souhaite que je fasse le dernier relais, celui de l’arrivée, le plus beau cadeau qu’on puisse faire… je ne les remercierai jamais assez pour leur confiance et ce moment exceptionnel.

17973807_1898408330443585_3275055106700538184_o

Crédit photo : Tat Photographie

Dernier relais, je reste concentrée afin de ne faire aucune faute de pilotage, et je prie pour que la moto tienne le coup… Elle n’a plus de puissance et semble être mal au point. Je regarde l’horloge sur la voie des stands lors de chaque tour qui me paraît interminable ! Enfin à 15h pétante, le drapeau à damiers s’agite, signant la fin de cette mythique course d’endurance. Un dernier tour d’honneur magique, entouré par des milliers de spectateurs, les commissaires de piste très nombreux agitant tous leurs drapeaux sur le circuit…

17990638_10212392459197382_3701725218544866038_o

L’arrivée aux stands a été pour moi le moment le plus émouvant où je n’ai pu contenir mes larmes, des larmes de bonheur, qui coulent encore lorsque j’écris ces lignes. Tous les teams réunis devant les box, laissant juste une allée pour le passage des motos et pilotes. Une haie d’honneur sous des tonnerres d’applaudissements, de rires, et de larmes.

17991880_1408978425807600_1722257049203978069_n

A peine descendue de la moto en parc fermé et ayant juste eu le temps de sécher mes larmes, nous sommes amenés avec mon équipe directement sur le podium, puisque nous terminons 37ème au général, mais surtout nous finissons 1er de notre catégorie Supertwin !!!

17880534_10155269213492425_3166597538710948202_o

Un trophée inespéré, en course de Championnat du Monde d’Endurance. C’est ave des étoiles plein les yeux que je monte sur ce podium pour la seconde fois du week-end.

Un team qui était pour moi inconnu, tout comme cette moto… La vie fait parfois bien les choses ! Cette course et cette équipe resteront en tout cas à jamais gravés dans ma mémoire et je ne les remercierai jamais assez de m’avoir permise de réaliser ce rêve et d’avoir cru en moi jusqu’au bout.

17973642_10207755002107500_1131733817209692648_o

 

REMERCIEMENTS :

Je remercie toute l’équipe du Special Team Ducati. Alessia, la Team Manager, qui m’a fait confiance. Merci à toute l’équipe du Girls Racing Team qui m’a permise aussi d’être là et de vivre ce rêve également. Merci à tous les bénévoles, mécaniciens, ostéopathes, cuisiniers, panneauteurs, commissaires de piste… Merci à tous les photographes, journalistes. Merci à Cedric Fact. Merci à Thierry Sortais. Merci à tous pour vos nombreux messages de soutien et d’encouragements. Merci à Pierrot, Laurent, mon papa, mon chéri Arnaud de m’avoir accompagnée. Un grand merci à ma maman qui a été exceptionnelle durant ce week-end de course et qui a été aux petits soins pour moi.

Aurélie Robil

Crédit photo : Aurélie Robil

Merci à tous les donateurs, à mes sponsors et partenaires : Bychonner, AcidMoto.ch, Ipone, Jum’Hotel, Hôpitaux Universitaires de Genève, Icon, Ixon, Fly-Design, Parts Europe, Accessbk, Brigitte Moto, Alain Cottard, Cottard Motos, Formrider, Ixon, l’Aspiracing, Yam 74, Dark Angels, Mag’Motardes, Meuf In Bike, Auto-Moto Ecole Viuz, Les chipies d’Eugénie, Team Attaque Gros Gaz, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, MXCOM, Feux Follets, E. Leclerc Sts-Geosmes, EMC, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Base Secrète, Transports Bucheron International, Bar-Restaurant Le Couac Poisy, Usipole, ESI Glisse-Passion, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, AMC 52, Les Pachas d’Amandine, ADH Team, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Le Journal de la Haute-Marne, Team Poireau 52.

17990429_1869299349949397_7354917437747503359_o

Crédit photo : Lydia Truglio Beaumont

Prochain RDV les 29 et 30 Avril 2017 sur le Circuit de Carole pour le Promosport !

 

17972268_1348228305224105_2582561279952442538_o