Catégorie : CR Courses

C’est reparti pour une semaine de folie ! Direction le circuit Paul Ricard au Castellet pour participer à l’édition du 83ème Bol d’Or. 

Lundi : Installation 

Je rejoins toute l’équipe du Team Space Moto Endurance pour laquelle je suis 4eme pilote aux côtés de Dorian Laville, Charles Roche et Jean-Edouard Aubry. Je suis donc pilote de réserve au cas où l’un d’eux ne puissent prendre le départ. Je découvre l’équipe avec qui je vais passer la semaine, ambiance conviviale et bonne humeur au rendez-vous ! L’hospitality est installée dans le paddock pour accueillir la trentaine de bénévoles et le box est aménagé pour les motos, 2 Suzuki GSXR 1000.

Mardi : Les essais 

2h de roulage le matin et 2h l’après-midi pour se remettre dans le bain et peaufiner les réglages des motos. Nous roulons sur la moto d’entraînement « le mulet » afin de préserver le moteur de la moto de course pour le week-end. Quelques drapeaux rouges interviennent durant les essais, réduisant le temps de roulage que nous devons déjà nous repartir  pour les pilotes. Étant 4ème pilote, il est aussi convenu que je roule moins que les pilotes titulaires. Je réalise 7 tours sur la journée, où les chronos sont assez encourageants. 

Crédit photo : Thomas Benoît

Mercredi : Journée off

Contrôle technique des motos et contrôle des équipements des pilotes, briefing des pilotes, soleil et farniente en bord de mer pour se détendre avant le rush.

Jeudi : Qualification 1 

Jeudi matin à lieu une dernière session d’essais avant la 1ere séance qualificative prévue l’après-midi. Nous réalisons peu de tours et peaufinons les réglages des motos. 

Crédit photo : Thomas Benoît

À 14h, pour les qualifications, le ciel se couvre… Nous partons chacun notre tour dans notre série respective. Dorian qui porte le brassard bleu part en 1er, sur le sec, et parvient à se qualifier en 1’58’9 à la 40eme position. Charles, brassard jaune, a eu droit à la pluie en milieu de session, impossible donc d’améliorer son chrono en 2’01’8 qui le place 46eme.  Jean-Edouard, brassard rouge, sous pluie battante nous sort un 2’23’6 qui le place 20ème. Puis vient mon tour, brassard vert, piste détrempėe, je me qualifie 10eme en 2’23’8 sachant qu’il y a beaucoup moins de pilote dans cette série puisque tous les teams n’ont pas forcément de pilote de réserve. 

Crédit photo : Philippe Saccaro

À l’issue de cette 1ere séance qualificative, nos chronos nous permettent tous de nous qualifier directement pour la course, ce qui n’est pas le cas de nombreux pilotes d’équipes concurrentes.

Crédit photo : Philippe Saccaro

Le soir à la tombée de la nuit ont lieu 1h30 d’essais. Nous réalisons chacun quelques tours mais restons très prudents afin de préserver les motos.

Vendredi : Qualification 2

Vendredi matin, place à la 2ème séance qualificative, et cette fois sur une piste sèche, ce qui va nous permettre, en tout cas pour Jean-Edouard et moi, de pouvoir ameliorer nos chronos de la veille. Dorian se classe 37eme en 1’59’1, Charles en 46eme place avec un chrono en 2’02’3, Jean-Edouard réalise le 23eme temps en 1’58’1. Quant à moi, j’effectue mon meilleur temps en 1’59’4 qui me place 10eme. Malheureusement, je chute à grande vitesse dans les derniers tours, pas de mal pour moi et quelques dégâts sur la moto qui seront vite réparés par les mécaniciens. Au final, ce n’est pas pour me rassurer, mais nous serons 3 de l’équipe à chuter dans ce même virage… 

Crédit photo : Thomas Benoît

Vendredi soir, décontraction pour les pilotes avec la pitwalk, ouverture de la pitlane au public et séances de dédicaces. 

Crédit photo : Étienne Maurin – French Arrogance

Étant 4ème pilote du Team Space Moto, mon job s’arrête la sur la #73. Mais j’espère pouvoir intégrer un autre Team en tant que pilote titulaire. Chose faite, puisqu’à 21h le soir, j’ai officiellement un guidon dans une autre équipe ! 

Samedi : La course

Samedi matin, je déménage tout mon équipement de box pour rejoindre mon nouveau Team « Seigneur Motorsport Racing » sur la #74, moto d’une marque concurrente à Suzuki sur laquelle je n’ai jamais roulé. Je ferai équipe avec David Henriques et Maxime Duperier. 

Un warm-up de 45 minutes à lieu en fin de matinée. Malheureusement,  il se met à pleuvoir avant que je parte en piste, trop glissant pour les pneus slick, et pas assez mouillé pour les pneus pluies, nous ne prenons pas le risque de sortir la moto comme la plus grosse partie des teams. Je vais donc devoir découvrir la moto directement en course…

15h, le départ est donné, sous la pluie… David prend le départ de la 46eme position. Je prends son relais, sur des oeufs au début puisque je dois me faire à cette nouvelle moto et disons que ces conditions météo ne me facilite pas la tâche ! Finalement, je me sens vite à l’aise et suis rapidement dans de bons chronos malgré le fait que la moto guidonne énormément dans la ligne droite, impossible donc pour moi d’accélérer à fond… à plus de 300km/h sous la pluie c’est déjà pas le plus simple, mais quand ça guidonne c’est plutôt flippant ! Je termine tout de même mon relais et averti l’équipe à mon retour. Nous sommes 39eme à 2h de course. Maxime prend mon relais, réalise un tour et rentre directement au box car il a le même soucis, lui qui connaît la moto s’en rend compte directement. Les mécaniciens changent la roue avant et c’est reparti, nous perdons du temps mais la moto ne guidonne plus. Finalement, un drapeau rouge viendra stopper la course vers 17h30 en raison des conditions météo catastrophiques. De nombreuses chutes, de l’huile sur la piste que les commissaires galèrent à nettoyer, de l’eau qui stagne et s’écoule mal, mieux vaut éviter le pire… de plus, de gros orages sont annoncés durant la nuit. Nous sommes finalement avertis que la course redémarrerai à 6h le lendemain matin. Rarement vu en course d’endurance.

Dimanche : Nouveau départ 

6h du matin, c’est reparti, de nuit et sur piste détrempée mieux vaut avoir les yeux en face des trous ! C’est Maxime qui repart, départ sous safety-car dans l’ordre du classement de la veille lors du drapeau rouge. David prend son relais, la piste est séchante, il part en pneus intermédiaires mais malheureusement chute en fin de relais. Pas de mal pour lui, ouf. La moto restera 1h45 arrêtée au box pour la remettre en état, nous dégringolons donc au classement. Je repars ensuite sur une piste quasi sèche et enfin je commence à découvrir la moto dans de meilleures conditions. Les relais s’enchaînent et les chronos descendent. La piste est sèche. Nous devrons de nouveau nous arrêter deux fois au box pour des soucis liés à la chute… la moto chauffe,  nous devons même la laisser refroidir avant de partir pour les derniers tours et franchir le drapeau à damiers. L’équipe me laissera l’honneur de repartir pour le dernier relais. Même si cette course fut très particulière et que nous terminons loin dans le classement, à la 45eme place, nous n’avons pas abandonné et l’équipe à tout donné pour que nous finissions ! 

Crédit photo : Philippe Saccaro

Cette course fut une très bonne expérience pour moi en terme d’adaptation, que ce soit au niveau des équipes, des motos ou encore des conditions climatiques. J’ai pu rouler en gros 2’00 avec cette moto en course, soit 1s et quelques de mon meilleur temps avec la Suzuki, je n’en demandais pas tant. 

Je remercie toute l’équipe Seigneur Motorsport qui a été très disponible et aux petits soins pour moi, merci à Christophe pour sa confiance. Un grand merci également à Greg et au Team Space Moto pour m’avoir accueilli en tant que 4eme pilote, car sans eux , cela aurait été impossible. De très bons moments partagés dans ces équipes, qui rendent les courses d’endurance tellement uniques ! 

Merci à Suzuki France pour leur compréhension. Merci aux photographes, en particulier à Philippe Saccaro et Thomas Benoît. Merci à tous pour vos encouragements et nombreux messages. Merci à Moto-Station pour l’interview.

Un grand merci à tous mes sponsors et partenaires : Suzuki Moto France, Comas Motos, Akrapovic, Parts Europe, Icon Motosports, EMC Suspensions, Ipone, Brigitte Moto, l’Aspiracing, Acidmoto.ch, Fly-Design, Falco Boots, Five Gloves, Alpes Moto Carenages, Skeed, Moraco, Tournay Distribution, Formrider Epagny, Mass-Sport, Mag’Motardes, Les Chipies d’Eugénie, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, Feux Follets, Jum’Hotel, E. Leclerc Sts-Geosmes, Base Secrète, Journal de la Haute-Marne, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Bar-Restaurant Le Couac, Usipole, Ecole de Ski Glisse-Passion Les Saisies, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, Les Pachas d’Amandine, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Créasports, FFR Team, IRC Components.

Crédit photo : Thomas Benoît

Clap de fin de saison 2019… et une très très belle saison d’ailleurs ! Ma moto est vendue et j’attends deja la prochaine… Je ne manquerai pas de vous informer de mes futurs projets, mais une chose est sûre, l’aventure continue ! Place maintenant à la recherche de sponsors et à l’organisation d’évènements afin de parvenir à mes objectifs sportifs, et du bon temps en moto-cross pendant la trêve hivernale !

 

 

Et nous voici à la der des der… Dernière manche de la saison en Promosport 1000, et dernière course avec ma GSXR ! Celle-ci est en effet réservée et part pour de nouveaux horizons la semaine prochaine chez son nouveau propriétaire. Mais rassurez-vous, la saison 2020 est déjà lancée et vous aurez prochainement plus de nouvelles 😉

Jeudi et vendredi : Les essais

Pas de doute possible, les rafales de vent incessants nous rappellent bien que nous sommes sur le circuit du Lédenon… C’est parti pour deux jours d’essais libres, et avec le soleil du sud bien heureusement !

Crédit photo : Rodolphe Herpet – By Rood

J’effectue 4 sessions de roulage le jeudi et 3 sessions le vendredi. Avec Dorian, nous peaufinons les réglages de la moto, qui sont bien compliqués sur ce tracé. Ce circuit est très vallonné, il est souvent qualifié comme des « montagnes russes », assez techniques, avec de nombreux virages en aveugle. Petit à petit, la moto se comporte de mieux en mieux, ce qui s’en ressent sur les chronos. Cependant, le vent reste très handicapant tout au long de ces deux jours.

Crédit photo : Rodolphe Herpet – By Rood

Samedi matin : Les qualifications

Nous sommes 33 pilotes dans notre catégorie sur cette épreuve et je suis la seule féminine. Je me qualifie à la 18ème place avec un meilleur temps en 1’27’56. Très contente de ce chrono qui est un nouveau record (que j’améliorerai encore en course!).

Crédit photo : Rodolphe Herpet – By Rood

Samedi après-midi : Course 1

18 tours à boucler. Je pars de la 18ème position. Je réalise un bon départ, je m’accroche au groupe devant moi comme je peux, le rythme est soutenu, je ne lâche rien mais je ne parviens pas à attaquer les pilotes devant moi. Je termine cette course à la 17ème place, avec 13 secondes d’avance sur le pilote derrière moi, mais surtout avec un top chrono en 1’27’03 !! Bien au-delà de mes espérances, 2 secondes de gagnées par rapport à l’année dernière !

Et pour bien terminer la journée, je gagne un pneu au tirage au sort Pirelli, impeccable !

 

Crédit photo : Photopress

Dimanche après-midi : Course 2

Dernière course de l’année avec ma « gextraordinaire »… qui n’a pas chuté de la saison… (c’est la seule qui a eu cette chance!) et qui est vendue. Autant vous dire que j’avais tout de même une petite appréhension de la mettre au bac, il ne faut pas être trop superstitieuse dans ces cas-là !

Toujours 18 tours à boucler, c’est parti pour la der des der ! Je me fais enfermé au départ dans le triple gauche, puis perds quelques places dans les premiers tours. Je parviendrais finalement à remonter et doubler un concurrent en fin de course, mais je n’améliorai pas mon résultat de la veille. Je termine à la 20ème place.

Très contente de ce week-end de course ou j’ai encore progressé, comme sur tous les circuits cette année ou j’ai gagné environ 2 secondes. Il faut croire que j’ai connu un nouveau déclic dans mon pilotage cette saison ! Avec mes 8 petits points marqués cette année, je parviens tout de même à me classer et termine 28ème au général du 1000 Promosport, seule féminine du classement.

Je remercie toute mon équipe, ma famille et mes amis venus m’encourager. Merci aux photographes. Merci aux commissaires venus faire un coucou dans le paddock.

Une très grande pensée pour Guillaume, un copain de piste, qui nous a malheureusement quitté il y a quelques jours en pratiquant sa passion… On continuera à mettre du gaz pour toi.

Un grand merci à tous mes sponsors et partenaires : Suzuki Moto France, Comas Motos, Akrapovic, Parts Europe, Icon Motosports, EMC Suspensions, Ipone, Brigitte Moto, l’Aspiracing, Acidmoto.ch, Fly-Design, Falco Boots, Five Gloves, Alpes Moto Carenages, Skeed, Moraco, Tournay Distribution, Formrider Epagny, Mass-Sport, Mag’Motardes, Les Chipies d’Eugénie, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, Feux Follets, Jum’Hotel, E. Leclerc Sts-Geosmes, Base Secrète, Journal de la Haute-Marne, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Bar-Restaurant Le Couac, Usipole, Ecole de Ski Glisse-Passion Les Saisies, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, Les Pachas d’Amandine, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Créasports, FFR Team, IRC Components.

Prochain rdv la semaine du 16 au 22 septembre sur le circuit Paul Ricard pour la mythique épreuve du Mondial d’Endurance, le Bol d’Or. J’intégrerai le Team « Space Moto 37 », sur la Suzuki GSXR-1000 qui portera le numéro #73. Je ferais équipe avec Dorian Laville, Jean-Edouard Aubry et Charles Roche. Je suis 4ème pilote dans cet équipage, mais j’espère pouvoir trouver une place de titulaire afin d’avoir la chance de disputer mon 3ème Bol d’Or. Nous avons pu effectuer 2 jours d’essais la semaine dernière au Castellet pour les « Pré-Bol » ou je me suis de suite senti très bien sur la moto et ou j’ai pu réaliser des chronos très encourageants.

Merci à tous de votre soutien !

C’est parti pour l’avant dernière manche du Championnat, direction le circuit de Magny-Cours ! 4 jours de beau temps annoncés, une bonne équipe de copains, tout devrait bien se dérouler !

Jeudi et vendredi : Les essais libres

Dès la première session le jeudi matin,  je bats mon record personnel de l’année passée d’une demi-seconde, ce qui est très encourageant pour la suite. Deux sessions s’en suivront sur la journée ou j’améliorerai encore mon chrono de quelques dixièmes. La moto se comporte bien et je me fais bien plaisir. Le lendemain, alors que mes pneus se présentent bien usés, j’améliore encore et termine ses essais libres avec un chrono en 1’46’2. Alors que ce chrono devait être mon objectif du week-end, j’imagine finalement pouvoir faire encore mieux avec les pneus neufs lors des qualifications. Motivée à fond !

Crédit photo : Philippe Saccaro

Samedi matin : Les qualifications

Nous sommes 41 pilotes (dont 2 féminines), divisés en 2 séries pour les séances qualificatives. Je pars en 2ème série. Je ne tarde pas à améliorer mon chrono et termine en 7ème position avec un meilleur temps en 1’45’07, ce qui est bien au-delà de mes espérances ! Ce temps me permets de me classer 13ème au général des essais, ma meilleur place depuis mes débuts dans cette catégorie.

Vu que nous sommes que 41 pilotes, nous n’avons pas de demi-finales sur cette manche, mais deux courses finales.

Samedi après-midi : Course finale 1

Je pars 13ème sur la grille. Je me loupe un peu au départ, mais en raison d’une chute dans les premiers tours, la course est arrêtée. Nous repartons de la même place pour un second départ, mais rebelote, drapeau rouge, car de nouveau des chutes… Nous patientons en pit-lane et c’est parti pour un troisième départ et une course réduite du coup à 6 tours au lieu de 14.

Crédit photo : Thomas Benoit

Je prends un départ correct et gagne quelques places au 1er tour, j’essaie de m’accrocher au groupe devant moi, mais le rythme est trop soutenu et je perds de la distance. Je tiens bon malgré tout, car j’ai deux pilotes dans ma roue qui attendent la moindre erreur pour me doubler, j’aperçois parfois leur roue avant au frein, mais je ne lâche rien ! Je termine cette course à la 12ème place, 1ère féminine, et je marque 4 points, je suis plus que ravie ! Avec un meilleur chrono en course en 1’45’2.

Crédit photo : Jacques Maury

Dimanche après-midi : Course finale 2

Il fait très chaud, plus chaud que la veille en tout cas… J’appréhende un peu, la course risque d’être physique.

Cette fois, pas de drapeau rouge, nous avons pu réaliser les 14 tours, et pourtant non sans chutes ! Je pars donc 13ème, je ne gagne pas de places au départ, mais parvient à remonter en 10ème position sur quelques tours. Je me bataillerai avec deux pilotes tout au long de la course pour la 10ème place, mais finalement, ils ont réussit à passer et je passe la ligne d’arrivée dans leur roue, à la 12ème place de nouveau. Une course que du coup, je n’ai pas vue passer ! 4 points encore de marqués sur cette 2ème course, et 1ère féminine.

Crédit photo : Philippe Saccaro

Je repars le sourire aux oreilles, avec 8 points au Championnat (1ère femme à marquer autant de points depuis l’histoire du Promosport… ben oui, fallait quand même que je le dise 🙂 ) et surtout un top chrono que je ne pensais pas réaliser, du moins, pas cette année !

Je remercie toute mon équipe et mon mécanicien Fifi pour l’assistance durant ces 4 jours. Merci aux nombreux photographes pour leurs superbes clichés.

Crédit photo : Rodolphe Herpet

Bon rétablissement aux copains qui ont chuté durant ce week-end, j’espère vite vous revoir sur pied… 

Merci à tous pour votre soutien ainsi qu’un grand merci à tous mes sponsors et partenaires : Suzuki Moto France, Comas Motos, Akrapovic, Parts Europe, Icon Motosports, EMC Suspensions, Ipone, Brigitte Moto, l’Aspiracing, Acidmoto.ch, Fly-Design, Falco Boots, Five Gloves, Alpes Moto Carenages, Skeed, Moraco, Tournay Distribution, Formrider Epagny, Mass-Sport, Mag’Motardes, Les Chipies d’Eugénie, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, Feux Follets, Jum’Hotel, E. Leclerc Sts-Geosmes, Base Secrète, Journal de la Haute-Marne, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Bar-Restaurant Le Couac, Usipole, Ecole de Ski Glisse-Passion Les Saisies, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, Les Pachas d’Amandine, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Créasports, FFR Team, IRC Components.

Prochaine et dernière course Promosport, le week-end du 6 et 7 Septembre sur le circuit du Lédenon !

Crédit photo : Philippe Saccaro

 

 

 

Après avoir fais l’impasse sur la manche de Pau-Arnos, c’est plus que motivée que je rejoins le Circuit Bugatti du Mans pour la 5ème épreuve des Coupes de France Promosport, un tracé que je connais bien après avoir réalisé plusieurs fois les 24h du Mans.

Jeudi et vendredi : Les essais

Seulement deux sessions de 15 minutes par jour pour se remettre en rythme et peaufiner les réglages, c’est-à-dire quasiment rien… Surtout quand des chutes interviennent, entrainant des drapeaux rouges et donc des arrêts prématurés de sessions. Bref, nous sommes tous pareils, donc nous avons fait au mieux ! Les chronos sont plutôt encourageants sur ces deux journées et j’ai un très bon feeling avec la moto. Les qualifications devraient bien se passer 😉

Crédit photo : Jacques Maury

Samedi matin : Les qualifications

Nous sommes 58 pilotes engagés sur cette course et je suis la seule féminine. Nous sommes répartis en deux groupes pour les séances qualificatives. Je pars en 2ème série et réalise un meilleur temps en 1’41’9 dans l’avant-dernier tour, mon nouveau record personnel ! J’avais l’objectif de passer sous la barre des 1’42, voilà qui est fait ! Ce chrono me place 12ème de ma série et 21ème au classement général.

Crédit photo : Sacha Avrin

Samedi après-midi : Demi-finale

Comme aux qualifications, nous sommes répartis sur deux demi-finales ou seulement les 18 premiers de chaque demi-finale seront sélectionnés d’office pour la finale. Je pars de la 11ème position sur 29. Je prends un très bon départ, mais un pilote qui arrive derrière moi se loupe au frein au 1er virage, traversant tout un paquet de pilote sans (par magie…) en toucher un, mais obligeant de nombreux pilotes à couper tout droit la trajectoire, me coupant donc devant le nez. Bien énervée, je suis bien décidée à regagner les places perdues ! Je remonte donc au fil des tours, de la 14ème à la 11ème place avec des chronos réguliers en 1’42, gagnant donc ma place directement pour la finale !

Crédit photo : Philippe Saccaro

Dimanche après-midi : Course finale

Je pars de la 21ème position sur 43 concurrents. 15 tours à boucler. Je prends un excellent départ où je gagne 5 places. J’essaie de maintenir un bon rythme et m’accroche au groupe devant moi. Je me bagarrerai tout au long de la course pour la 15ème place avec deux autres pilotes. Je n’ai rien lâché et termine à la 17ème place, mon meilleur résultat de la saison.

Crédit photo : Philippe Saccaro

Très satisfaite de ce week-end de course, de beaux chronos, un bon rythme, et du bon temps passé dans les paddock 😉

Un grand merci à mon top assistant Dorian, à toute l’équipe, ainsi qu’aux nombreux photographes. Pensées pour mon super Phiphi mécano qui ne pouvait être présent 😉

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Merci à tous pour votre soutien ainsi qu’un grand merci à tous mes sponsors et partenaires : Suzuki Moto France, Comas Motos, Akrapovic, Parts Europe, Icon Motosports, EMC Suspensions, Ipone, Brigitte Moto, l’Aspiracing, Acidmoto.ch, Fly-Design, Falco Boots, Five Gloves, Alpes Moto Carenages, Skeed, Moraco, Tournay Distribution, Formrider Epagny, Mass-Sport, Mag’Motardes, Les Chipies d’Eugénie, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, Feux Follets, Jum’Hotel, E. Leclerc Sts-Geosmes, Base Secrète, Journal de la Haute-Marne, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Bar-Restaurant Le Couac, Usipole, Ecole de Ski Glisse-Passion Les Saisies, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, Les Pachas d’Amandine, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Créasports, FFR Team, IRC Components.

Crédit photo : Thomas Benoît

Prochain RDV les 3 et 4 Août pour le Promosport sur le Circuit de Magny-Cours !

 

 

Nous repartons cette fois direction le Nord de la France sur le Circuit de Croix-en-Ternois pour la 3ème manche des Coupes de France Promosport. Arnaud y avait roulé l’année passée, quant à moi, cela faisait 3 ans que je n’avais pas posé les roues sur ce tracé.

Jeudi et vendredi : Les essais

C’est sous un beau soleil que nous réalisons 4 sessions d’essais jeudi et 3 sessions vendredi. Nous peaufinons les réglages des motos et les chronos sont plutôt encourageants pour la suite.

Crédit photo : Philippe Saccaro

Samedi matin : Les qualifications

Nous sommes 29 pilotes dans notre catégorie 1000 Promosport, et donc divisés en 2 groupes pour les qualifications. Je suis la seule féminine sur cette manche.

Nous partons tous les deux avec Arnaud en 2ème série, au cours de laquelle quelques gouttes de pluie viennent perturber le début de séance…  Arnaud fait la pôle de notre série en 53’77, mais qui le classera 3ème au général. Quant à moi, je réalise un chrono en 55’30 qui me positionnera 10ème de notre série et 20ème au général.

Crédit photo : Philippe Saccaro

Samedi après-midi : Demi-finales

Comme lors des qualifications, nous sommes divisés en deux groupes. Seulement les 10 premiers de chaque demi-finale seront d’office sélectionnés pour la course finale du lendemain. Les autres devront passer par la course consolante. C’est parti pour 20 tours à boucler.

Arnaud est dans la 1ère demi-finale. Il part de la 2ème place sur la grille de départ. Il perd une place, mais ne tarde pas à la reprendre dès le 2ème tour pour même repasser en tête. Il mènera la course sur plusieurs tours avant de se faire dépasser. La pluie viendra perturber la course sur plusieurs tours, et Arnaud frôlera plusieurs fois la correctionnelle sur cette piste glissante. Les 3 pilotes de tête se bataillent pour la 1ère place, Arnaud qui est 2ème, se fait redoubler dans le dernier tour pour finalement finir à la 3ème place.

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Je pars en 2ème demi-finale, de la 10ème place sur la grille de départ. Je prends un très bon départ et suis 7ème durant les deux premiers tours, le rythme est soutenu et je m’accroche comme je peux, je réaliserai d’ailleurs mon meilleur chrono du week-end lors du 3ème tour en 54’9. Je ne tarderai pas ensuite à me faire dépasser par les pilotes qui me précèdent, plus rapides que moi. Ce circuit est pour moi le plus physique de tous puisqu’il est vraiment petit, et nous n’avons aucun moment où souffler. A mi-course, je commence à peiner, mes avant-bras me font souffrir, je baisse le rythme et suis alors 11ème. Je sais que seulement les 10 premiers échapperont à la course consolante. Finalement, le dernier pilote qui vient de me doubler tombe devant moi. Un drapeau rouge sera sorti dans les tours suivant, à 4 tours de la fin, en raison de cette chute (sans gravité pour le pilote), me permettant ainsi de finir 10ème.

Crédit photo : Philippe Saccaro

Nous sommes donc qualifiés tous les deux directement pour la finale.

Dimanche après-midi : Course finale

Arnaud part de la 6ème place et moi de la 20ème. Nous avons 25 tours à boucler, ce qui ne va pas être simple physiquement, même si a priori, de nombreux pilotes ont les mêmes soucis que moi sur ce tracé particulier. Il va falloir serrer les dents !

Nous prenons un 1er départ, mais suite à une triple chute dans le 2ème tour, un drapeau rouge est sorti, obligeant l’arrêt de la course. Nous repartons pour un 2ème départ et le nombre de tours est réduit à 22.

Je prends un bon départ, mais plusieurs pilotes devant moi se tamponnent, m’obligeant à rester un peu en retrait, mais je ne tarderai pas à reprendre qq places pour remonter à la 16ème position. Finalement, le pilote devant moi chute dans l’épingle avant la ligne droite, je suis contrainte de contourner la moto par l’extérieur pour ne pas la percuter, alors que les pilotes qui me précèdent parviennent après coup à passer à l’intérieur, ce qui me fait perdre quelques places… Je termine cette course 18ème, tant bien que mal ! Mais très contente de ce week-end de course et de mon nouveau record personnel.

Crédit photo : Balpix

Pour Arnaud, il prend un bon départ et se retrouve 2ème au 1er tour, s’ensuivra une belle bataille avec les 3 autres pilotes de tête. Il termine 2ème de cette course finale, et repart ainsi leader du Championnat.

Crédit photo : Photopress

Nous remercions toute notre équipe : Pierrot, Fifi, Candice, Tom, Patrick, Mika, Daniel, Martine. Merci aux nombreux photographes pour leurs clichés, en particulier à Philippe Saccaro et Thomas Benoit pour la séance photo de samedi soir.

 

Crédit photo : Philippe Saccaro

Merci à tous pour votre soutien ainsi qu’un grand merci à tous nos sponsors et partenaires : Suzuki Moto France, Comas Motos, Yam 74, Akrapovic, Parts Europe, Icon Motosports, EMC Suspensions, Ipone, Brigitte Moto, l’Aspiracing, Acidmoto.ch, Fly-Design, Falco Boots, Five Gloves, Alpes Moto Carenages, Skeed, Moraco, Tournay Distribution, Formrider Epagny, Mass-Sport, Mag’Motardes, Les Chipies d’Eugénie, CM3 Chaudronnerie, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, Feux Follets, Jum’Hotel, E. Leclerc Sts-Geosmes, Base Secrète, Journal de la Haute-Marne, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Bar-Restaurant Le Couac, Usipole, Ecole de Ski Glisse-Passion Les Saisies, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, Les Pachas d’Amandine, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Créasports, Ixon, FFR Team, IRC Components. 

Nous repartons très attristés puisque l’issue de la journée fût tragique pour un pilote. Nous adressons nos plus grosses pensées à la famille et aux proches de Guillaume Juchet, jeune pilote en 600 Promosport. Cela nous permet de nous rappeler combien ce sport, qui est aussi notre passion, peut être tellement cruel…

Prochain RDV à Pau-Arnos pour la 4ème manche Promosport le week-end du 15 et 16 Juin pour Arnaud. Pour des raisons personnelles, je ne pourrais m’y rendre, mais je serais présente pour la 5ème manche sur le circuit du Mans les 20 et 21 Juillet.

Crédit photo : Thomas Benoit

Pas le temps de récupérer, autant physiquement que mentalement de cette folle semaine au 24h du Mans, qu’il faut déjà se remettre en selle ! Nous sommes donc directement repartis du Bugatti avec Arnaud, en direction de Paris et du circuit Carole, où se déroulait la 2ème manche des Coupes de France Promosport. 
 
Crédit photo : Shooting Canon
 
La météo fût bien capricieuse durant toute la semaine. Heureusement nous avons pu profiter du soleil le mercredi sur une journée d’entraînement afin de pouvoir travailler sur les réglages des motos de manière optimale. Physiquement compliqué de rouler tous les jours alors que le corps n’a pas eu le temps de se remettre encore des 24h… les muscles sont contractés et tirent un peu. Arnaud, suite à sa chute au Mans, est bien handicapé par son bras, qui est oedématié et douloureux. Néanmoins, les chronos sont assez satisfaisants et encourageants pour le week-end.
 
Crédit photo : By Rood
Samedi matin : Les qualifs
 
Nous sommes 33 participants et je suis la seule féminine. Nous sommes séparés en deux séries pour les qualifications. La piste est sèche, mais il y a de grosses rafales de vent. Au classement général des essais chronométrés, Arnaud se qualifie en 7ème position en 1’02’1 et moi en 22ème position en 1’03’8.
 
Crédit photo : By Rood
 
Samedi après-midi : Demi-finale
 
Il y a deux demi-finales, seuls les 12 premiers de chaque course seront directement sélectionnés pour la finale du lendemain. Les autres devront tenter de se faire repêcher en course consolante.
Arnaud part en 1ère série de la 4ème place. La piste est mouillée et tous les concurrents partent en pleus pluie. Ils termineront sur une piste sèche… Il se classe 3ème.
 
Crédit photo : By Rood
 
Je pars en 2ème série juste après Arnaud. Pour nous, la piste est sèche. Je pars de la 11ème position sur la grille de départ et termine à la 10ème place.
 
Crédit photo : By Rood
 
Faisant partie des douze premiers, nous sommes donc tous les deux qualifiés directement pour la course finale du lendemain.
 
Dimanche après-midi : Course finale
 
19 tours à boucler…
 
Je pars de la 19ème place, je me fais enfermer au départ dans le 1er virage et perd une place, que je regagnerai ensuite. J’essaie de m’accrocher au groupe devant moi, mais le rythme est soutenu et je me fais petit à petit distancer. Mes panneauteurs m’indiquent au fil des tours que j’ai de plus en plus d’avance sur les pilotes derrière moi. Je ne prends donc pas de risque et assure ma course. De plus, mon avant-bras droit est devenu très douloureux dans les derniers tours, m’obligeant à modifier mes habitudes de pilotage. Je termine cette course à la même place qu’au départ, 19ème, avec une amélioration de mon record personnel avec un meilleur temps en 1’03’5, et seule féminine.
 
Crédit photo : By Rood
 
En ce qui concerne Arnaud, il part de la 6ème place. Il reste à cette position jusqu’au 13ème tour où il commence à attaquer, remontant au fil des tours jusqu’à la 2ème position ! Un beau podium bien mérité, d’autant plus puisque son bras l’aura tout de même bien fait souffrir. Il repart avec la 2ème place au classement général du Championnat.
 
 
Crédit photo : Photopress
 
Nous sommes satisfaits de ce week-end de course et remercions toute notre équipe pour leur soutien : Pierrot, Martine, Fifi, Dom, Candice, Tom, Sacha, Marc, Patrick, Daniel, Fabien.
 
Crédit photo : By Rood
 
Merci aux nombreux photographes présents.
 
Crédit photo : By Rood
 
Merci à tous pour votre soutien ainsi qu’un grand merci à tous nos sponsors et partenaires : Suzuki Moto France, Comas Motos, Yam 74, Akrapovic, Parts Europe, Icon Motosports, EMC Suspensions, Ipone, Brigitte Moto, l’Aspiracing, Acidmoto.ch, Fly-Design, Falco Boots, Five Gloves, Alpes Moto Carenages, Skeed, Moraco, Tournay Distribution, Formrider Epagny, Mass-Sport, Mag’Motardes, Les Chipies d’Eugénie, CM3 Chaudronnerie, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, Feux Follets, Jum’Hotel, E. Leclerc Sts-Geosmes, Base Secrète, Journal de la Haute-Marne, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Bar-Restaurant Le Couac, Usipole, Ecole de Ski Glisse-Passion Les Saisies, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, Les Pachas d’Amandine, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Créasports, Ixon, FFR Team, IRC Components. 
 
Prochain RDV le week-end du 25 Mai sur le Circuit de Croix-en-Ternois pour la 3ème manche Promosport !
 
Crédit photo : By Rood

Margaux : 24h du Mans 2019 !

De retour de deux semaines de folies ! Une semaine aux 24h Motos suivie d’une petite semaine sur le circuit Carole pour la 2ème manche des Coupes de France Promosport… pas de tout repos pour ce début de saison !
 
Crédit photo : 24h Motos
 
Lundi 15 avril : Installation
 
Je rejoins le circuit Bugatti et je fais la rencontre de toute mon équipe « Mana’au Compétition La Ligue Contre le Cancer ». Je retrouve également mes coéquipiers Jérôme Richard, Bruno Jouis, et Pascal Meslet qui est pilote de réserve. Nous installons le box et l’hospitality pour la semaine et les mécaniciens terminent de préparer la moto, une Suzuki GSX-R 1000 2019.
 
Mardi 16 avril : Les essais
 
Nous espérons que la météo sera favorable aux essais puisque nous n’avions pas été gâtés lors des tests pré-mans, et n’avions du coup pas pu régler la moto comme nous le souhaitions. 
Guère plus de chance en fait ce jour, puisque la piste est mouillée le matin et ne séchera que dans l’après-midi. La météo pour les prochains jours étant plutôt clémente, le team ne veut pas se risquer à rouler sous la pluie car nous n’avons qu’une seule moto équipée, mieux vaut donc éviter les chutes. Nous parviendrons tout de même à tous faire quelques tours chacun sur le sec, mais les réglages ne sont pas concluants.
 
Crédit photo : Back Pixel
 
Mercredi 17 avril : Journée Off
 
Crédit photo : Back Pixel
 
Journée off pour les motos, mais pas tant pour les pilotes… Contrôles techniques de la moto, des équipements des pilotes, contrôles administratifs, photos officielles et rencontre du public en plein centre-ville du Mans, briefing des pilotes, bref, nous n’avons pas chômé mais cette journée fût bien sympa !
 
Crédit photo : Back Pixel
 
Jeudi 18 avril : Essais et 1ère séance qualificative
 
Les choses sérieuses commencent… et il fait beau ! 2h d’essais le matin pour essayer de peaufiner de nouveau les réglages et se mettre dans le rythme pour les qualifications l’après-midi. La moto se comporte mieux mais ce n’est pas encore ça.
 
Crédit photo : By Rood
 
C’est parti pour les qualifs ! Bruno est le 1er à s’élancer 1’44’2, suivi de Jérôme 1’42’9, puis moi 1’43’1 et ensuite Pascal 1’45’5. Nos chronos nous permettent déjà de tous nous qualifier pour la course. Mais une deuxième séance qualificative est prévue le lendemain matin pour tenter d’améliorer nos chronos et de remonter sur la grille de départ.
 
Mais auparavant, il reste les essais de nuit ! 1h30 d’essais où nous profitons de ce temps pour travailler encore et encore sur les réglages de la moto qui s’avèrent, cette fois, bien plus satisfaisants.
 
Crédit photo : By Rood
 
Vendredi 19 avril : 2ème séance qualificative
 
La météo est idéale ce matin, et la moto se comporte mieux grâce au travail de la veille, les chronos devraient normalement s’améliorer. Malheureusement, n’ayant qu’une seule moto équipée pour la course (nous en avions une autre neuve pour pièces qu’on ne pouvait utiliser), le team manager nous annonce que nous ne devons pas prendre le risque de chuter, étant forcément qualifiés avec nos chronos de la veille, il souhaite qu’on écourte nos séances à 3 tours chacun. Cela est compréhensible mais un peu frustrant pour nous, pilotes, sachant que nous savons pertinemment que nous sommes capables de rouler plus vite. Nous nous mettons d’accord sur quelques tours supplémentaires, mais tout de même avec la pression de la chute.
 
Crédit photo : Sacha Avrin
 
Bruno améliore en 1’43’7, Jérôme reste en 1’42’9, quant à moi j’effectue un chrono en 1’42’8. Pascal, étant 4ème pilote, ne souhaitera pas prendre part à cette deuxième qualification.
 
Crédit photo : By Rood
 
Ces résultats nous feront partir de la 53ème place sur la grille de départ, sur les 60 équipages prévus. 
 
En fin de journée a lieu la visite des stands par le public avec séances dédicaces pour les pilotes, un pur moment de folies! Pour information, il n’y avait pas moins de 76 000 personnes dans les tribunes sur le week-end de course ! Pendant que certains profitent de l’instant, d’autres travaillent sur la moto afin qu’elle soit prête pour le grand départ le lendemain. D’autant plus que la boîte de vitesse commençait déjà à montrer des signes de faiblesse, les mécaniciens s’activent donc pour réparer tout ça.
 
Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance
 
Samedi 20 avril : La course
 
Trois quart d’heures de warm-up le matin pour les derniers essais… tout se passe pour le mieux !  Je cours ensuite en pré-grille car a lieu la course de la Women’s Cup. Ayant eu le titre de Championne de France l’année passée, j’ai eu l’honneur de pouvoir donner le départ de cette 1ère manche 2019 et de commenter la course en direct, un beau moment d’émotions 😉 Merci à Emma pour cette attention !
 
Crédit photo : Photopress
 
Un petit tour ensuite au stand Suzuki France pour une séance dédicace et une belle photo de famille avec les pilotes officiels Suzuki.
 
Crédit photo : Suzuki Moto France
 
14h : Procédure de départ, c’est Jérôme qui s’élancera pour le 1er relais, mais toute l’équipe est présente en piste pour ce moment juste magique. Le soleil est de sortie, la Marseillaise résonne dans les tribunes bondées, les applaudissements et encouragements du public nous donnent des frissons dans le dos, bref, c’est un truc de dingue ! 
 
Crédit photo : Régis Viot
 
15h pétante, le départ est donné, c’est parti pour 24h de course ! Nous sommes donc 3 pilotes à nous relayer, nous roulons environ 1h (durée du plein d’essence) toutes les 2h. Bruno qui est le 2ème à s’élancer après Jérôme, chute, sans gravité mais impose un arrêt de la moto au stand pour contrôler. Je repars à mon tour pour mon 1er relais à la 49ème place.
 
Crédit photo : Marc Fleury
 
Après 4h de course, nous sommes remontés à la 44ème place et nos chronos sont réguliers en 1’43-1’44.
 
Crédit photo : Régis Viot
 
Après 7h de course, les soucis commencent sur la moto, mais nous ne parvenons pas de suite à trouver le problème, imposant de multiples arrêts au stand, finalement un problème de pompe à essence, qui nous fait perdre 3 places.
 
 
Puis je tombe en panne durant la nuit, la moto redémarre aussitôt heureusement et je peux regagner les stands rapidement, problème de contacteur vite résolu.
 
Crédit photo : Régis Viot
 
Après 11h de course, nous pointons à la 40ème place et la fatigue est bien présente pour tous les membres de l’équipe ! Nous sommes massés entre chaque relais pour nous permettre de tenir le coup physiquement car les courbatures sont bien présentes ainsi que la fatigue. 
 
Crédit photo : Back Pixel
 
Après quasiment 20h de course, nous sommes remontés à la 34ème place et la boîte de vitesse de la moto semble bien fatiguée, les vitesses ont parfois des difficultés à passer, on croise les doigts pour que ça tienne le coup jusqu’au bout !
 
Crédit photo : Back Pixel
 
Dernier relais, Bruno franchit le drapeau à damiers et nous terminons à la 31ème place au général et 16ème en catégorie Superstock ! Encore une course du mondial d’endurance  terminée et nous sommes ravis de ce résultat.
 
Crédit photo : Régis Viot
 
Un énorme merci à toute l’équipe Mana’au, des panneauteurs au cuisinier, en passant par notre masseuse, kiné, nos mécaniciens, ravitailleurs, pompier, photographe, team manager, et tous ceux qui ont oeuvrés pour que tout se passe au mieux. Mention spéciale à Audrey et Nathan, vous êtes au top ! Merci pour cette semaine de dingue, pour votre bonne humeur, votre esprit convivial et votre confiance. Merci à mes coéquipiers qui ont été géniaux. Merci à ma super Mounette et à Laurent qui ont été aux petits soins pour moi tout au long de ces 24h. Merci aux nombreux photographes.
 

Crédit photo : Régis Viot

Merci à tous pour votre soutien ainsi qu’un grand merci à tous nos sponsors et partenaires : Suzuki Moto France, Comas Motos, Akrapovic, Parts Europe, Icon Motosports, EMC Suspensions, Ipone, Brigitte Moto, l’Aspiracing, Acidmoto.ch, Fly-Design, Falco Boots, Five Gloves, Alpes Moto Carenages, Skeed, Moraco, Tournay Distribution, Formrider Epagny, Mass-Sport, Mag’Motardes, Les Chipies d’Eugénie, CM3 Chaudronnerie, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, Feux Follets, Jum’Hotel, E. Leclerc Sts-Geosmes, Base Secrète, Journal de la Haute-Marne, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Bar-Restaurant Le Couac, Usipole, Ecole de Ski Glisse-Passion Les Saisies, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, Les Pachas d’Amandine, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Créasports, Ixon, FFR Team, IRC Components. 

Crédit photo : Régis Viot

C’est parti pour la première course de l’année, motivés, à bloc, ça va faire du bien de se défouler les poignets ! A part une petite journée de roulage à Alès il y a une quinzaine de jours, nous n’avons pas roulé depuis le Bol d’Or en Septembre… ça commençait à faire long ! Et le beau temps est au rendez-vous !
 
Nous partons donc avec Arnaud et Pierrot en direction du sud-ouest pour rejoindre le circuit de Nogaro.
 
Après 9h de route, nous nous installons sur le paddock le mercredi soir et rejoignons Fifi, mécanicien de choc, qui me suivra toute cette saison en Promosport.
 
Crédit photo : Philippe Saccaro
 
Jeudi et vendredi : Les essais

Pour Arnaud, tout se passe au mieux ! Le rythme revient doucement et la moto fonctionne très bien. Quant à moi, j’ai un peu de mal à me remettre dans le rythme. La moto, même si elle est identique à l’année passée, n’a pas été réglée au même endroit et de ce fait, a un comportement bien différent. Je dois aussi m’adapter au shifter et downshift que je n’ai jamais eu auparavant, mais cela est plutôt un avantage.

Crédit photo : Rodolphe Herpet – Rood Rood

Samedi matin : Les qualifs

Nous sommes 38 pilotes dont 3 féminines. Il y a une séance qualificative et deux courses prévues sur le week-end.

Crédit photo : Philippe Saccaro

Arnaud part en milieu de peloton et ne souhaite pas faire trop de tours afin d’économiser son pneu pour les courses. Pour rappel, le train de pneus doit obligatoirement faire les qualifications et les deux courses (imposé par la FFM). Il réalise trois tours, dont un seul chrono. Il se fait gêner, mais réalise tout de même le 4ème temps du début de séance ! Il ne conservera pas cette place puisque deux concurrents lui passent devant en fin de session. Il se classe alors 6ème avec un meilleur temps en 1’31’6.

Crédit photo : Rodolphe Herpet – Rood Rood

Pour ma part, je fais de nombreux tours et descend les chronos progressivement. Je me classe 29ème sur 38 avec un meilleur temps en 1’35’3.

Crédit photo : Philippe Saccaro

Samedi après-midi . Course 1

16 tours à couvrir…

Arnaud réalise un départ correct et prend la 5ème place. Il passe rapidement 3ème et reste au contact des deux premiers. Au bout du 10ème tour, un drapeau rouge intervient suite à une double chute et la course ne repartira pas. Dommage pour lui qui avait prévu d’attaquer en fin de course ! Il termine cette 1ère course sur le podium avec une belle 3ème place, ravi ! Et avec une amélioration du chrono en 1’31’4.

Crédit photo : Rodolphe Herpet – Rood Rood

En ce qui me concerne, je prends un excellent départ et gagne six places dès le 1er tour. Je cravache pour maintenir le rythme tant que je peux et je parviens à prendre une bonne avance sur les pilotes qui me précédent. Quelques chutes interviennent devant. Je termine cette course à la 21ème place et 1ère féminine, avec une amélioration du chrono en 1’34’9.

Crédit photo : Rodolphe Herpet – Rood Rood

Dimanche après-midi : Course 2

Arnaud prend un départ moyen, et rapidement, il se rend compte qu’il a fait un mauvais choix sur les pressions des pneus. Le début de course est difficile, la moto glisse énormément. Il finit par s’adapter et remonte sur ses concurrents pour finir à la 4ème place et en effectuant le meilleur tour en course en 1’31’3 ! Un peu déçu de cette 2ème manche, il retient tout de même le positif de cette 1ère manche du Championnat, notamment de repartir 3ème au classement général.

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

La 2ème course fût plus compliquée pour moi. Je réalise encore un excellent départ et gagne de nouveau six places dans le 1er tour. Je tente de conserver le rythme des pilotes plus rapides, mais dur dur ! Je finis par me faire redoubler, parfois avec de belles bagarres. Après une dizaine de tours, au fil des tours, mon avant-bras droit me fait de plus en plus mal et tétanise. Chose qui ne m’ait jamais arrivée auparavant… Je n’ai rien lâché et me suis tout de même battue pour faire au mieux. Je termine à la 25ème position et 1ère féminine.

Crédit photo : Philippe Saccaro

Un peu déçue de ne pas avoir réalisé un meilleur chrono que l’année passée, mais en tout cas, la détermination est bien là ! Ce n’est que le début 😉

Un grand merci à Pierrot et Fifi pour la mécanique. Merci aux nombreux photographes, Philippe Saccaro, Thomas Benoit, Etienne Maurin, Shooting Canon, Rodolphe Herpet. 

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Merci à tous pour votre soutien ainsi qu’un grand merci à tous nos sponsors et partenaires : Suzuki Moto France, Comas Motos, Yam 74, Akrapovic, Parts Europe, Icon Motosports, EMC Suspensions, Ipone, Brigitte Moto, l’Aspiracing, Acidmoto.ch, Fly-Design, Falco Boots, Five Gloves, Alpes Moto Carenages, Skeed, Moraco, Tournay Distribution, Formrider Epagny, Mass-Sport, Mag’Motardes, Les Chipies d’Eugénie, CM3 Chaudronnerie, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, Feux Follets, Jum’Hotel, E. Leclerc Sts-Geosmes, Base Secrète, Journal de la Haute-Marne, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Bar-Restaurant Le Couac, Usipole, Ecole de Ski Glisse-Passion Les Saisies, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, Les Pachas d’Amandine, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Créasports, Ixon, FFR Team, IRC Components. 

Crédit photo : Thomas Benoît

Prochain rendez-vous : 24h du Mans du 18 au 21 Avril 2019 – Arnaud sur la Kawasaki #91 du « Team Energie Endurance »  et Margaux sur la Suzuki #53 du « Team Mana’au Compétition La Ligue Contre le Cancer ». Margaux participera en amont aux essais pré-Mans le 2 avril avec l’équipe.

Crédit photo : Philippe Saccaro

CHAMPIONNE DE FRANCE 2018 !!!

C’est parti pour la dernière course 2018, la 4ème et dernière manche du Championnat de France Féminin Women’s Cup ! Direction le Pôle Mécanique d’Alès, circuit que je connais plutôt bien et, où j’ai couru en Promosport en août. Nous arrivons jeudi soir avec Pierrot, mon beau-papa, qui s’occupera de la belle ce week-end. Tout le reste de l’équipe arrivera sur le week-end. Je retrouve toutes les filles ainsi que la super ambiance habituelle.

Cette course est je pense, pour moi, « la » course la plus importante que j’ai eu à réaliser. J’ai 9 points d’avance sur Mélodie Coignard. Je dois finir devant elle ou juste derrière elle pour espérer avoir le titre. Ce joker me rassure pas mal, car il faut dire que j’ai tout de même un peu la pression ! Une chute, une panne, on ne sait pas ce qu’il peut arriver… 

 

Crédit photo : Karine Sliz

Vendredi : Les essais

3 sessions d’essais de 20 minutes entrecoupées de drapeaux rouges qui ne nous laissent que peu de temps pour rouler… Je suis soutenue par Dunlop sur ce Championnat, pneus que j’affectionne particulièrement. Mais je dois dire qu’entre les Pirelli (obligatoires) en Promosport, les Bridgestone au Bol d’Or, puis maintenant les Dunlop, j’ai quelques difficultés à ressentir les choses et régler ma moto. Finalement, après conseil auprès de mon partenaire EMC SUSPENSIONS et un petit coup de téléphone à mon super Dom, mécano de choc, tout va déjà mieux !

Crédit photo : Jean-Luc Couesme

Samedi : Les qualifications

Nous avons deux séances qualificatives de 20 minutes. Quelques dizaines de sangliers présents sur le circuit le matin ont provoqué un petit retard sur le planning prévu ! Mais vers 11h30, nous avons quand même pu nous élancer.

 

Q1 : Je réalise un chrono en 1’19’7 et prends la 2ème position, derrière Mélodie qui est en 1’19’0.

Q2 : Je prends la pôle en 1’18’6, sort en pitlane de suite, mais alors qu’il ne reste seulement 3 minutes, Mélodie repart et reprend la pôle dans le dernier tour en 1’18’4 ! Jennifer Houillier se place en 3ème position en 1’18’8. C’est très serré !

Je partirai donc 2ème sur la grille de départ.

Crédit photo : Jean-Luc Couesme

Dimanche : La finale

La pluie est annoncée… je n’ai pas roulé de la saison sur le mouillé, si on pouvait éviter, ça m’arrangerait ! L’erreur est trop vite arrivée dans ces conditions, et je dois prendre zéro risque.

Quelques gouttes sont tombées durant la nuit, le ciel est gris, il ne fait pas très chaud, mais la piste est sèche, ouf ! Départ de la course à 12h10. Les pluies sont prêts à être montés au cas où… Arnaud, Pierrot et moi avons contrôlé je ne sais combien de fois la moto durant la matinée, puisque rien ne doit arriver ! Une vis qui se desserre, un repose pied qui casse, un poly qui se décroche, un embout de sélecteur qui se fait la malle, et ce serait le drame. Je ne veux rien laisser au hasard !

Je me sens un peu tendue, mais je n’ai pas la boule au ventre, et finalement en pré-grille je ne me sens pas si mal. Je sais que je ne dois pas prendre de risque, il faut juste assurer. Si Mélodie part devant, je ne suis pas dans l’obligation d’aller la chercher. Une 2ème place me permettrait tout de même de gagner le Championnat, il faut juste maintenir l’écart avec Jennifer.

Le départ est lancé pour 20 tours, Mélodie ne lâche rien et fait le holeshot, je suis dans sa roue et je compte bien l’accrocher durant quelques tours quand même ! Mais dans le 2ème tour, son moteur se coupe net. Je passe à l’intérieur, pense effectivement à un souci mécanique et profite pour prendre de l’avance, pensant qu’elle pourrait repartir. Finalement, lorsque je reviens à l’arrière du circuit, je l’aperçois toujours à l’arrêt en bord de piste. Je n’en reviens pas… tellement la poisse pour elle qui n’a eu aucun souci avec sa moto durant ces dernières manches. Même si je suis très déçue pour Mélodie, je comprends alors que peu importe ce qu’il m’arrivera durant cette course, même en cas de panne pour moi, je conserverai ma 1ère place au Championnat. Jenny est toujours à mes trousses, alors que je me pose pas mal de questions, je me reconcentre et essaie d’imposer un bon rythme. Je surveille Arnaud qui me panneaute en bord de piste. Je vois que je creuse l’écart sur Jenny. Je roule en 1’19 régule dans le trafic. Finalement, un drapeau rouge suite à une chute à 5 tours de la fin stoppe la course. Je termine donc sur la 1ère marche du podium avec 17 secondes d’avance, et gagne également cette 1ère édition du Championnat de France Féminin Women’s Cup en catégorie 1000 cc!

Crédit photo : Jean-Luc Couesme

Je remercie toute mon équipe : Pierrot, Arnaud, mes parents, Laurent, Anouck, David, Cédric.

Un grand merci à toute l’équipe DUNLOP pour leur soutien. Merci à Pierre d’EMC SUSPENSIONS. Merci à Jean-Luc Couesmes pour ses photos. Merci à Manue et Anouck pour cette belle soirée de vendredi. Merci à Aline et Emma.

Un grand merci à tous mes sponsors et partenaires : Suzuki France, Cottard Moto, Akrapovic, Parts Europe, Icon, EMC Suspensions, Dunlop, Elthéa Moto Addict, Bychonner, Ipone, Brigitte Moto, Titan, l’Aspiracing, Acidmoto.ch, Team Attaque Gros gaz, Motoblouz, Fly-Design, Plomberie Scalabrini-Clavel, Dunlop, Accessbk, Formrider Epagny, Mass-Sport,  Mag’Motardes, Meuf In Bike, Les Chipies d’EugéniesColor-System, CM3 Chaudronnerie, Cheneval Design, Crac1Max, Mxcom, Feux Follets, Jum’Hotel, E. Leclerc Sts-Geosmes, Base Secrète, Motosport 70, Journal de la Haute-Marne, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Transport Bucheron International, Bar-Restaurant Le Couac, Yam 74, Usipole, Ecole de Ski Glisse-Passion, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, AMC52, Les Pachas d’Amandine, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier.

Crédit photo : Jean-Luc Couesme

Je souhaite un bon rétablissement aux nombreuses filles qui ont lourdement chuté ce week-end et même si je ne referai pas ce Championnat en 2019, je ferai tout pour venir vous soutenir et vous aider l’année prochaine, avec grand plaisir ! 

J’ai passé une magnifique saison à vos côtés, que de beaux souvenirs et j’espère vite vous retrouver. Un beau week-end pour clôturer cette magnifique saison 2018, avec un nouveau titre de Championne de France !

Place maintenant à la récupération, qui sera de courte durée puisque je partirai en Espagne les 29, 30 et 31 Octobre sur le Circuit d’Aragon pour les IPONE DAYS, puis à Alcarras les 3 et 4 Novembre avec mon partenaire l’Aspiracing.

Merci à tous pour votre soutien, vos encouragements, et vos nombreux messages tout au long de cette saison.

A l’année prochaine, en Promosport et en Mondial d’Endurance, avec bientôt une nouvelle à vous annoncer 😉

C’est parti pour une nouvelle grande aventure… ma 4ème course d’endurance de 24h, la 3ème pour Arnaud… Direction le Circuit Paul Ricard au Castellet pour le 82ème Bol d’Or, épreuve du Championnat du Monde d’Endurance. Nous repartons avec Arnaud en compagnie de la même équipe que l’année dernière, le Team Flam Racing #20, sur la dernière Suzuki GSX-R 1000, avec comme coéquipiers Fabien Lambert et Gérard Pauchet.

Crédit photo : Christian Soulier

Lundi 10 Septembre : L’installation

Nous arrivons sur le circuit l’après-midi et retrouvons une partie de l’équipe présente depuis le début de matinée, qui essaie de se trouver une place sur le paddock. En effet, c’est le bazar complet, personne pour accueillir les teams, tout le monde s’installe n’importe où, un grand « bordel » ! Nous finirons tout de même par pouvoir monter notre hospitality qui nous servira de lieu de restauration pour la semaine. Pendant ce temps, une autre partie du team s’occupe de décharger la semi-remorque et installer le matériel et les motos dans le box. Et attention, pas n’importe quel box ! Nous serons voisins de box avec le SERT et le JUNIOR TEAM, claaaaasse !!!

Crédit photo : Christian Soulier

Arnaud et moi faisons connaissance avec une partie de l’équipe. Nous retrouvons également des têtes que nous connaissons, dont Laura et Gégé, qui viennent de Guyane où ils sont Concessionnaire Suzuki. Ils vont avoir plusieurs rôles durant cette semaine. Laura sera notre team manager, mais sera également pilote au Bol d’Argent. Quant à Gégé, il sera pilote au Bol d’Argent avec Laura, mais aussi pilote de réserve pour notre team au Bol d’Or, puis s’occupera également de la mécanique sur notre belle Suzuki. Bref, ils vont avoir du taf !

Mardi 11 septembre : Journée d’essais

Cette journée est payante en plus de l’inscription du Bol, donc non-obligatoire, mais la majorité des teams y participent. 2h de roulage le matin et 3h l’après-midi à se partager tous les 4 pour tester les motos. Cependant, entre les petits soucis mécaniques sur les motos et les drapeaux rouges en piste, il ne reste pas beaucoup de temps pour rouler. Gégé ne prendra même pas le guidon de la GSXR, préférant nous laisser la place et favorisant ses essais sur sa moto pour le Bol d’Argent.

Crédit photo : Olivier Lalanne – Phauto-Sport.com

En fin de journée, Arnaud est en 2’02, Fabien autour des 2’06, et moi en 2’04. Nous roulons en Bridgestone, pneus dont nous n’avons aucune habitude et pour lesquels, nous n’éprouvons franchement aucun feeling, mais ce choix n’est pas le nôtre, il faudra faire avec.

Crédit photo : Back Pixel

Mercredi 12 septembre : Journée Off

Pas de roulage ce jour. Place aux vérifications techniques des motos par la Fédération Internationale de Motocyclisme et aux contrôles des équipements des pilotes.

Nous terminons la journée à préparer, habiller et ranger le box pour qu’il soit au top pour les qualifications prévues le lendemain. En soirée, briefing pour les pilotes, suivi d’un petit apéro d’accueil de début de saison.

Crédit photo : FIM

Jeudi 13 septembre : Les choses sérieuses commencent…

Journée assez chargée pour les équipes. Nous commençons par 2h d’essais le matin pour les pilotes où nous validons les 2 motos, le mulet qui nous servira pour les qualifications, ainsi que la moto de course. Jusqu’à maintenant, nous avions quasiment toujours roulé avec le mulet pour économiser le moteur de la moto de course. Les chronos sont les mêmes que mardi. Comme d’habitude, je suis un peu en stress pour les qualifications qui approchent. Le niveau est élevé, chaque pilote doit faire un chrono qui soit dans les 109% du premier de sa série. Mais je sais que j’améliore toujours bien mes temps lors des qualifications, j’essaie de me rassurer. Quelques minutes avant la fin des essais, Fabien perd l’avant en courbe et chute, il revient par les voies de sécurité mais la moto a un peu de mal. Les mécaniciens s’activent pour que la moto soit opérationnelle pour l’après-midi. Le plus gros souci est que le réservoir 24 litres est enfoncé et n’est pas réparable. Nous n’aurons donc plus le droit à l’erreur car nous n’avons plus qu’un seul réservoir sur les deux prévus.

Crédit photo : Christian Soulier

L’après-midi, les motos sont prêtes, tout semble fonctionné. C’est parti pour les premières séances qualificatives de 20 minutes. C’est Fabien (brassard bleu), qui ouvre le bal, avec un chrono en 2’05’0 qui se qualifiera tout juste dans le pourcentage demandé. J’enchaîne (brassard jaune), et réalise un chrono en 2’03’1. Arnaud termine (brassard rouge) avec un chrono en 2’02’3, pas content ! Il sait qu’il est capable de rouler bien plus vite. Bref, on est content, on est tous qualifiés ! Gégé, qui est 4ème pilote, fait le choix de ne pas rouler préférant se focaliser sur le Bol d’Argent et sur la mécanique de notre moto, et ne voulant pas prendre le risque de chuter.

Crédit photo : Olivier Lalanne – Phauto-Sport.com

Le soir, après la photo officielle des pilotes, place aux essais de nuit. Un moment attendu, du moins, moi j’apprécie beaucoup ! 1h30 à se partager, pas de prise de risque, nous faisons juste 4 tours chacun afin de trouver nos repères.

Crédit photo : Olivier Lalanne – Phauto-Sport.com

Ah si ! Pour la petite anecdote… Arnaud a pris une prune de 150€ par la FIM pour excès de vitesse… dans la voie d’insertion sur piste après la pitlane ! Il est ravi !

Vendredi 14 septembre : 2ème séance qualificative

Seconde chance pour tenter d’améliorer nos chronos et gagner quelques places sur la grille de départ. Cependant, nous ne prendrons pas de risque, ce n’est pas ces quelques places gagnées sur la grille de départ qui feront le résultat après 24h de course… enfin ça c’est la théorie…. Mais moi je suis du matin en règle générale et j’ai quand même bien envie de rouler plus vite. Pour Arnaud, c’est pareil, la question ne se pose même pas ! Alors c’est reparti, on prend les mêmes et on recommence ! Fabien part en premier mais n’améliorera pas son chrono de la veille. A mon tour, j’améliore mon temps avec un chrono en 2’02’8, alleluia ! Amélioration du chrono également pour Arnaud en 2’01’3, avec en prime une casse de la boîte de vitesse du mulet au 3ème tour !

Crédit photo : Christian Soulier

Cela nous positionne 53ème sur la grille de départ sur les 59 teams au départ de ce Bol d’Or.

L’après-midi, nous avons le temps de souffler un peu avant la visite des stands, j’en profite pour aller faire un petit tour dans la loge Suzuki France retrouver quelques amis pilotes et savourer quelques petits en-cas très bons pour la ligne ! Petit tour également au village visiter les stands, ça fait du bien de quitter un peu le paddock !

Crédit photo : Christian Soulier

18h, attention à l’ouverture au public de la pitlane… c’est parti pour la visite des stands ! La moto est magnifiquement belle, les pilotes ont fait ce qu’ils ont pu pour être aussi beaux, armés de marqueurs, nous voilà partis pour une séance dédicace intensive d’une bonne heure avec la rencontre du public, extra !

Crédit photo : Etienne Maurin – French Arrogance

Dernier soir avant la course, au lit de bonne heure dans le camping-car, puisque le sommeil est déjà compliqué depuis le mercredi soir avec les rupteurs en masse dans le camping à côté… Boules-Quiès dans les oreilles et on essaie de faire une nuit correcte afin d’être un minimum en forme !

Samedi : La course

Avant le warm-up, je commence la journée par une séance de dédicace en compagnie des pilotes du SERT (rien que ça 😉 !) au village au stand Suzuki France. S’en suit 45 minutes d’essais pour se mettre dans le rythme avant la course. 14h15, c’est parti pour la procédure de départ. Arnaud, qui a été le pilote le plus rapide, s’élancera en premier.

Crédit photo : Olivier Lalanne – Phauto-Sport.com

15h : Top départ, c’est parti pour 24h de course !

Nous partons de la 53ème place. Après 3h de course, nous sommes remontés à la 36ème position. Tout allait bien, trop bien même…

En fin de journée, la #7 du YART sème de l’huile sur la piste entraînant la chute de plusieurs motos, dont la nôtre, avec Fabien à son guidon… Heureusement, pas de mal pour lui, mais la moto un peu plus. Les mécaniciens passent 40 minutes à remettre notre Suzuki en état afin qu’elle puisse reprendre la piste. Nous repartons alors en 41ème position, après 6h de course.

Crédit photo : Christian Soulier

La nuit est tombée. Avec Arnaud nous sommes assez réguliers dans nos chronos, nous avons même pu battre nos temps de qualifs, avec un 2’02’6 pour moi en fin d’après-midi et un 2’00’8 pour Arnaud. Nous grappillons quelques places au fur et à mesure des heures.

Crédit photo : Olivier Lalanne – Phauto-Sport.com

A 3h du matin, soit à mi-course, nous pointons à la 34ème place, la fatigue et les courbatures commencent à bien se faire sentir, mais nous allons encore bien.

Crédit photo : Olivier Lalanne – Phauto-Sport.com

Nous stagnons sur notre position durant des heures, puis nous parvenons à remonter à la 31ème position après 20h de course. Il est alors 11h. Arnaud rentre de son relais avec la tige de sélecteur cassée en deux. Les mécaniciens s’activent pour qu’on puisse repartir au plus vite, du coup on terminera sans shifter.

Crédit photo : Olivier Lalanne – Phauto-Sport.com

A 14h, c’est-à-dire à 1h de la fin de course, nous sommes 26ème et nous faisons des plans sur la comète… je me prépare à prendre mon dernier relais pour franchir la ligne d’arrivée… La télé nous signale alors qu’Arnaud rentre par les voies de sécurité ! Panique à bord… Il arrive au box en expliquant que le moteur fait un sale bruit et pense qu’il est entrain de rendre l’âme. Malheureusement, cela est vite confirmé par les mécanos 🙁 

Crédit photo : Christian Soulier

Bref, nous sommes tous effondrés… nous étions si proche de la fin ! Mais nous n’avons pas dit notre dernier mot, pas question d’abandonner. On se réunit, on réfléchit, Laura va se renseigner sur la manière de procéder afin que nous puissions être classés. Il n’y a pas 50 000 solutions… nous devons faire entrer la moto en piste moteur allumé et franchir la ligne d’arrivée. Sachant qu’il va falloir que le pilote pousse la moto sur le tour complet, … Arnaud, le plus athlétique d’entre nous, qui vient de rentrer de son dernier relais, repart donc pour son dernier tour, avec les encouragements de toute l’équipe ! Nous gonflons les pneus au max pour que la moto soit plus facile à faire rouler, Arnaud boit un bon coup d’eau et le voilà parti… Il doit être 14h20 environ. Il démarre la moto juste pour rentrer en piste, puis coupe le moteur et s’engage directement sur les voies de sécurité. Il reçoit de l’aide des commissaires à chaque poste et pousse sur pas loin de 5km, en plein soleil, avec combinaison, casque, et avec une course de 24h dans les pattes ! C’est là qu’il a pu se rendre compte que les trails en montagne et les courses de ski de rando lui permettaient de se surpasser !

Crédit photo : Christian Soulier

Nous l’attendons tous en pitlane, alors que le drapeau à damiers s’agite, le voilà qui arrive en courant avec la moto sous les encouragements et applaudissements du public qui est en nombre pour l’arrivée ! Je crois que l’émotion était à son maximum pour chacun de nous dans le team. Me voilà encore en pleurs ! Il franchit la ligne d’arrivée à bout de souffle, et nous permet de terminer cette course de dingue à la 31ème place au général et 14ème en catégorie Superstock.

Crédit photo : Candice

Encore une course de 24h terminée, avec à chaque fois des émotions de folie, des étoiles plein les yeux et toujours l’envie d’y retourner… 

Crédit photo : Christian Soulier

Remerciements :

Un grand merci à ma mounette, qui comme d’habitude a pris soin de moi durant cette course de 24h du mieux qu’elle pouvait. 

Crédit photo : Christian Soulier

Un grand merci à Laura, qui s’est démenée toute la semaine entre son rôle de Team Manager et son rôle de pilote sur le Bol d’Argent. Tu as assuré comme une cheffe !

Merci à mes coéquipiers, Arnaud, Fabien et Gégé qui ont vraiment assuré ! Gégé, le magicien Suzuki, qui aura encore un peu de boulot afin que notre moto dépasse les 325 km/h !

Merci à Kleber, Patricia, Martine pour vos bons petits plats tout au long de la semaine et vos tartes aux pommes à 4h du matin ! Merci à Will et Jeremie pour vos ravitaillements et votre bonne humeur ! Merci à Fred, notre ostéopathe, qui a bien pris soin de nous ! Merci à nos panneauteurs Laurent, Amélie, Candice, Sacha et Anouck. Merci à nos mécaniciens, Pierrot, Bernard, Tom, Yannick, Laurent,Stéphane, Eric , Dominique. Merci à notre photographe Christian Soulier qui a été aux aguets durant cette semaine et qui a pu immortaliser de magnifiques moments. Merci également aux nombreux autres photographes pour vos beaux clichés, Etienne Maurin, Olivier Lalanne, Jérôme DM, Black Pixel…

Crédit photo : Christian Soulier

Merci à tous les participants de la cagnotte du team et merci à tous pour vos nombreux messages tout au long de cette semaine qui nous ont vraiment fait chaud au cœur. Merci à Eurosport pour leurs interviews et à Cédric Tangre. Hé oui, j’étais cette année la seule femme au départ de cette course, cela a fait quelque peu parler de moi 😉

Crédit photo : Olivier Lalanne – Phauto-Sport.com

Merci infiniment à nos sponsors et partenaires : Suzuki France, Cottard Moto, Akrapovic, Parts Europe, Icon, EMC Suspensions, Elthéa Moto Addict, Bychonner, Ipone, Brigitte Moto, Titan, l’Aspiracing, Acidmoto.ch, Team Attaque Gros gaz, Motoblouz, Fly-Design, Plomberie Scalabrini-Clavel, Dunlop, Accessbk, Formrider Epagny, Mass-Sport, Mag’Motardes, Meuf In Bike, Les Chipies d’EugéniesColor-System, Tradibat, CM3 Chaudronnerie, Cuisines Cheneval Design, Crac1Max, Mxcom, Feux Follets, Jum’Hotel, E. Leclerc Sts-Geosmes, Base Secrète, Motosport 70, Journal de la Haute-Marne, Contrôle Technique Montsaugeonnais, Transport Bucheron International, Bar-Restaurant Le Couac, Yam 74, Usipole, Ecole de Ski Glisse-Passion, G. COLLINOT Ostéopathe Animalier, Garage de Cherrey, AMC52, Les Pachas d’Amandine, Garage du Mont-Blanc, Mon Petit Atelier, Team Poireau 52.

Crédit photo : Christian Soulier

Prochaine course prévue le week-end du 29 et 30 septembre à Alès pour la finale du Championnat de France Féminin Women’s Cup !

Crédit photo : Christian Soulier

 

  • 1
  • 2
  • 7